•   
         Le soir, le camping est réintégré à la tombée de la nuit. Nous ne savons toujours pas comment nous rallierons Ghardaïa, mais il est décidé de se lever à six heures du matin, pour guetter nos éventuels taxis prévus pour sept heures. Cette nuit-là n’est pas trop froide, mais mon sommeil est compromis par un rhume commençant qui m’empêche de respirer. Les heures s’écoulent interminablement jusqu’à l’heure du lever, où l’obscurité plus noire que jamais nous rend presque incapables de replier la canadienne.
        Puis reprend l’attente indécise, sur un trottoir caressé par une bise glaciale, devant l’entrée du terrain… Est-ce bien une voiture qui s’approche ? Oui, mais une seule ! Où donc est passée l’autre ? Le premier chauffeur s’élance à sa recherche, et quelques minutes plus tard il revient enfin accompagné de la seconde.

     

        … C’est ainsi que nous retournerons à Ghardaïa, où nous passerons encore une journée à visiter la vieille ville et à acheter des souvenirs, avant de remonter dans l’avion qui nous ramènera sur Paris.
        Quel choc, que de retrouver le ciel noir et la pluie battante d’Orly Sud ! S’il n’y a pas de décalage horaire, il y a un sérieux décalage climatique, et l’humidité nous saisit avec la douceur de l’air, en opposition avec la rigueur de la sécheresse et le froid piquant rencontrés dans le désert. Les adieux sont rapides. Nos sacs bourrés de pierres ou de cruches de terre et nos vêtements couverts de sable nous insupportent : il est grand temps de prendre un bain chaud et parfumé, et de réintégrer une chambre à coucher confortable !
        Mais nous garderons des souvenirs inoubliables…


        Ici se termine "Noël au Sahara". Si ce récit vous a plu, vous pouvez le relire intégralement ici.

     
     

    1 commentaire
  •    C'est le 27 décembre de cette année 1984. Nous quittons enfin Timimoun.

     

    Lire la suite...


    1 commentaire
  •       Et voilà : nous sommes le 26 décembre 1984, et notre périple
    autour de Timimoun va s'achever.

    Lire la suite...


    3 commentaires
  •           26 décembre 1984 : nous sommes à Timimoun, en Algérie (voir la carte ici).

     

    Lire la suite...


    3 commentaires
  •         Rappel : nous sommes le 25 décembre 1984, et nous promenons autour de Timimoun (carte). 

    Lire la suite...


    3 commentaires