• Un poème de Tagore

     

         Voici un poème de Rabindranath Tagore, tiré de l'Offrande Lyrique (traduit par André Gide). 

     

    Jal Mahal-Jaipur

     

        Mais comment Toi tu chantes, Maître, je l’ignore ! Et j’écoute toujours dans l’éblouissement silencieux.

          La lumière de ta musique illumine le monde. Le vital souffle de ta musique roule de ciel en ciel.

          Le flot sacré de ta musique à travers les digues de pierre se fait jour et se précipite.

          Mon cœur aspire à se joindre à ton chant, mais s’efforce en vain vers la voix. Je parlerais… Mais aucun chant ne se forme de mon langage et je me lamente confus. Ah ! Tu as fait mon cœur captif, Maître, dans les lacs infinis de ta musique.

     

    Sri Krishna

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Février 2015 à 08:44

    Magnifique hymne dédié au Silence de Sa Voix... Belle semaine, Aloysia

    2
    Lundi 16 Février 2015 à 08:49

    Un chant profond qui parvient jusqu'à nous. Merci Aloysia et bises.

    3
    Lundi 16 Février 2015 à 10:03

    Bonjour Aloysia... Comment vivre sans la musique, sans chanter, même pas juste, on ne le peut, et nous avons tous nos compositeurs préférés, nos chanteurs, nos chorales.... ;-) Merci, bises de JB

    4
    Lundi 16 Février 2015 à 10:38

    Merci à toutes trois, de votre présence attentive. Oui, Jill, vivre sans musique est impossible ! "Sans musique, je suis un infirme", disait le slogan de ma jeunesse.

    5
    Lundi 16 Février 2015 à 10:59

    Merci de ta visite, c'est gentil...  Oui chanter enchante tout l'être...  Mais parfois il faut savoir seulement écouter...

    bonne journée

    Jean

    6
    Lundi 16 Février 2015 à 11:05

    C'est exactement ce qu'il se passe ici : écoute et silence... Bises, Jean.

    7
    Lundi 16 Février 2015 à 17:16

    c'est un excellent livré - en ce moment je lis Judas de Lanza del Vasto (beaucoup moins onirique et serein) - bises 

    8
    Lundi 16 Février 2015 à 19:04

    Oh, ce doit être plus triste alors...  Bises !

    9
    Lundi 16 Février 2015 à 22:18

    Quelle belle âme, ses mots et ses évocations m'émerveillent toujours... Douce soirée.  brigitte

    10
    Lundi 16 Février 2015 à 22:22

    Douce nuit à toi, Brigitte.

    11
    Mardi 17 Février 2015 à 10:02

    c'est superbe

    12
    Mardi 17 Février 2015 à 11:54

    Bonjour Aloysia,

    Ici, bienheureuse l'âme qui entend le chant du Silence.

    Là, elle aimera se blottir dans ses paroles éloquentes.

    Enfin, chacune d'elles est enveloppée d'une infinie plénitude.

    Silencieuse sympathie, Jack

    13
    Mardi 17 Février 2015 à 14:28

    Merci, Jack.
    Et pardon pour la "faute de frappe".

    14
    Mardi 17 Février 2015 à 17:15

    Un beau poème

    Merci

    Bisous

    15
    Mercredi 18 Février 2015 à 01:34

    Merci, c'est un écrivain que j'aime beaucoup aussi, mais qu'on ne cite plus très souvent.

    16
    Mercredi 18 Février 2015 à 09:21

    Ah ? Dommage.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :