• Promenades : 3 - La laisse perdue


         Voici le dernier des trois articles commencés ici.

      Je disais que le "lâcher prise" fonctionnait, et il se montra efficace particulièrement cet après-midi lors de ma promenade avec mes deux chiens, où je n'ai pas du tout pris de photos.  

            Pour une fois je les ai totalement lâchés dans un petit bois, décidant de leur faire confiance mais gardant tout de même une laisse dans la main, pour le cas où.

     

    Mes deux chiens photographiés il y a quelque temps

     
      Ils ont été super mignons. Attendrissants. Et moi, attrapant chaud au soleil de plus en plus généreux, vers la fin j'ai enlevé mon pull. De retour à la voiture j'ai jeté celui-ci à l'intérieur avant d'attraper chaque toutou pour le mettre dans le coffre.

         C'est là qu'un vent de panique a soufflé : où était passée la laisse que j'avais gardée en mains tout le voyage ?? ... Elle n’était plus ni par terre, ni dans le coffre, ni dans mes poches ; et sur le siège avant je ne voyais que le pull que je venais de déposer.

        Réaction : comme je suis toujours dans un film, il n’y a aucune inquiétude à se faire. Le scénario ne m’appartient pas et le réalisateur a certainement ses raisons. Il n'y a qu'à retourner là où j'ai enlevé mon pull. Cela prolongera ma promenade agréablement.

        Mais je me trompe un peu sur l'endroit où je suis passée ; je tourne plusieurs fois autour du talus abrupt que j’ai gravi en retirant le vêtement, sans rien trouver. C'est donc que je ne l'ai pas perdue à cette occasion... Or je ne me souviens de rien ! Il me semble l'avoir toujours tenue en mains !! 

       Je décide donc de refaire toute la promenade en sens inverse.
      Mais là je m’interroge : pourquoi perdre sans cesse des choses en ce moment ? Et pourquoi vouloir à toute force les récupérer ? Doit-on réellement revenir sur ses pas ? Chercher à se corriger ?

        Des réponses me viennent : j’ai tissé un réseau de devoirs ; ces chiens me sont confiés, la personne à qui ils appartiennent tient à sa laisse.

        Oui, mais rien ne m’empêche de rentrer et d’en racheter une en passant ! Quel est le scénario exact prévu pour ce film ? Je croyais qu’il ne m’intéressait pas ! Mais c’est le plaisir de prolonger cette promenade, bien sûr… Et je n'ose m'avouer que cela m'intrigue terriblement.

        Je le fais au pas de course, sans me tromper cette fois ; mais je suis de plus en plus ahurie de ne pas retrouver cet objet pourtant volumineux.

         Nouvelle question : y a-t-il quelque chose à comprendre ? S’agit-il d’une liberté retrouvée, puisque j'ai perdu un objet servant à maintenir en captivité ? Qui était attaché ? Était-ce moi ?!

        Petit à petit je reviens à ma voiture, et force m’est de constater que cette fois encore (ce n’est pas la première) l’objet égaré demeure introuvable. Cela pourrait être un constat d’échec mais je m’interdis tout sentiment, puisqu’il s’agit d’un film, et qui plus est, que le réalisateur a forcément prévu une fin qui m’échappe.

        Un soupçon me vient en approchant de mon véhicule... Elle est sûrement là, je ne peux que l’avoir lâchée en approchant ou en ouvrant les portes !

        Le chiens m’accueillent avec reconnaissance. Et quand je déverrouille ma portière, que vois-je ?

        La petite laisse est là, sur le siège avant ; tandis que le pull, dans lequel elle était restée enroulée, vient de tomber à terre.

     

    Promenades : 3 - La laisse perdue

     
        C’est comme l’éléphant que l’on cherche dans la jungle et qui est à la maison...
     (voir ici

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Mai 2015 à 00:32

    Tu n'avais donc pas soulevé ton pull avant de partir à la recherche de cet objet oppressanttongue, oupssss mais cela dit, tu as la réponse à ta question, pas de panique ...

     la vie est une succession de gestes muets qui mettent en péril l'attention 

    Et en échange, faire le chemin inverse n'est pas inutile ....parfois pour se remettre en question 

     

    2
    Jeudi 28 Mai 2015 à 09:09

    Merci, Rose ! Bisous !

    3
    Jeudi 28 Mai 2015 à 09:44

    Coucou Aloysia, c'est un peu comme celui qui cherche ses lunettes et qui les a sur le nez ! C'est vrai que l'on fait des choses souvent machinalement. Enfin ce n'était pas trop grave la perte de la laisse, ce n'est pas comme moi qui avait oublié mon sac plein d'argent deux fois et qui l'ai retrouvé, mais il s'en passe des choses dans la tête pendant le quart d'heure  nécessaire pour retourner à l'endroit !!! Maintenant je ne prends plus de sac !!! Bonne journée Aloysia

    4
    Jeudi 28 Mai 2015 à 10:16

    Oui, je suis le spécialiste de perdre et m'affoler quand je cherche... et puis finalement c'est tout bêtement là !!! Bonne fin de semaine...
    Jean

    5
    Jeudi 28 Mai 2015 à 16:26
    renee

    il y a un truc si tu perd quelques chose fais un noeud sur un de tes vêtement (sur toi) en pensant très fort a cette chose que tu veux retrouver et, tu la retrouveras. Si si Bsiessssss

    6
    Jeudi 28 Mai 2015 à 17:41

    Voilà une bonne méthode ! Moi en principe je demande l'aide de Saint Antoine de Padoue ; cela marche aussi. Mais là j'avais un autre exercice en tête, alors ça s'est passé exactement comme il le fallait. Bises !

    7
    Jeudi 28 Mai 2015 à 20:52
    daniel

    Je suis étourdi et je perds souvent des choses. Comme toi, je m'adresse à St Antoine de Padoue et cela m'a aidé dans certains cas, notamment pour des clés !

    8
    Jeudi 28 Mai 2015 à 21:17

    Cependant cette fois je ne me suis pas adressée à Saint  Antoine car ma promenade n'était pas anodine et la perte de l'objet non plus. Tout avait un sens et la fin de l'histoire (que l'ignorais) me l'a prouvé.

    9
    Vendredi 29 Mai 2015 à 21:44

    Quand je marchais j'ai souvent oublié ou perdu des affaires. Passé le moment où comme toi je refaisais le parcours dans ma tête, je continuais le chemin. Refaire le chemin pour aller plus facilement de l'avant. J'aime bien ton cheminement en trois épisodes

    Bonne soirée

    Bisous

     

    10
    Vendredi 29 Mai 2015 à 22:46

    Tu as raison, Océanique : il faut toujours aller de l'avant !

     

    11
    Dimanche 31 Mai 2015 à 16:51

    Le "film" que tu racontes m'arrive tellement souvent que je le demande si il ne s'agit pas du même ! Amitiés.

     

    12
    Dimanche 31 Mai 2015 à 17:24

    Alors, Ariaga, c'est important !! Tu as certainement quelque chose à comprendre toi aussi... yes   Grosses bises.

    13
    Lundi 8 Juin 2015 à 11:03

    une belle expérience, merci pour le partage et bonne journée

    14
    Lundi 8 Juin 2015 à 12:19

    Bonne journée, Witney.

    15
    Mardi 9 Juin 2015 à 16:22

    Cela m'arrive souvent, ce n'est pas grave...

    Bises Aloysia

    16
    Mardi 9 Juin 2015 à 17:10

    Cela m'est arrivé parce que j'étais absorbée dans ma méditation ; et ce fut la réponse à cette méditation ! Donc ce n'est pas "grave", mais essentiel !!!



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :