• Toits de Paris






    Ces toits gris aplanis,
    Chaque rayon discret du soleil du matin
    Tendrement les redore.

    Des étoiles au ciel
    Glissent très doucement sur des nuages roses
    Vers des pays lointains…

    - Dans la cour oubliée,
    L’orgue de barbarie laisse flotter dans l’air
    Quelques chants attristés,
    Souvenir esseulé
    Du passé endormi…


     

  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Juillet 2006 à 12:00
    Coucou, très beau ce petit texte , Bonne soirée Bisous ...................rose


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :