• Mécanique

     

    Observation du corps soumis au Souffle. 

     

      Tant que cela craque, qu'il y a des à-coups - suffocations, sanglots... - , c'est le cœur qui se déploie tel un immense parasol dont les jointures claquent à l'ouverture.


       Mais quand il est ouvert semblable au cerf écartelé dont la peau s'offre au vent, alors la Plénitude s'enfante d'elle-même et il flotte radieusement dans le courant au gré d'une imperceptible Respiration.

     

     

    Cerf-Volant

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Août 2015 à 20:48

    c'est bon de sentir sa respiration des pieds à la tête - bises et bonne soirée 

    2
    Vendredi 28 Août 2015 à 21:16

    Des pieds à la tête, c'est autre chose ! Bises...

    3
    Samedi 29 Août 2015 à 08:46

    La plénitude est là à qui sait ouvrir son coeur !

    4
    thierry
    Samedi 29 Août 2015 à 08:46

    Ca me rappelle l'ouverture sophronique avec les bras en V pour accueillir et le souffle vital et le monde dans une embrassade universelle.

    5
    Samedi 29 Août 2015 à 16:59
    renee

    très zen cette image...doux week-end

    6
    Dimanche 30 Août 2015 à 12:42

    joli texte, bon dimanche

    7
    Dimanche 30 Août 2015 à 14:23

    Bonjour


    Respirer semble si facile et des fois on lutte quand même!


    Bisous

    8
    thierry
    Dimanche 30 Août 2015 à 16:05

    Prendre l'air est nécessaire pour ne pas avoir le cerveau lent



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :