• Étoile


             Une étoile ici-bas s'est éteinte.

          S'est éteinte parmi les milliers d'étoiles de la terre, pour aller se confondre au fulgurant Soleil de Là-bas.

     

    Witney
    (cliquez pour retrouver son blog)

           

              Je veux parler de Witney.

              Witney dont je suivais le blog depuis longtemps, sachant qu'elle ne vivait pas loin de chez moi, sans qu'elle m'ait jamais dit où. Mais qui depuis quelque temps semblait souffrir et lutter contre la maladie, annonçant fréquemment son absence. Cependant quand on ne sait pas, on croit toujours que ce n'est pas bien grave.

           Sa sagesse, sa douceur, sa discrétion m'étaient toujours un exemple. Son choix d'une fleur de lotus pour présenter son site m'invitaient à l'imaginer bouddhiste, et pour cela je l'admirais, me la représentais en méditation fréquente. Ses paroles étaient toujours profondes et justes. Elle montrait un détachement qui me faisait l'imaginer beaucoup plus âgée.

           Et puis voici que le couperet est tombé. Voici que Béa Kimcat, que je ne connaissais pas, passe chez moi pour m'annoncer son décès ! À l'âge de 59 ans !

             Cinquante-neuf ans est un âge critique : âge du second retour de Saturne, la planète du karma ; autrement dit, âge auquel si nos leçons sont apprises, plus rien ne nous retient sur cette terre... C'est à cet âge-là qu'est parti mon père ; et Agnès-Witney avait sans doute donné plus que personne, d'après ce que j'entends dire comme d'après la multitude des gens présents à ses obsèques - amplifiée du nombre de ceux qui n'avaient pu se déplacer car ils travaillaient.

           Grâce à Béa, j'ai pu m'y rendre : oui, c'était tout près de chez moi, dans les profondeurs d'une campagne délicieuse. Et je l'ai découverte... Trop tard ? Non, car j'ai plutôt découvert un visage ; mais un visage sans intérêt puisque Sa vérité était ailleurs, vérité de Son Coeur qu'elle nous laisse pour toujours à travers ses écrits et nos souvenirs ; et surtout, vérité du message d'Amour immense transmis par tous les textes et tous les chants lus ou entonnés durant cette superbe et émouvante cérémonie.

           Ne pouvant les reproduire ici, je lui offre en hommage ce beau cantique qui leur ressemble.

     



    « Nearer, my God, to Thee », ici les paroles anglaises
    suivies de leur traduction en français

     

     

     


  • Commentaires

    1
    blandine
    Lundi 5 Septembre 2016 à 23:26

    Un bel hommage que tu lui rend  Aloysia. ! Elle était en pensée avec toi.  Béa, nous a fait un hommage sur son blog  et c'est comme ça que je l'ai appris. Mais je ne connaissais pas son blog.  Qu'elle repose en paix. bisesxxx

      • Mardi 6 Septembre 2016 à 09:48

        Bises, Blandine, Maman attentive et dont nous aimons la présence. smile

    2
    Lundi 5 Septembre 2016 à 23:45

    Ton amitié lui a sans doute été douce. 59 ans, c'est un âge critique en effet, entre maturité et vieillesse. Parfois, on se dit qu'il vaudrait mieux s'arrêter à "maturité", ne pas aller se perdre dans "vieillesse"...

     

      • Mardi 6 Septembre 2016 à 09:49

        Parfois, oui, et c'était bien le souhait de mon père d'ailleurs.... Pourtant les plus âgés ont tant à donner, et nous sont si précieux !

    3
    gazou
    Mardi 6 Septembre 2016 à 07:36

    Merci pour ce bel hommage

    J'allais parfois sur le blog de Witney que j'appréciais. Je ne l'oublierai  pas.

      • Mardi 6 Septembre 2016 à 09:50

        Nous ne pourrons l'oublier.

        Bises, Gazou, passe une belle journée au soleil du sud !

    4
    Mardi 6 Septembre 2016 à 08:50

    Magnifique hommage à cette blogueuse que je ne connaissais pas mmalheureusement car elle était digne d'intérêt avec ses écrits que je découvre aujourd'hui. Merci pour elle, partie trop tôt.

      • Mardi 6 Septembre 2016 à 09:52

        Bisous, Danaé !

        Il y a tant de blogueuses dignes d'intérêt ! Je pourrais écrire la même chose pour bien d'autres - toutes les autres sans doute - ainsi que pour tous les autres du "genre" masculin ! Nous sommes tous ces étincelles de la Vie Divine et nous réunissant, nous formons ce Soleil d'Amour.

    5
    Mardi 6 Septembre 2016 à 20:14

    Un très bel hommage pour cette personne que je ne connaissais pas

    merci Aloysia

    bonne soirée

      • Mercredi 7 Septembre 2016 à 21:37

        Bonne soirée, Jackie.

    6
    Mercredi 7 Septembre 2016 à 19:53

    Coucou Aloysia

    Magnifique et émouvant hommage...

    Merci pour elle... 

    Je t'embrasse

    Béa kimcat

      • Mercredi 7 Septembre 2016 à 21:40

        Witney avait une richesse qui ne pouvait que se manifester dans de telles circonstances ; aussi te suis-je particulièrement reconnaissante de m'avoir indiqué son décès et comment me rendre à ses obsèques car elles étaient exceptionnelles et m'ont beaucoup apporté...



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :