• Voyage en Franche-Comté : 1 - Pontarlier et le lac Saint-Point


       Enfin ! Voici que j'émerge de mes nombreuses aventures pour vous présenter quelques images que j'ai rapportées de mon séjour en Franche Comté.

       Nous étions installés non loin de Pontarlier, au  bord du lac Saint-Point, à Malbuisson qui se situe à 900 m d'altitude.


    Carte-region-Pontarlier.jpg(cliquez sur la carte pour l'agrandir)


           C'est pour moi l'occasion de découvrir pour la première fois le relief du Jura, qui est très étonnant : tout est plat ! Et rien n'indique l'altitude... Ce ne sont que plateaux mollement arrondis, et qui parfois seulement s'ébrèchent abruptement en fin de parcours, à moins qu'ils ne s'inclinent en biais, laissant apparaître comme un feuilletage de strates superposées... Mais nous verrons ces roches plus tard.

        La frontière suisse est à trois pas : et bien sûr nous la franchirons allègrement. Mais sans nous y attarder, car finalement tout nous repoussera - à commencer par l'obligation de payer en francs suisses.

    Lac Saint-Point7
        Le lac proprement dit est produit par un barrage sur le fleuve Doubs, et ses berges relativement resserrées ne sont pas sans me rappeler celles de la Creuse au lac d'Eguzon.
     

       Notre première journée, vers Pontarlier, voit arriver des pluies torrentielles (qui changent de la sécheresse connue en bas-Berry !). En chemin, le lac est hérissé par le vent, ce qui n'est pas vilain :

    Lac-Saint-Point5.jpg


    Lac-Saint-Point6.jpg
     
    À Pontarlier, les nuages surgissent derrière la Porte Saint-Pierre en début d'après-midi ;

    Pontarlier4.jpg
       et bientôt, montés à la Chapelle Notre-Dame de l'Espérance, nous aurons une vue de la ville totalement inondée (tout en étant trempés nous-mêmes).

    Notre-Dame-de-l-Esperance4.jpg


    Notre-Dame-de-l-Esperance3.jpg


        Nous approchant de l'entrée, nous la trouvons fermée. Quelques chapiteaux ornent la façade,

    Notre-Dame-de-l-Esperance5.jpg
       et par les interstices de la large porte j'introduis le viseur de mon appareil photos pour saisir l'intérieur :

    Notre-Dame-de-l-Esperance2.jpg


        La chapelle est pleine d'ex-voto ! Elle n'est pas nommée "espérance" pour rien...

    Pontarlier1.jpg


       De la ville émerge le clocher de l'église Saint Bénigne. Par contre le brouillard fera ressortir de vastes taches sur l'objectif de mon appareil, ce dont vous me voyez la première désolée.

    Pontarlier2


        Pontarlier (dont vous trouvez ici le descriptif et l'historique selon Wikipedia) est la seconde ville la plus haute de France après Briançon... Plus de 800 m d'altitude et pourtant le croirait-on ? C'est alors que je réalise vraiment que le Jura est un Vieux massif érodé que la poussée des Alpes a fait étrangement remonter, et que l'on circule sur de hauts plateaux, comme au Tibet ou sur la Cordillère des Andes (toutes proportions gardées !).
     

       Heureusement nous ne garderons pas ce souvenir de Pontarlier et du lac Saint-Point. D'autres journées plus radieuses suivront, dont témoignent ces photographies.

    Pontarlier3.jpg
       Voici la porte Saint-Pierre vue de l'autre côté par un soir de beau temps, et l'église Saint Bénigne le même jour. Cette fois les images, plus riantes, peuvent être agrandies.

    Pontarlier5.jpg
        L'église témoigne du style local, surtout visible à ce clocher aux formes arrondies et aux ornements ajoutés dans le creux de la toque (nous en reverrons).

    Lac-Saint-Point4.jpg
        Retrouvons maintenant le lac par grand soleil : cela nous permet d'apprécier combien l'horizon diffère de celui que l'on observait par exemple au lac de Serre-Ponçon (voir ici), dans les Hautes Alpes (non loin précisément de Briançon qui elle, est une ville toute en pentes très raides !).

    Lac-Saint-Point2.jpg
       Le lac vu du lieu-dit "Port Titi", sur la rive ouest.

    Lac-Saint-Point3.jpg
        Et peu à peu, on approche d'une nouvelle découverte : les somptueux, prodigieux sapins qui ne ressemblent à aucun de ceux que j'ai rencontrés jusqu'à présent en Creuse ou dans la forêt Limousine. Gigantesques, ils sont les mêmes que leurs cousins de forêt noire, qu'Apollinaire comparait si poétiquement à des "alchimistes"... et comme eux, ils attendent de se coucher pour rejoindre les grumiers, qui les transporteront jusque dans les scieries.

    Sapins1.jpg
        Ici, un petit avant-goût des prochains articles qui relateront mes pérégrinations dans cette région fascinante.

        À bientôt !

     

     À suivre ici 
     
     
    « DépartVoyage en Franche-Comté : 2 - La source bleue »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 13 Juillet 2011 à 12:00
    Cette porte St Pierre est bien accueillante, j'aime bien lorsqu'on entre dans une ville de la sorte, c'est déjà toute une architecture qui envahit notre imagination. Très original et beau le clocher de l'église. Et l'on distingue bien au fond du lac ces montagnes moyennes et arrondies, bien prises tes photos. Et la dernière me fait penser aux Vosges, avec ces immenses forêts de pins, dont on aperçoit des troncs au sol, j'en sentirai presque la bonne odeur, quel bouquet d'oxygène ! Je poursuis...
    2
    Vendredi 4 Août 2017 à 11:04

    Coquine tu regardes par le trou de la serrure l'intérieur de l'église ! Bonne journée et bises

    3
    Vendredi 4 Août 2017 à 21:23
    durgalola

    nous avons campé à Pontarlier durant une canicule (il faisait bien chaud) ; il y a avait une ancienne chapelle devenue lieu d'exposition (c'est un peu tout ce que je me rappelle) - bises 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :




    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :