• Un poème venu d'ailleurs

     
          Et si nous revenions un peu à Robert Bichet, que j'avais laissé en suspens ?
        J'aimerais vous faire découvrir aujourd'hui ses acrostiches, qui sont pour lui un exercice très particulier. Il les appelle
    "Poèmes venus d'ailleurs", car il les utilise comme prétexte, un peu comme les "textes à contrainte" que d'autres pratiquent : le principe pour lui est de partir d'un prénom féminin, généralement entendu par hasard et dont la propriétaire ne lui est rien (à de rares exceptions près), et de laisser courir son imagination en se tenant de très près aux règles de la versification ; puis de faire oublier le prénom initial en omettant systématiquement les majuscules de début de vers (sauf la toute première). Le résultat, vous le verrez, est des plus fantastiques...
        Ces
    Poèmes venus d'ailleurs ont été publiés en 1974 aux éditions Saint-Germain-des-Prés à Paris (aujourd'hui devenues Le Cherche-Midi éditeur), dans un recueil général intitulé Mes Saisons de Bracieux illustré d'encres de l'auteur et préfacé par moi-même, qui est aujourd'hui malheureusement épuisé mais s'est arraché à 90€ récemment dans une vente aux enchères à Paris (c'est vous dire combien vous devriez profiter de l'offre à 7€50 parue récemment sur ebay, pour le fascicule Parcours secret derrière Orion qui lui aussi contient quelques Nouveaux poèmes venus d'ailleurs ainsi que de très belles illustrations).
        L'acrostiche proposée ici a été construite sur le prénom de... Tiens, eh bien vous trouverez bien vous-mêmes, n'est-ce pas ? Et comme elle fait déjà allusion à la grande constellation d'Orion, je vous donnerai en illustration l'aquarelle correspondante à Parcours secret derrière Orion...


    Déplaçons les objets sur la ligne incertaine
    orion dissimulé fera le transitoire ;
    la courbe éparpillée fugitive et lointaine
    ouvrira dans le ciel pour notre échappatoire...
    retardons l'alambic sur l'ovale et le cercle
    évaporés d'en bas pour l'hallucinatoire ;
    saisons du sablier que l'illusoire encercle...
     
     
     
    (Extrait de "Poèmes Venus d'ailleurs"
    in "Mes saisons de Bracieux",
    © Editions St-Germain-des-Prés, Paris 1974)
     

    Parcours secret derrière Orion-Robert Bichet
    "Parcours secret derrière Orion", aquarelle originale de Robert Bichet :
    elle a été réalisée d'après la forme rectangulaire de la superbe constellation d"hiver.

     

     
     
     

  • Commentaires

    1
    Denis Enters
    Dimanche 2 Mars 2008 à 12:00
    j'ai découvert votre site par hasard et y reviens aujourd'hui, heureux que vous présentiez un enfant de Bracieux.j'ai aussi découvert de beaux poèmes !Denis ENTERS, Bracilien depuis presque 65 ans


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :