• Utopie

     

     

     

     

     

            U  ne tête apparue au détour de la nuit,

            T  erriblement charmante avec ses yeux humides,

            O  uvre mon cœur au songe étoilé de l'ennui...

            P  risonnier du silence aux portes du suicide,

            I  l la cherche et franchit les voûtes translucides

            E  t découvre en sa plaie un astre évanoui.

     

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 13 Octobre 2010 à 12:00
    t'es acrotiches sont sublimes ainsi que nombreux de tes textes et poemes tu as une sensibilité qui me parle merci pour ces lectures


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :