• Sur la route de Jean Varenne


           La dernière randonnée d'octobre nous mena dans des endroits pourtant proches de la ville que je ne soupçonnais pas. Un lacis de petites routes entre ruisseaux et voie ferrée où des maisons apparaissaient comme au milieu de nulle part...

           C'est qu'en fait je ne m'étais jamais trop souciée de ce qu'il pouvait y avoir vers le village de Thizay ou celui de Jean Varenne. Il faut dire que les natifs de la ville se retrouvaient souvent en pays connu, mais je ne faisais pas partie de ceux-ci.

    Sur la route de Jean Varenne

           Sur la saisie d'écran ci-dessus, tirée de Google earth, vous apercevez grosso modo notre parcours (toutes les images peuvent être agrandies).

    Sur la route de Jean Varenne

     
       Nous commençâmes par longer un quartier populaire nouvellement rénové en maisonnettes individuelles, et bordé de belles pelouses où poussaient à l'envi des coprins chevelus...

    Sur la route de Jean Varenne


          En m'approchant pour saisir celui-ci de plus près, j'en découvris d'autres plus petits...

    Sur la route de Jean Varenne

         Mais ceux-là je ne vous dirai pas ce qu'ils sont... Ah ! L'automne est bien là !

    Sur la route de Jean Varenne

         Nous rejoignîmes la voie ferrée qui va d'Issoudun à Châteauroux - mais qui est aussi la ligne Paris - Toulouse via Limoges et Brive. Nous devions la longer un moment, de plus ou moins près.

    Sur la route de Jean Varenne

          Au début, les bâtisses rencontrées n'étaient guère engageantes ; et pourtant celle-ci était utilisée parce qu'un chien y aboyait derrière une grille : elle servait de chenil.

    Sur la route de Jean Varenne

          Une petite route, avec un arbre ployant sous le gui...

    Sur la route de Jean Varenne

          Bientôt, un ruisseau. On entendait le bruit de l'eau chanter un peu plus haut. En fouillant dans les cartes IGN j'ai fini par trouver qu'il s'agissait de "La Vignolle", qui fait plusieurs bras et que nous allons retrouver plusieurs fois sur notre route. 

    Sur la route de Jean Varenne

         Ici nous le traversons sur une planchette de béton dénuée de bords.

    Sur la route de Jean Varenne

          L'endroit, réputé marécageux, semble sauvage et il est vrai que de la voie ferrée on a toujours de jolies vues.

    Sur la route de Jean Varenne

         Encore un bras de ruisseau dans l'abondante végétation.

    Sur la route de Jean Varenne

         Notre route, devenue sentier, côtoie des cabanes de tôles.

    Sur la route de Jean Varenne

         En voici une autre, au pied de la butée qui maintient la voie ferrée sur un terrain solide.

    Sur la route de Jean Varenne

         Nous longeons de belles demeures bien cachées, ici par une haie de bambous.

    Sur la route de Jean Varenne

         Par endroits, des passages existent à travers les voies... Mais c'est dangereux ! 

    Sur la route de Jean Varenne

          Par ici, la Vignolle bouillonne sous une nouvelle planchette de béton.

    Sur la route de Jean Varenne

         Suivre l'eau qui court est toujours un bonheur... Sauf que là nous en remontons le cours !

    Sur la route de Jean Varenne

         Et voici une superbe maison. C'est le "Petit Villement".

    Sur la route de Jean Varenne

          La maison bénéficie d'un accès direct par passage à niveau vers un chemin qui rejoint la nationale de Châteauroux (RN 151).

    Sur la route de Jean Varenne

         En voici l'entrée principale, juste à l'opposé de l'image ci-dessus.

    Sur la route de Jean Varenne

         Puis, tandis que nous poursuivons notre chemin avec la domaine à gauche et la voie ferrée sur la droite, voici un mur ancien dont les contreforts m'interpellent.

    Sur la route de Jean Varenne

         Sur la droite, un joli puits.

    Sur la route de Jean Varenne

         Puis des moutons que je trouve énormes !! Mais au zoom ils sont flous... Il faut dire que je photographie parfois un peu vite pour ne pas gêner les autres marcheurs qui arrivent derrière moi.

    Sur la route de Jean Varenne

         Nous apercevons "Le grand Villement", qui serait habité paraît-il par un notaire d'Issoudun.

    Sur la route de Jean Varenne

        Voici la route sur laquelle nous marchions...

    Sur la route de Jean Varenne

          Et celle sur la gauche vers laquelle nous allons bifurquer.

    Sur la route de Jean Varenne

         En me retournant, j'aperçois un autre passage à travers la voie ferrée, accès pour cette propriété vers la nationale encore. Oui, nous sommes un des départements comptant le plus de passages à niveau me semble-t-il... Mais ceux-ci sont très rarement usités je pense, et uniquement par des riverains.

    Sur la route de Jean Varenne

         Sur le "chemin de la Charossat", nous traversons des champs de maïs non moissonnés encore, et remplis de coquelicots !! La nature nous recrée le printemps...

    Sur la route de Jean Varenne

         Encore un bras de ruisseau (toujours la Vignolle).

    Sur la route de Jean Varenne

         Puis des rangées d'arbres fruitiers qui me paraissent bien sympathiques.

    Sur la route de Jean Varenne

         Alors qu'au loin se profilent de très grands arbres, aux abords du corps principal du ruisseau.

    Sur la route de Jean Varenne 

         De l'autre côté règne un paysage beaucoup plus bucolique, surtout que le soleil entame une percée qui va nous rappeler le plein été !

    Sur la route de Jean Varenne

         Nous nous dirigeons vers une ferme entourée de tout un petit hameau, nommée "la Sarrauderie". Mais nous n'irons pas jusque là et poursuivrons notre traversée vers le sud.

    Sur la route de Jean Varenne

            Un clin d’œil vers la Sarrauderie avant de reprendre vers la gauche.

    Sur la route de Jean Varenne

         Et nous voici en pleine champagne berrichonne ! Les champs à perte du vue. Et, le soleil se trouvant déjà bien à l'ouest, j'aperçois au loin Issoudun parfaitement éclairé. Mais les photos que vous voyez ici ont été zoomées et recadrées plusieurs fois, car nous étions à plus de 3 km à vol d'oiseau de la ville. On aperçoit ici à gauche la Tour Blanche (du nom de la Reine Blanche de Castille qui y vécut un temps), à droite l'église Saint-Cyr, et au milieu le clocher de la basilique du Sacré Cœur, siège de nombreux pèlerinages à Marie.

    Sur la route de Jean Varenne

         Plus vers la droite, le château d'eau municipal fraîchement repeint.

    Sur la route de Jean Varenne

          Tout à fait sur la gauche, apparaissent les anciennes malteries qui gagneraient à être ravalées, faisant partie des "monuments historiques" de la ville...

    Sur la route de Jean Varenne

        Encore plus de zoom !

    Sur la route de Jean Varenne

         Ayant atteint la route de Vouillon (la D19), nous la traversons pour gagner un petit chemin en contrebas, que nous empruntons vers notre gauche pour nous engager dans le sens du retour.

    Sur la route de Jean Varenne

          Seulement il va falloir traverser une zone très broussailleuse paraît-il.

    Sur la route de Jean Varenne

         Comme personne n'y passe jamais, il y a des branchages enchevêtrés en tous sens, et des ronces énormes !

    Sur la route de Jean Varenne

         Sur la droite, on me signale des pommes un peu partout : et même dans un arbre !

    Sur la route de Jean Varenne

         Heureusement, "Popaul" (75 ans) avait prévu le coup et apporté sa serpette.

    Sur la route de Jean Varenne

          Il y a encore un ruisseau sur notre droite.

    Sur la route de Jean Varenne

         Mais là c'est plutôt un bras de la Théols, dont nous nous rapprochons en descendant vers le sud.

    Sur la route de Jean Varenne

         Nouvelle traversée de champs dont j'apprécie les petits bosquets, laissés au centre et bien taillés probablement pour laisser les animaux sauvages s'y nicher et pouvoir ensuite les chasser... !

    Sur la route de Jean Varenne

         Beaucoup commencent à traîner des pieds, mais les filles du devant sont toujours aussi alertes. Vous voyez que le château d'eau se rapproche ! La ville n'est pas loin et les nombreux arbres appartiennent au bassin inondable de la Théols.

    Sur la route de Jean Varenne

         Aux abords de la ville, un beau cheval.

    Sur la route de Jean Varenne

         C'est avec lui que nous nous quitterons... !

         Jusqu'à une prochaine belle balade.

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 25 Octobre 2014 à 21:35

    Après ma balade d'aujourd'hui au fil de l'Allier, me voici sur tes pas 

    J'ai vraiment adoré car la nature me colle à la peau et là tu nous gâtes cool, et je vois que tu as un accompagnateur très prévoyant, il vaut mieux prévoir et partir outillé yes, la nature est très généreuse, ce parterre de champignons est remarquable ...ces cabanes font le charme de cette campagne ...

    Je te souhaite une bonne soirée 

    @ Bientôt pour une prochaine randonnée glasses

    2
    Samedi 25 Octobre 2014 à 22:26

    Merci de m'avoir accompagnée, ma chère Rose ! Je file te rendre visite à mon tour. smile



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :