• Voir la Paix, selon François Bauer

       François Bauer, que j'ai déjà cité ici, a publié deux livres (Le Vrai Pardon, et Les Douze Quintessences) et tenait un blog par lequel je l'ai connu sous le pseudo d'Alesia712.

     

    Alesia712.jpg

       Je vous propose aujourd'hui un extrait d'un chapitre de son second livre, chapitre intitulé "Voir la Paix".

     

       Nous disons souvent vouloir la paix, mais ce n'est qu'un des multiples stratagèmes de l'ego qui va ensuite attaquer le premier venu. Oui, nous nous persuadons que nous sommes pacifiques, mais lorsque nous nous mettons en colère, lorsque nous critiquons ou avons des pensées de haine, de jalousie ou même le moindre petit agacement envers un frère, nous attaquons et nous crucifions le Fils de Dieu, parce que nous ne voyons que le corps et nous pensons qu'il a une volonté propre. (...)

    gerer-les-conflits.jpg

        Le Fils de Dieu est le Soi comprenant tous les Esprits qui semblent séparés ici dans des corps, mais qui ne font qu'Un, en vérité. C'est pour cette raison que toute pensée qui divise est une attaque envers le Fils de Dieu, donc envers nous-mêmes.

     

        Il n'y a pas de degré de valeur dans la colère ou la haine, il n'y a pas d'attaques qui soient justifiées et d'autres pas. La colère et l'attaque ne sont JAMAIS justifiées. (...)

    conflit.jpg

        Le plus petit agacement est une attaque, car il ne fait que contenir la rage qui gronde au fond de nous et cherche à tout détruire. L'ego peut s'éduquer, prendre des airs contrits et s'offusquer des malversations d'autrui se prétendant cultivé et spirituel, mais il y a au fond de lui, tapie dans le noir, la même rage destructrice qu'on peut voir dans un soldat qui massacre des enfants.

     

        La Paix ne peut provenir de l'ego. Les gouvernements peuvent se réunir, s'associer, faire des conférences à n'en plus finir, ils n'obtiendront qu'un semblant de paix, obtenue à coup de guerres, alors que sans cesse, partout dans le monde, d'autres foyers de violences s'allument. (...)

       Simplement parce que l'ego NE VEUT PAS la Paix. Il veut que règne la dissension, les conflits et la guerre, car ainsi la Paix devient une vaine quête de plus qui s'ajoute à la panoplie du : « Cherche et ne trouve pas. » Ainsi l'illusion de ce monde de dualité se maintient et le corps reste au centre de nos priorités sous l'emprise de la peur. (...)

    Conflit1

       Si nous choisissons de changer d'esprit, de ne plus répondre aux injonctions de l'ego, mais de faire appel à la Paix en nous, si nous cessons de mettre notre foi en ce monde-ci et ses vains buts, nous parvenons alors à unifier quelque peu nos pensées pour activer notre vraie Volonté, celle qui nous vient de Dieu.

    lacher-prise-1-300x300.jpg

        Vouloir la Paix de Dieu signifie que nous lâchons toutes nos rancoeurs, toute la culpabilité et nos peurs en demandant à cette petite voix en nous qui jamais ne s'impose, mais attend tranquillement que nous nous tournions vers elle, de nous guider. La Vérité n'a jamais besoin d'être défendue. Elle est, et toutes les illusions que déploie ce monde pour La voiler n'auront qu'un temps. Esprits illimités et éternels venus rêver ici de limitation et de mort, nous avons toujours le pouvoir de voir la Paix en ce monde et de l'offrir à tous ceux qui en sont désireux. 

    Paix

    François Bauer, les Douze Quintessences, p.73-75

     

       En illustration sonore, voici un extrait central de la magnifique oeuvre d'Ivan Wyschnegradsky que je vous ai déjà présentée dans son intégralité sur ce blog (voir ici et sur les articles qui suivent) : La Journée de l'Existence. Né à Saint-Pétersbourg en 1893 et marqué par l'oeuvre de Scriabine, la philosophie de Nietzsche et la théosophie alors en vogue, il se consacra corps et âme, de 1916 à 1917, à cette oeuvre grandiose pour récitant et orchestre dont il écrivit le texte puis la musique, après une fascinante expérience mystique.

        Peu à peu dévoilé au grand public grâce notamment à l'association qui oeuvre à sa mémoire, Wyschnegradsky, décédé à Paris en 1979, a maintenant un certain nombre d'oeuvres enregistrées, notamment celle-ci depuis 2009 (voir ici et ). Par ailleurs, elle est maintenant présente en intégrale sur youtube (ici) !

        Je vous en propose le passage central où l'Homme, éveillé à la vie et ayant traversé bien des luttes pour sa survie, entrevoit la Gloire qui lui est offerte au moment où le monde matériel pour lui enfin s'effacera.

     

     

       Un seul enregistrement existant de cette oeuvre majeure, vous l'entendez telle que je l'ai enregistrée sur France Musique dans les années 80, par l'Orchestre Philharmonique de Radio-France sous la direction d'Alexandre Myrat, avec Mario Haniotis pour récitant - exactement comme sur le CD publié et sur youtube.

     

     

  • Commentaires

    1
    Mardi 31 Juillet 2012 à 12:00
    Il est vrai que lorsque l'on fait taire l'ego en soi, on parvient à répandre la paix. Que penser alors de ces djihadistes en embuscade partout où se déroulent les révolutions arabes, véritables hymnes chantés dans le sang par ceux qui voudraient se libérer de leurs tyrans, mais dont des activistes très organisés veulent récupérer ( et récupèrent déjà) les résultats... pour installer d'autres tyrannies? Que leur ego est puissant? Qu'ils veulent une autre forme de paix? Je ne crois plus en l'amour comme moteur, mais en la puissance de la raison, car elle seule, via l'éducation, parviendra à faire comprendre aux humains les gâchis que leurs guerres de religion entre autres génèrent ad infinitum.


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :