• Oiseaux

     


    Fresque de Giotto représentant Saint François d'Assise

     

     

     

    Les oiseaux de mon rêve fuyaient par les fenêtres,
    A l'hôtel Saint-François-d'Assise ;
    Pour combler ma tristesse il ne demeurait plus
    Que des membres, des têtes en céramique enfouis
    Parmi l'amas des fleurs en pots,
    Sous des dalles de marbre, en des baignoires vertes.

    Était-ce bien mon sang qui brunissait ainsi
    Les draps blancs de mon lit jusqu'à les traverser,
    Chambre cent quarante-et-un ?
    Une enfant esseulée semblait contre une porte
    Osciller à mourir pour devenir fauvette,
    Et bientôt se perdait...

     

    Au retour du voyage il se mit à pleuvoir,
    Sur les rues, les trottoirs, les rails et les voitures...
    Quel lugubre retour d'une quête inutile !
    Point de paix, point d'amour, point de lumière encore ;
    Et j'avais tant cherché, dans l'hôtel des oiseaux,
    Un émissaire enfui pour m'expliquer le ciel !...

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 19 Décembre 2008 à 12:00
    Oh, ça c'est sympa!!!


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :