• Jules Renard

     
         Surprise ! Le petit poème en prose que nous cherchions à nous rappeler il y a quelque temps, le voici... Il était effectivement de Jules Renard, l'auteur des Histoires Naturelles... Je bats ma coulpe, je n'y croyais pas.
     
     

     
     

    A
    utomne
     

        Il a gelé blanc...  Les dahlias sont fripés comme après une nuit de bal. Les tomates éclatent et de leurs gerçures, leur jus coule. Les fanes des pommes de terre semblent cuites. Mais l’oseille bien repassée résiste avec la fine barbe frisée des carottes et les longues oreilles douces des betteraves. On entend le bruit d’une feuille par terre ; elle essaie un vol de pauvre oiseau qui n’aurait qu’une patte et qu’une aile. Celle-ci se sort comme un rat qui cherche son trou. Soudain, c’est une débandade : les troupes de feuilles fuient, affolées, comme si l’hiver était là, au coin du bois...
     
    Jules Renard
     

  • Commentaires

    1
    Cécile
    Dimanche 11 Décembre 2005 à 12:00
    Mais au fait, qui avait appris cette poésie à l'école ? Toi ou Sylvie ? Super de la retrouver en entier...


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :