• Colombie



    (Image tirée du site)

    Pour accompagner la "marche blanche"en faveur d'Ingrid Betancourt.
     
     
     

            Puisque nos voix s'épuisent à répéter ton nom
            Et puisque la forêt reste muette et close
            Envoyons nos légions de folie de fureur
            Envoyons la lumière d'un immense brasier

            La forêt s'ouvrira
            La forêt ne veut pas te garder prisonnière
            Elle prendra les hommes en ses replis secrets
            Et t'ouvrira sa porte
            Cela doit se produire
            Il est même impossible que cela ne soit pas

     

            Le soleil percera les frondaisons serrées
            Il ouvrira le cœur des geôliers endurcis
            Et la paix des colombes enfin fera son nid
            Dans son propre pays
            La blanche Colombie


    Alors qu'à cet instant
    Il n'est qu'une colombe
    Et c'est toi seule Ingrid

     

     

    En illustration musicale, le thème du "Monde Perdu", de Michael Stearns

    (production Hearts of Space, 1995)

     

  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Avril 2008 à 12:00
    Un très jolie poème, et qui représente beaucoup de choses !J'ai aussi beaucoup d'espoir pour Ingrid, pour sa famille et j'espère de tout coeur qu'elle sera très bientôt libérée avant que le pire arrive.La musique aussi est très belle, ainsi que ton image. Bravo !


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :