•  

          Cet article vient éclairer et compléter, s'il est possible, le message du poème précédent ("Enseignement").

            On y voit un enseignant paré du nom de "Maître", ce qui peut sembler présomptueux, et des disciples qui, pris dans une flamme, disparaissent.

              En conclusion il ne reste plus que le Maître... mais que sont devenus les disciples ?

     

    Lire la suite...


    12 commentaires
  •  

    Dévotion

     

     

    «  Guruji, je brûle de m'approcher pour me prosterner à Vos pieds. »


    Mooji
    :


    «  Mes pieds sont l'univers tout entier.

    L'univers tout entier n'est que l'ongle de l'orteil de Dieu.


    Et cela est vrai.

    Seul Dieu peut se prosterner devant Dieu, car Il ne peut reconnaître aucune existence qui soit séparée de Lui.


    Mais qui est là pour penser différemment ?

    Découvre-le. »

    ~ Mooji

     

     Dévotion

     


    17 commentaires
  •        

                "Ulysse aux mille ruses" représente le mental.

                Balloté de ci, de là, sur des flots incohérents à vivre mille expériences sans réussir jamais à retrouver le lieu d'où il vient, et entraîné dans des aventures que tout désigne comme hallucinatoires, puisqu'il y a le pays des mangeurs de lotus (où l'on consomme une drogue d'oubli), les sirènes (dont le chant diabolique engloutit), la magicienne Circé (qui vous fait oublier qui vous êtes et vous condamne à n'être que des animaux, c'est-à-dire des corps sans conscience de soi), la grotte du cyclope dont on ne peut sortir, ou enfin Calypso qui figure le désir de séjourner aux antipodes de sa véritable patrie, il est bien l'image de notre condition lorsque nous sommes esclaves du mental.

              Et sa magistrale idée pour échapper à ce "trou de la mort" que représente la caverne de Polyphème (dont le nom signifie "celui qui parle à tort et à travers", donc pour ne rien dire) est bien l'unique moyen que nous possédions pour échapper aux ruses de notre mental attaché  à l'identification de toutes choses au moyen de mots.

            N'être "personne" libère.  Plus rien ne peut vous atteindre.

            Écoutons Phène (dont le nom signifie "apparence").

     

    ________________

    Lire la suite...


    13 commentaires

  •       Aujourd'hui je me contenterai de reprendre textuellement la publication d'un auteur qui habite Fontenay-sous-bois mais qui, traitant sur facebook de l'Advaïta Vedanta, y signe "Sri Ramana Maharshi" (ici).

          L'illustration est également la sienne (tirée de Wikipedia). Moi qui pensais utiliser facebook pour des sujets plus profanes, c'est pourtant à travers ce site que je trouve les enseignements les plus riches et les plus profonds. Voici.

     *

    Lire la suite...


    18 commentaires
  •  

             Après maints détours aujourd'hui je reviens à Kabîr... Un poème de Kabîr s'impose. Mais lequel choisir, quand ils sont tous si beaux ?

        Allons, ce sera celui-ci dont le numéro est si parfait que même les médecins s'en servent...

     

    Lire la suite...


    17 commentaires