•  

            Voici une belle interprétation de l'Ave Maria de Gounod composé sur le 1er prélude du Clavier bien Tempéré de Bach, dans une transcription pour violoncelle jouée par Yo Yo Ma.

          Je regrette seulement une malencontreuse modification de la partition à la fin, qui fait terminer le chant de façon définitive dans le registre grave alors que le compositeur, sensible à l'aspect "supplique", avait conclu sur une note élevée et suspensive.

         En l'écoutant je pense au texte de la prière, qui d'évidence ne s'adresse pas à une personne mais bien au-delà : à cette "Reine du Ciel" couronnée d'étoiles, au Divin sous son aspect maternel et secourable.



         

     

           Nous lui disons : "Priez pour nous..."

           Mais que dit-Elle ?

                 " JE SUIS PRIÈRE, BÉNÉDICTION ET GRÂCE "

     
           C'est du moins ce que permet de percevoir la magie de la musique.

     

     

     


    18 commentaires
  •  

             «  Père bien-aimé,

    Peu importe si Tu devais me rejeter ou me bannir,
    car où que j'aille, il n'est pas un seul lieu
    où Tu puisses ne pas être. »

    Mooji

     

    Le Maître qui guérit

     

           Imee Ooi, avec sa voix pure, offre de merveilleuses invocations qui portent notre prière vers le divin mieux que personne.

            Voici sa version de la "Medicine Bouddha Dharani" ou "Prière à l'Éveillé qui guérit", supplique au Maître qui soulage de toute souffrance parce qu'Il nous ouvre à la compréhension véritable.

           Grâce à ce site je puis en proposer une traduction :

     

    namo bhagavate bhaiṣajyaguru
    vaiḍūryaprabharājāya tathāgatāya
    arhate samyaksambuddhāya tadyathā:
    oṃ bhaiṣajye bhaiṣajye bhaiṣajya-samudgate svāhā.

    « Je m'incline devant le bienheureux Maître qui guérit,
    Le grand Roi issu de la Lumière bleu-profond qui est venu jusqu'à nous,
    Qui a vaincu la mort et atteint l'Éveil Parfait, et lui demande ceci :
    OM ! Toi qui guéris, Toi qui guéris, guéris toutes nos souffrances,
    Du plus profond de mon coeur je t'en supplie. »

     

     

     

        Pour terminer, voici une autre citation de Mooji qui rappelle que, comme le disent aussi les bouddhistes et tous les véritables aspirants à une voie juste de quelque sensibilité qu'ils soient, la présence d'un Maître extérieur est incontournable pour découvrir un jour le Maître intérieur :

     

    «  Le véritable enseignant n'est jamais séparé de toi.
    Jamais il ne peut l'être.
    Il est le Satguru intérieur - le Coeur de tous les êtres.
    Si tu regardes vers l'intérieur, ce que tu y trouveras
    N'est autre que ce que Je Suis.

    Le Guru apparemment extérieur
    Ne fait que t'orienter vers le Guru intérieur,
    Qui n'est autre que ton vrai Soi.
    Tant qu'il est empêtré dans le monde,
    Ton mental a besoin de cette direction
    Car il oublie facilement sa source.
    La Grâce et la Présence du Guru
    Te rappellent ton harmonie naturelle
    Et t'aident à rétablir ton intégrité.

    Même après la réalisation du Soi,
    Tu ne seras jamais dépourvu d'amour pour ton propre Guru,
    Ni séparé de lui.
    Ton Soi et le Satguru sont Un. »

    Mooji

     


    14 commentaires

  •         Imee Ooi chante en sanskrit et en mandarin des textes, prières et invocations de la tradition bouddhiste.

        Sans toujours en suivre le contenu mais certaine de leur profondeur de sens, je les découvre tour à tour, car je ne me lasse pas de la pureté de ces chants.

     

           J'aime particulièrement cette dharani (invocation en forme de mantra étendu, voir ici), malgré l'impossibilité (comme pour les nombreuses autres dharani qu'elle interprète d'ailleurs) d'en trouver la traduction sur internet :

     

    Sapta Jina Bhasitam Papa Vinas ana Dharani

     

     

    Merveilleuse Imee Ooi !

     

     


    20 commentaires