• Jean Joubert





          S'il est un poète actuel que j'admire, c'est bien Jean Joubert. Outre ses romans, qui sont pleins de poésie et d'une sagesse quasi initiatique (je parle surtout de ses romans pour la jeunesse, comme "les Enfants de Noé", "A la recherche du Rat-Trompette", ou "le Pays hors du monde", tous édités par l'Ecole des Loisirs), je ne puis relire sa poésie sans en ressentir à chaque fois le même choc, le même saisissement devant la beauté : il touche juste, il le dit avec une sobriété qui frappe. Le poème que je cite ici est tiré de son "Anthologie personnelle", parue chez Actes Sud en 1997.


                           

             

     
     

    L'ange de verre est descendu, l'oiseau
    géant, la sentinelle des brouillards,
    et le sommeil d'amour en fut voilé,
    l'ombre de l'aile troublant l'eau
    des seins légers sur le sable entrouvert.

    Insaisissable cri sur une bouche où rage
    la tempête de plumes, et déjà voici l'heure
    et la rosée pesante où se séparent
    jour et nuit, chair et cristal.

    Un soleil bleu s'accroît. L'ange de verre
    emplit les chambres nues, griffes serrées
    sur les épaules des amants qui se délient.

    Dans le jardin, rampe sur les terrasses,
    comme un grand félin noir, échevelé,
    l'odeur très pourrissante de l'automne.


    Extrait de "La saison d'appel" (1973)

     
     
     
    « BéatriceAux Indiens Kogis pour qu'ils retrouvent leur Terre »

  • Commentaires

    1
    Tivoune
    Samedi 12 Novembre 2005 à 12:00
    Chère Martine, ton blog a ceci d'extraordinaire qu'on ne sait jamais ce qu'on va y trouver !... Quel bonheur de passer d'un paysage d'automne aux mots merveilleux de J.Joubert; de la magie des débuts du cinéma au sort poignant des indiens d'Amazonie... On est toujours surpris, jamais déçus. Merci de nous offrir ces promenades sur tes chemins de traverse , ces parcours où ton imaginaire aiguise notre sensibilité et ta réalité notre curiosité. XXX
    2
    Mercredi 14 Mars à 11:08

    Je ne connaissais pas ce poète. Merci du partage.

    Amitiés 

      • Mercredi 14 Mars à 15:14

        Il y a tant de merveilleux poètes sur cette terre ! Merci de ton passage, Alain.

    3
    Dimanche 27 Mai à 17:45

    Merci Aloysia pour ce poème comme un cadeau. J'ai adoré moi-aussi cet "l'Homme de sable", outre sa belle écriture, ce livre laisse une empreinte dans le cœur que je définis mal mais dont l'onde est agréable... Grand merci à toi, belle fin de journée. brigitte

    Je vois que le billet qui suit parle des Indiens Kogis, je vais le lire, ils sont mes amis de cœur.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :