• Triste anniversaire

     
           Il n'y a pas qu'à Tulle ou à Oradour, hélas, que la débâcle nazie a entraîné des tueries sauvages en juin 1944.

     Drapeaux et gerbe au pied du Beffroi, à Issoudun.Drapeaux et gerbe au pied du Beffroi, à Issoudun.


      Si Issoudun a renommé sa "Place des Marchés" en "Place du 10 juin 1944", c'est qu'ici aussi eut lieu un massacre... Voici ce qu'en rapporte un témoin : 

    A l'appel du groupe Indre-est de la Résistance, la population est appelée à une cérémonie aux couleurs, ce samedi 10 juin à midi, sur la Place des Marchés. Un incident va en fait retarder la montée du drapeau : la poulie en haut du mât ne fonctionne pas. Il faudra une bonne heure à un jeune Issoldunois pour la réparer alors que les maquisards et les habitants, lassés d'attendre sont rentrés déjeuner. Brusquement et à la surprise générale, une colonne allemande (quatre camions, un véhicule léger et une automitrailleuse) débouche sur la place et l'investit à coup d'armes automatiques. Panique dans Issoudun où les maquisards ébahis mettent du temps à réagir. Les assaillants lancent des grenades dans les toilettes publiques où des civils se sont réfugiés et les mitraillent à bout portant. La place est jonchée de corps allongés auxquels les nazis donnent le coup de grâce, puis ils déguerpissent. Le tout n'aura pas duré cinq minutes.
    Le jeune réparateur du mât qui avait été touché d'emblée, est "exécuté"; mais il survivra. On relève onze cadavres et treize blessés dont plusieurs enfants.

    Forum de la 2de Guerre Mondiale

     

    La plaque portant les noms des victimes.
    La plaque portant les noms des victimes.

        Comme ailleurs les allemands, conscients du fait que la ville recelait nombre de résistants parmi lesquels beaucoup firent passer à des fugitifs la ligne de démarcation toute proche, cherchèrent à semer la terreur à titre de représailles avant de s'enfuir sous la pression des troupes alliées.

     

    Triste anniversaire

     
          Hier avait lieu à Issoudun une cérémonie commémorative sous la direction de son maire, André Laignel. Voyez ci-dessous le reportage dans la presse locale.

     

     

  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Juin 2014 à 12:00
    Toute l'histoire des hommes : barbarie et cruauté... Bon dimanche.


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :