• Par-delà le miroir

     
         Autre poème sur la séparation, écrit à la même époque que le précédent, et publié également dans le recueil "le Rossignol d'Argent" ( © éditions Saint-Germain-des-Prés, Paris 1974).
     
     

    Mon tombeau, c'est la nuit,
    Cette obscurité trouble
    Où rien ne se dessine
    Que la mort...

    ...Mais un parfum surgit...
    Une harmonie enfuie,
    Ou bien... un regard bleu,
    Un sourire ?

    Quel est-il, d'où vient-il ?
    (Peut-être qu'autrefois,
    Dans une vie perdue,
    Je l'aimais ?)

    Mon tombeau, c'est le vent,
    Cette affreuse tempête ;
    Et peut-être la mer
    Si glacée...

    L'insoutenable absence
    De mon soleil de paille,
    De mon ciel d'hirondelle
    Invisible !...

    ...Mais quel dieu intervient ?
    Quel souffle du Levant
    M'apporte ses aurores
    Dans la nuit ?

    Un souvenir peut-être...
    Une chanson perdue...
    Le cristal des feuillages
    Dans les bois ?

    (Peut-être la forêt
    Agonisait aussi ;
    Mais le Soleil pour moi
    Respirait !)

    L'absence se dessine
    En filigranes d'or
    Sous l'épaisse toison
    D'araignée...

    Tombeau des mille morts,
    Et des lunes d'automne
    Qu'emportent mes sanglots,
    Ouvre-toi !!!

    ...Un chant s'y éparpille,
    Une fleur s'y prosterne,
    Les nuages ont fui :
    Tu es là...

     
     
    « Un Tag sur NoëlOiseaux »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 21 Décembre 2008 à 12:00
    Très triste mais vraiment bien écrit et très beau.


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :