• Fêtes des Mères



    Nature morte  aux Roses de Dominic Rozier

     

         Je ne fleurirai pas de roses tranchées l'outil parfait d'éternel enfantement que sont les mères.

     
        Transmetteuses de la vie elles sont la chaîne infinie du désir de se renouveler et de se perpétuer.

     
       Telles des poupées gigognes, elles  s’engendrent l’une l’autre sans fin.

     
        Boucle après boucle, elles dessinent la toile factice tissée par Maya sur l’Univers.


        Pensée après pensée, elles perpétuent l’apparence du monde.


        Puissent-elles, telles des pointes de dunes, se fondre dans le désert à perte de vue !


       Puissent-elles, telles des crêtes de vagues, laisser place à l’Unique Océan, immuable et tranquille, parfaite Plénitude !

     

     

    Océan

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 31 Mai 2015 à 06:54

    Un joli bouquet de fleurs 

    @ Bientôt 

    2
    Dimanche 31 Mai 2015 à 06:57

    Quel beau poème!


    j'aime cette image des poupées gigogne. Bien vu


    Bon dimanche Martine


    Bise


     

    3
    Dimanche 31 Mai 2015 à 09:05

    Tes mots sur les mères sont si poétiques que je me demande si je vais me perdre dans l'océan des dunes ou dans l'océan maritime !!! Je crois avoir un penchant pour le désert. Bises et merci pour ce post si beau.

    4
    Dimanche 31 Mai 2015 à 09:16

    happy  Merci à toutes trois de votre commentaire approbateur. Vous êtes des amours.

     

    5
    Dimanche 31 Mai 2015 à 09:43

    Poème profond en hommage à celle qui, perpétue en engendrant l'humanité.

    Pensées à toutes les mères du monde

    Merci Aloysia j'entre si bien dans ton cercle que j'en suis bouleversée

    Bisous

    6
    Dimanche 31 Mai 2015 à 10:19

    Vraiment, Océanique ? J'avais peur de vous choquer avec ma vision "globalisante"... J'ai confondu "mère" et "mer" ce qui prolonge le regard à l'infini, tandis que l'hommage à Celle qui nous a permis aujourd'hui de nous éveiller à cette conscience est essentiel et primordial. Je te souhaite une très belle journée.

    7
    Dimanche 31 Mai 2015 à 11:35

    C'est beau.

    8
    Dimanche 31 Mai 2015 à 11:44

    Bisous, Jamadrou.

    9
    Dimanche 31 Mai 2015 à 11:45

    cela me fait penser à la Mère Universelle, 

    merci pour ton joli texte en cette journée spéciale !

    10
    Dimanche 31 Mai 2015 à 11:57

    Oui, tout à fait, il s'agit de la Mère universelle, que je surnomme ici "Maya" (celle qui tisse la toile de l'Univers)... Bises ma chère Witney.

    11
    Dimanche 31 Mai 2015 à 13:52

    Bonjour


    Comme c'est magnifique!


    Bisous

    12
    Dimanche 31 Mai 2015 à 14:38

    Bisous, Wolfe.

    13
    Dimanche 31 Mai 2015 à 16:58

    Merci pour cette ode aux mères bien réconfortante pour celles qui se sentent un pu oubliées ...

    14
    Dimanche 31 Mai 2015 à 17:25

    Alors je vais aller de ce pas chez toi te la souhaiter...

    15
    Lundi 1er Juin 2015 à 10:38

    Ma Mère qui fut orpheline et élevée avec son frère par leur tante... il y a plus d'un siècle...  fut pour nous ses enfants une mère extraordinaire...

    Dans sa dernière lettre alors qu'elle était à l'hopital, elle m'écrivit, ces paroles de l'apôtre Paul "J'ai achevé la course, j'ai gardé la foi..."...

    Amitiés

    Jean

    16
    Lundi 1er Juin 2015 à 16:46
    daniel

    La fête des mères, c'est pas trop mon truc. Les relations ont toujours été tendues tout au long de ma vie ! Dommage !

    17
    Lundi 1er Juin 2015 à 18:47

    Jean, Daniel, voici deux mères diamétralement opposées... Ce qui ne les empêche pas de vous avoir mis au monde : et qui ressent ce que vous ressentez ? Y sont-elles pour quelque chose ?... Nous sommes responsables de nos pensées et ressentis, notre naissance et notre mort ne sont que les deux portails d'un tunnel à travers lequel nous glissons sur les rails à l'infini...

    18
    Mardi 2 Juin 2015 à 22:10

    je te souhaite une très belle fête des mères. Mon fils a fêté dimanche, sa maman, sa soeur (nouvelle maman) et sa tante (maman aussi). C'était très gentil et ses cadeaux mignons et humbles ont été très appréciés. 

    Bises ... j'ai un peu de retard chez toi (et les autres) , mes meilleures pensées. 

    19
    Mardi 2 Juin 2015 à 22:20

    Tu n'as aucun retard, ma chère Durgalola. Je n'écris pas toujours, et dans ce cas j'en aurais moi-même chez toi !

    Oui, j'imagine aisément la fête qu'il y a dû y avoir dans ta famille avec la nouvelle naissance... Beaucoup de joie à vous. Je t'embrasse !

     

    20
    Dimanche 7 Juin 2015 à 22:58

    En lisant ton texte (avec retard, car j'ai été très prise ces derniers temps), je repense aux vers d'Apollinaire sur les "mères filles de leurs filles". 

    21
    Lundi 8 Juin 2015 à 10:19

    Ah oui, Carole, tu as raison de citer Apollinaire, c'est un grand maître de la gnose... 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :