• Tableau noir

     
          Aujourd'hui je vous propose un petit conte....

     

    Ancienne école


     
        Imaginez une fillette qui s'est introduite dans sa salle de classe alors qu'il n'y avait personne...  Le tableau noir est entièrement à elle.

         C'était son rêve depuis si longtemps ! Sautant de joie, elle monte sur l'estrade, prend des craies et dessine.

    Tableau noir


         Elle a tant de choses à dire... à raconter... que peu à peu elle se laisse entraîner...

    Fillette écrivant


         Il lui prend même l'idée de signer !! Après tout, pourquoi ne signerait-elle pas son oeuvre ? (Elle ne remarque pas la transformation du mot...)

    Signature

     

         Bientôt le tableau se remplit, se remplit, se remplit... 

     

    Tableau noir-Dreamstime

     

        Et la voici entraînée bien au-delà de ce qu'elle aurait jamais pu imaginer : elle grandit avec le tableau.

     Tableau noir-questions

     
        ... Elle vieillit avec le tableau...

    Einstein

     
       ... Et tout devient possible ! Tout se développe à l'infini dans la magie du tableau !

    Tableau noir

    Tableau couvert de dessins

    Tableau couvert de signes mathématiques


        C'est alors que le Maître surgit brusquement dans la pièce. 

         Effrayée, la fillette se colle au tableau, se demandant s'il va la féliciter pour son oeuvre ou lui reprocher son ingérence dans un domaine qui ne la concerne pas.

     

    Maître d'école


         Mais sans un mot, devant l'enfant stupéfaite il met brusquement fin au sortilège et efface totalement le tableau.

    Tableau avec Maître



           Puis la prenant affectueusement par le bras, il lui explique :


    «  Mon enfant, tu t'es complètement trompée sur l'usage de cet objet. Ayant devant toi un panneau obscur tu as cru devoir le surcharger encore de toutes sortes de choses, comme un prisonnier qui dessine sur les murs de sa prison ! Mais regarde plutôt ce que je vais te montrer. Ce tableau noir bascule sur son axe... »

    Merlin l'enchanteur

        «   ... Et quand je le fais pivoter ... Que vois-tu ?! »

      Paysage

          

    «  La Réalité ! ... »

     

     

    « Présence divineColombe »

  • Commentaires

    1
    Mardi 24 Mars 2015 à 18:52

    Bonjour

    Un superbe petit conte!

    Bisous

    2
    Mardi 24 Mars 2015 à 18:55

    Coucou Wolfe ! Quelle rapidité ! Tu es arrivée pile lorsque j'éditais !!

    3
    Mardi 24 Mars 2015 à 19:35

    Bonsoir Aloysia, un très joli conte. La face cachée de la réalité est vraiment plus belle ! Puissions-nous la découvrir un jour. Bisous du soir

    4
    Mardi 24 Mars 2015 à 19:47

    On la connaît tout de même "un peu" n'est-ce pas ? Grosses bises, chère Danaé !

    5
    Mardi 24 Mars 2015 à 20:06

    Bonsoir Aloysia...  Ca remonte loin le tableau noir pour moi, je n'aimais pas devoir m'y coller pour un exercice, maths ou dictée, mais l'effacer ça oui... maintenant que je suis "grande" c'est ça que je préfère, ce qu'il y a derrière.... libre ;-) Merci JB

    6
    Mardi 24 Mars 2015 à 20:54

    C'est bien quand il s'ouvre, n'est-ce pas ? Bises, Jill.

    7
    Mercredi 25 Mars 2015 à 08:36

    Ne nous laissons pas enfermer ... ouvrons nos fenêtres la vie est là même si j'aime la petite fille qui singe les grands ... gardons notre âme d'enfant.

    Merci de ce joli conte illustré

    Bisous

    8
    Mercredi 25 Mars 2015 à 08:44

    Belle réalisation,  j'aime beaucoup ! merci Aloysia !

    Excellente journée !

    9
    Mercredi 25 Mars 2015 à 08:58

    Merci Océanique, et merci aussi à toi Fontaine, d'avoir apprécié ! Belle journée.

    10
    Mercredi 25 Mars 2015 à 10:42

    Une belle histoire.... la première photo me fait penser aux tables neuves qui avaient acheté dans mon école communale...  Bonne journée

    Jean

    11
    rg
    Mercredi 25 Mars 2015 à 13:16
    rg

    c'est vraiment très joli et ton imagination est débordante. Bravo. Bisess

    12
    Mercredi 25 Mars 2015 à 13:22

    j'aime toujours écrire sur un tableau noir, laisser une trace de mon passage sur ce sombre écran 

    je m'applique et dessine au mieux les lettres, j'essaie d'écrire droit.

    crois-tu Aloysia que je singe les enfants ?

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    13
    Mercredi 25 Mars 2015 à 13:31

    C'est vraiment un très joli conte, on peut le méditer de multiples façons aujourd'hui... et bravo de l'avoir ainsi illustré ! Bises.  brigitte

    14
    Mercredi 25 Mars 2015 à 15:03

    Merci de vos visites ! Jamadrou : tu as raison de t'appliquer ! Et tu ne peux "singer" l'enfant que tu es toi-même. Simplement une signature traduit la volonté d'être le créateur de ce qui apparaît ; or la Réalité est tout autre et nous ne saurons jamais que la "singer" !... 

    Bises à tous quatre.

    15
    Mercredi 25 Mars 2015 à 18:08

    Je m'insurge totalement contre ce maître à la méthode totalitaire et à la violence faite à l'enfant... (sourire). Mais il n'empêche qu'il n'a pas compris la démarche de la fillette qui vient écrire et dessiner sa vision du monde sur le tableau (qu'elle ne voit pas noir) qui s'offre à elle, comme un immense ciel. C'est aussi cela qui lui permet de se protéger du monde dévorant de ceux devenus trop rapidement adultes.

    Briser cet élan créateur, cette pulsion de vie qui transforme sous nos yeux ébahis le tableau noir... en véritable oeuvre d'art, est proprement destructeur. La réalité que l'adulte perçoit, n'est pas celle de l'enfant qui doit passer par ses expériences pour grandir à son rythme. Laissons l'enfant dans la magie de l'enfance.

    Bonne soirée chère Aloysia ! 

    16
    Mercredi 25 Mars 2015 à 19:11

    happy  Oui Yanis, je te comprends parfaitement ! L'acte créateur est fondamental dans la formation de la personnalité ; peut-être devrais-je aménager encore ce conte qui n'est qu'une allégorie renvoyant à d'autres significations plus vastes. J'ai cependant montré que le maître en question n'avait nulle animosité contre l'enfant mais cherchait surtout son bonheur ! Merci de ta visite et belle fin de journée.

     

     

    17
    Mercredi 25 Mars 2015 à 20:46

    un conte agréable.

    bonne soirée

    clem

    18
    Mercredi 25 Mars 2015 à 20:53

    glasses  Agréable ? Tant mieux, merci !

    19
    Jeudi 26 Mars 2015 à 10:29

    Quand on veut chercher le bonheur de quelqu'un, il est nécessaire en premier de le laisser s'exprimer profondément dans sa nature.

    En tous les cas, merci de la qualité de tes billets, et belle journée smile

    20
    Jeudi 26 Mars 2015 à 11:04

    Oui je suis comme Yanis, je te remercie tes articles sont toujours profonds et apportent un plus . Belle journée Aloysia

    21
    Jeudi 26 Mars 2015 à 14:09

    smile  C'est tout à fait exact en effet.

    22
    Jeudi 26 Mars 2015 à 16:25
    Daniel

    Un très beau conte. J'aime bien !

    23
    Jeudi 26 Mars 2015 à 17:30

    Merci Daniel !

    24
    Vendredi 27 Mars 2015 à 20:20

    un beau conte - pourtant avant de voir la réalité, n'a-t-on pas besoin de gribouiller ? bises

    25
    Vendredi 27 Mars 2015 à 21:09

    Oui, certainement... ! clown  Bises, Durgalola.

    26
    Samedi 28 Mars 2015 à 17:25

    à méditer, belle histoire !

    27
    Samedi 28 Mars 2015 à 21:14

    Merci Witney, bises !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :