•  

       Avec le retour des beaux jours réapparaissent les marches organisées dans les villages.

        Dimanche ce fut un délice, mais hélas je ne peux inscrire dans ce blog la fraîcheur de l'air et la douceur des rayons du soleil... 

     

    Marche-Conde--9mars-01.JPG


        Aucun feuillage dans les bois et pourtant nous marchions bras nus.

     

    Marche-Conde--9mars-02.JPG


        J'ai voulu photographier une de ces zones éclaircies comme on en trouve beaucoup dans le secteur, car il s'agit de bois communaux où les habitants héritent de parcelles à exploiter pour leur chauffage.

     

    Coucher-de-soleil-10mars.jpg


        Ce soir, en sortant d'une réunion, j'ai eu la surprise de voir le soleil qui se couchait écarlate dans un ciel totalement dégagé... Malheureusement, je n'avais sur moi que mon téléphone portable.


     
     

    1 commentaire
  •  

        Peu à peu, le soleil revient, et pour me changer de décor, je suis allée promener mes toutous dans l'allée de Frapesles, une des zones les plus agréables de la ville d'Issoudun, qui associe le passé campagnard aux vieilles demeures marquées par l'histoire. 

    Promenade-Frapesles-Allee.jpg


        En voici une vue tirée du site de la ville et prise manifestement l'été, pour situer le décor : une route étroite et limitée à 30km/h, bordée de chaque côté de chemins piétonniers parsemés de bancs, eux-mêmes côtoyant de part et d'autre des ruisselets destinés à acheminer les eaux de la Théols vers les nombreux jardins potagers...

    Promenade-Frapesles-01.jpg


        En voici un exemple : partout l'eau est canalisée dans la direction voulue. On imagine aisément la vie au XIXe siècle, où la proximité d'une rivière restait une exigence pour la lessive ou tout autre nettoyage. (À partir d'ici les photos sont de moi et peuvent être agrandies).

    Promenade-Frapesles-02-copie-1.jpg


         Mais que d'eau ! Les rivières, qui ont connu l'aridité totale certains étés, bouillonnent en emportant les vieux ponts.

    Promenade-Frapesles-03.jpg


        Il est certain que l'on ne sort plus de ces propriétés par ces côtés...

    Promenade-Frapesles-04-copie-1.jpg


        En me retournant, un rayon de soleil me fait voir un embranchement de deux bras d'eau, tandis qu'au loin à droite on aperçoit le toit des anciennes malteries, qui firent avec les mégisseries la gloire et la richesse d'Issoudun.

    Promenade-Frapesles-05-copie-1.jpg

     
      Mais nous voici arrivés au fameux "Château de Frapesles" que j'ai déjà évoqué lors d'un précédent article concernant ce secteur d'Issoudun, demeure où Honoré de Balzac séjourna à plusieurs reprises.

    Promenade-Frapesles-06-copie-1.jpg


        Invité par Zulma Carraud, son admiratrice et amie, il s'y retranchait m'a-t-on dit pour fuir la rage de ses créanciers parisiens, le temps de se refaire un peu sur le plan financier... et en profita pour bien sûr camper un de ces romans dont il avait le secret, fidèle miroir de la société qu'il y côtoya : "La Rabouilleuse"...
     

    Promenade-Frapesle-Balzac.jpg

     
        Cette photographie, empruntée au site du Lycée George Sand de La Châtre et assortie d'un commentaire de ma main ne peut être agrandie. Elle rappelle que Balzac avait sa chambre en fronton de la demeure, mais il ne s'agissait lorsqu'il y vint que d'une fenêtre, le balcon de style colonial ayant été ajouté au début du XXe siècle comme on peut s'en douter. En effet, la résidence appartient toujours aux descendants des Carraud, et son importance autorise qu'ils se la partagent en trois familles distinctes - l'une d'entre elles occupant une dépendance dans le parc avec une sortie séparée.

    Promenade-Frapesles-07.jpg


       Continuant notre promenade nous arrivons tout naturellement, 500m plus loin, à la source où Balzac faisait venir son héroïne, Flore Brazier, pour pêcher l'écrevisse en rabouillant, c'est-à-dire en agitant l'eau avec un bâton pour les effrayer et les obliger à se montrer.

    Promenade-Frapesles-08.jpg


        L'endroit a été récemment remis en valeur, avec la réhabilitation de tout le secteur et son aménagement pour la promenade.

    Promenade-Frapesles-09.jpg


        On peut suivre la source jusqu'au milieu du champ, déjà bien éloigné de la ville mais protégé.

    Promenade-Frapesles-10.jpg


        Dans l'autre sens on voit que les vieux arbres qui bordaient le ruisselet ont été arrachés et remplacés par de jeunes pousses qui feront meilleur effet d'ici quelques années. Au fond, les bois appartiennent à l'immense parc du château de Frapesles.

    Promenade-Frapesles-11.jpg


        En revenant, on voit que la source de La Rabouilleuse, en passant sous la chaussée, rejoint le ruisseau qui longe le domaine de Frapesles en en défendant l'accès ainsi qu'une douve.

    Promenade-Frapesles-12.jpg


       La voici qui débouche de l'autre côté.

    Promenade-Frapesles-13.jpg


       Dans ce sens on retourne vers le château. Sur la droite, vous remarquez comme les arbres ont été poussés par les vent d'ouest. Vers la gauche, vous apercevez un important stade de rugby que bien sûr je n'ai pas souhaité photographier. Tout ce côté de la route a été aménagé pour parquer des voitures.

    Promenade-Frapesles-14.jpg

     
     Mais quel bouillonnement, à la sortie du pont !

    Promenade-Frapesles-15.jpg


      Mon chien Mulder m'attend gentiment dans le soleil.

    Promenade-Frapesles-16.jpg


       Mais quand nous retournons vers notre point de départ, Scully comme à son habitude tire de toutes ses forces. C'est ainsi que vous voyez comme je jongle, avec mon téléphone portable d'une main pour tenter de prendre des photos, et deux chiens en laisse de l'autre qui tirent chacun dans un sens différent !! Parfois donc, je les attache à un arbre, ce qu'ils n'apprécient pas toujours.

    Promenade-Frapesles-17.jpg


       Revoici la maisonnette photographiée au début, inondée de soleil cette fois, surtout qu'à mon retour il est mieux orienté. Vous apercevez sur la droite une superbe grille bien fatiguée. Il faut dire qu'à Issoudun la richesse appartient au passé, et qu'à ce jour peu de gens peuvent vraiment entretenir le patrimoine qui leur revient - surtout s'ils n'en voient plus l'utilité.

    Promenade-Frapesles-18.jpg


          La lumière rend toute chose plus belle et plus expressive.
     

    Promenade-Frapesles-19.jpg


        Encore une demeure pleine de charme qui paraît abandonnée. Cependant l'accès en est encore solide.

    Promenade-Frapesles-20.jpg


       En revenant à l'origine de l'allée, on trouve encore ces bras d'eau qui se rejoignent, ou qui s'éloignent peut-être... 

    Promenade-Frapesles-21.jpg


       Celui-là s'en va vers les zones plus urbanisées. Mais ce que je photographie est privé, on n'y pénètre pas.

    Promenade-Frapesles-22.jpg


        Un dernier coup d’œil sur l'entrée de la maison qui se trouve là, à l'angle de la dernière rue... un lieu de rêve !

     
     
     

    1 commentaire

  • Début ici.

     

    Randonnee--30janv-35.jpg
          Sitôt quitté l'étang des Trois Biches qui miroite toujours derrière moi, depuis la vaste esplanade servant de parking, je me lance à la poursuite de mes compagnes déjà loin devant.

    Randonnee--30janv-34.jpg
        Mais en fait je vais encore être arrêtée par bien des découvertes...

    Randonnee--30janv-36.jpg
         Ce chemin ouvert aux VTT, comme il est boueux !! Ce n'est guère le moment de s'y aventurer...

    Randonnee--30janv-37.jpg
       Sur ma droite, le terrain se fait plus accidenté. J'adore ce type de sous-bois un peu mystérieux.

    Randonnee--30janv-38.jpg
    Ce grand arbre, comme il penche !

    Randonnee--30janv-39.jpg
        Je suis intriguée par cette clairière environnée de résineux, derrière le talus. Tant pis, je vais sauter le fossé rempli d'eau et le gravir.

    Randonnee--30janv-40.jpg
    C'est bien ce que je pensais ! Un autre lac !!

    Randonnee--30janv-41.jpg
        J'en inspecte le tour... Je m'y serais bien promenée, si ce n'était que je ne veux pas inquiéter ceux avec qui je suis partie.

    Randonnee--30janv-42.jpg
        Il semble bien qu'en effet ses abords soient praticables, davantage que ceux de l'étang des Trois Biches : en effet si ce dernier est formé artificiellement par la retenue de l'eau d'une rivière que l'on retrouve en amont et en aval, cette pièce d'eau au contraire semble être une grande mare, dont les proportions s'étendent avec l'abondance des pluies.

    Randonnee--30janv-43.jpg
        D'ailleurs sur ma droite, en direction du soleil, on voit ce chemin qui part et semble disposé à en faire le tour.

    Randonnee--30janv-44.jpg
        Mais bien vite je reviens sur mes pas pour rejoindre la piste sableuse.

    Randonnee--30janv-45.jpg
         Des arbres ont été abattus, dont certains étaient déjà bien malades.

    Randonnee--30janv-46.jpg
        Je regrette de n'avoir pas un petit bateau à faire voguer sur ce fleuve miniature, pour le faire passer sous le pont formé par ce gros tronc... Je pense à Venise, Bruges et Amsterdam... 

    Randonnee--30janv-47.jpg
        Encore un chemin bien bouillasseux. C'est cela qui est terrible dans cette région : si l'on veut se promener, on a intérêt à rester sur de larges pistes recouvertes d'un revêtement sableux ; le moindre sous-bois cache tôt ou tard un cloaque. D'autant plus avec les engins des forestiers. Il s'agit ici d'un secteur dont la végétation doit être entièrement renouvelée, en raison sans doute de l'âge des arbres qui la composaient. Au début je ne comprenais pas pourquoi de grands espaces de forêt disparaissaient tour à tour ; maintenant je pense que c'est un problème de gestion durable, ce qui explique que l'on coupe systématiquement les secteurs vieillissants pour leur permettre de retrouver une vitalité. 

    Randonnee--30janv-48.jpg
         Enfin, j'ai rejoint mes camarades à l'endroit où nous avions laissé nos voitures.

    Randonnee-30janv-49.jpg
        Elles sont en train de distribuer le goûter !
        Après un verre de jus d'orange bien apprécié et un morceau de gâteau, je m'apprête à quitter les lieux. Mais je ne vais pas bien loin...

    Randonnee--30janv-50.jpg
         Je m'arrête pour admirer ce beau cheval dans son pré tout imbibé d'eau. C'est probablement lui dont j'ai photographié les traces sur le chemin au début de la randonnée.

    Randonnee--30janv-06.jpg
        Mais voici que, m'apercevant, il vient à moi !

    Randonnee--30janv-51.jpg
        Surprise, je l'attends. Je lui ramasse même quelques herbes sèches, car il n'a pas l'air d'avoir grand-chose à manger dans ce pré...

    Randonnee--30janv-52.jpg
         Il est beau comme tout. Je lui fais des bisous, et il ne dit pas non... Un nouvel ami !

     

     

     

    1 commentaire

  • Suite de cet article.


        Poursuivons cette belle promenade en forêt de Chœurs, autour de l'étang "des Trois Biches".  
       
       (N'oubliez pas d'agrandir mes photos, comme cette vue satellite tirée de google earth). 

     

    Localisation-etang-3biches.jpg
          Nous n'avons malheureusement pas pu voir les biches, car elles ne se montrent que la nuit...
           

    Randonnee--30janv-15.jpg
         Partis de ce carrefour, nous nous engageons dans les allées sablées qui, bien loin des vastes espaces sauvages de ma chère forêt de Fontainebleau, ne sont pas sans me rappeler les "pistes" d'Afrique noire.

    Randonnee--30janv-07.jpg
        Qu'ils sont mignons, ces deux amoureux ! C'est bientôt la Saint Valentin, même pour les arbres.

    Randonnee--30janv-08.jpg
         On voit qu'il a bien plu... Les fossés débordent !

    Randonnee--30janv-09.jpg
        Mieux vaut rester sur la piste remblayée. Les sous-bois sont inhospitaliers.

    Randonnee--30janv-10.jpg
        Entre les arbres, grâce à la saison dépouillée, nous apercevons l'étang ; ou plutôt l'une de ses "cornes" (il en a deux, comme un bonnet d'âne).

    Randonnee--30janv-11.jpg
        S'il est un arbre que je chéris particulièrement, c'est le bouleau ; je trouve qu'il me ressemble.

    Randonnee--30janv-12.jpg
         Lorsque nous arrivons au bord de l'étang (je dirais plutôt "du lac", mais il n'a pas de rives accessibles à la baignade et comporte une digue avec un sas pour l'écoulement du trop-plein : cela reste donc un étang destiné principalement à la pêche), le soleil se montre et ravive les couleurs.

    Randonnee--30janv-13.jpg
         En voici une vue générale, où l'on devine les deux cornes vers le fond, ainsi que les îlots proches la rive de gauche. La photo est prise du milieu de la digue.

    Randonnee--30janv-17.jpg
         Mais voici ce que l'on voit à l'arrivée, côté forêt (rive droite).

    Randonnee--30janv-18.jpg
        Il y a là un espace de pique-nique et de détente, avec un accès à une petite île dont on voit le pont tout neuf. Mais comme le terrain est gorgé d'eau je finis par renoncer à m'y aventurer.

    Randonnee--30janv-19.JPG
       Je me rapproche donc du chemin rehaussé

    Randonnee--30janv-20.jpg
           et m'apprête à emprunter la digue à la suite de mes camarades.

    Randonnee--30janv-21.jpg
        C'est là qu'est installé le panneau du côté droit ; on voit les dangereuses dénivellations du terrain mais aussi un joli contraste de lumière.

    Randonnee--30janv-25.jpg
        Pendant que je musarde, les dames devant moi ont bien avancé.

    Randonnee--30janv14-28.jpg
       Approchons-nous de la rambarde en bois, qui chevauche le sas d'écoulement de l'étang. Voici son aspect côté lac. Le système me semble complexe.

    Randonnee--30janv14-26.jpg
         Voici maintenant le côté opposé ;

    Randonnee--30janv14-27.jpg
        ... et sa continuité.

    Randonnee--30janv-24.jpg
       Je suis frappée par les teintes pâles prises par le bois, la terre et l'herbe en ces journées d'hiver.

    Randonnee--30janv14-29.jpg
         Ces nuances d'ocre gris m'apparaissent pleines de douceur, rehaussées par le vert sombre des résineux.

    Randonnee--30janv-22.jpg
       Quelques vues de l'étang en traversant.

    Randonnee--30janv-23.jpg
      Finalement, des petites îles rondes il y en a plusieurs !

    Randonnee--30janv14-30.jpg
        Et plus on avance, plus on les voit se décoller du bord et se détacher les unes des autres.

    Randonnee--30janv14-31.jpg
          C'est un plaisir alors de découvrir la rive gauche, si vivement éclairée par le soleil de l'après-midi. Les teintes "glaise" de la végétation sont exactement reprises par l'eau, dans une conjugaison de tons qui ferait le bonheur d'un peintre.

    Randonnee--30janv14-32.jpg
        Ce côté est particulièrement aménagé et plus en longueur, car il accueille chaque année un concours de pêche local.

    Randonnee--30janv14-33.jpg
        En voici le terre-plein, mieux entretenu aussi parce que directement accessible de la route et du village, avec un parking forestier juste à côté. 

    (dernier épisode à suivre ici).

     

     


    1 commentaire

  •       Jeudi il a fait ici un temps superbe, et pour fêter dignement ce 30 janvier (fin du mois le plus long de l'année avec décembre, et sainte Martine !) je me suis offert successivement :

       - Une heure de piscine ... 

    spo_eau_097.gif

       - Une jolie rando autour de l’Étang des Trois Biches... 

    Randonnee--30janv-14.jpg

       - Et un tour au Salon du Livre Jeunesse d'Issoudun, où j'ai trouvé, outre de jolis ouvrages ornés de dessins en dédicace pour mes petits-enfants, deux livres pour moi-même qui m'ont ravie en me replongeant dans mon enfance !  

    Sylvain-Sylvette-1.jpg
        D'abord cette réédition des Sylvain et Sylvette qui ont fait notre bonheur des années durant, à mon frère et à moi, avec en particulier cette série intitulée "le Grenier de Sylvain et Sylvette" qui réunit des planches datant de 1943 (donc que je n'avais jamais lues !) qui étaient parues uniquement dans le journal "Cœurs Vaillants" en noir et blanc, et qui ont été recolorisées pour les éditions du Triomphe. (N'oubliez pas d'agrandir toutes mes photos).

    Sylvain-Sylvette-2.jpg
          Au verso vous retrouvez tous les titres de la "grande époque" (entre 1950 et 1960), avec en bas ceux de la série concernée. Comme vous le constatez, le format initial a été respecté.

    Gedeon.JPG
          Et en second, Gédéon ! Diffusé semble-t-il également par les éditions du Triomphe puisque je viens de le retrouver dans leur catalogue dans la catégorie "Nostalgie", mais complet surtout chez Hoëbeke. Il ne faut pas oublier que Benjamin Rabier, inspirateur entre autres de Hergé pour "Tintin", vint finir sa vie en Berry  : à Faverolles, au nord de l'Indre. Je lui ai déjà consacré un article ici .... Mon grand-père, excellent dessinateur caricaturiste, conservait précieusement une collection de "Gédéon" dont je me suis délectée lorsque je lui rendais visite.

        Journée intéressante, n'est-ce pas ? Mais je vous parlais de moutons... En effet, ce sont eux qui m'ont accueillie au début de la randonnée qui devait me conduire à l'étang des Trois Biches, en forêt de Chezal-Benoît.

    Randonnee--30janv-01.jpg
        Une belle éclaircie me permit de les saisir par surprise à l'orée du bois.

    Randonnee--30janv-02.jpg
        Les agneaux, m'apercevant, se précipitèrent vers leurs mères.

    Randonnee--30janv-03.jpg
     Sauve qui peut !!

    Randonnee--30janv-04.jpg
     Ah ! Téter, que c'est rassurant !

    Randonnee--30janv-05.jpg


        Ils s'étaient carrément blottis dessous... Comme Ulysse pour sortir de chez le Cyclope.

     
    "Tambourin", extrait du Divertissement de campagne de Joseph Bodin de Boismortier, pour musette de cour interprété par Jean-Christophe Maillard. 
     


        Entre Sylvette avec ses petites bêtes et Gédéon dans sa ferme, me voici en pays de connaissance.


    À suivre ici.
     

     
     

    1 commentaire