• Stop

     

    Route

     

     

    Que se passerait-il

    Si je devais mourir

    Là juste là

    Maintenant

     

     

     Je m'abîmerais

    En moi-même 

     

     


    David Parsons- Abode of Shiva (début)

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Octobre à 07:48

    Un paysage fabuleux

    Poursuivre la vie 

    C'est encore mieux comme idée yes

    Bon mois d'octobre 

     

      • Dimanche 1er Octobre à 09:37

        La question est de savoir qui meurt et qui vit... smile   Bises, Rose !

    2
    Dimanche 1er Octobre à 09:02

    Coucou Aloysia,

    J'y pense toujours lorsque je roule en voiture, un accident est si vite arrivé ! Je crois que je ne verrais même pas ma vie défiler, tout irait trop vite, mais l'adrénaline qui monte, je connais ! 

    Bon dimanche 

      • Dimanche 1er Octobre à 09:39

        Ça, un accident, une crise cardiaque, c'est un peu rapide ! C'est pourquoi j'ai modifié mon texte de "si je mourais" à "si je devais mourir", ce qui permet d'observer mieux les effets. Mais comme tu vois, pas de danger immédiat sur la route...

    3
    Dimanche 1er Octobre à 14:46

    Qu'y a -t-il au bout du chemin ??? Une autre vie ???

    Bises Aloysia et merci pour tes gentils commentaires...

      • Dimanche 1er Octobre à 17:28

        Le chemin n'a pas de bout ! Il n'y a pas d'autre vie ! Merci Kimcat pour ta gentillesse... 

        La vie est là, tout simplement. J'aurais pu écrire à la place : "que se passerait-il si je naissais, là, juste là, maintenant ?" C'est exactement pareil. En "mourant", je perds passé, futur, repères, identités... En naissant, je me retrouve également dénuée de tout cela.

    4
    Dimanche 1er Octobre à 15:43

    Bonjour Martine !

    Tout au bout de la route, contre l'arbre, je vois une échelle invisible où tu pourras venir poser tes pieds en silence et ...observer, veiller, envoyer des baisers cueillis des nuages, des signes comme des petits cailloux blancs parsemés sur les chemins obscurs ....!

    Châle-heureuse-aimant : sabine

      • Dimanche 1er Octobre à 17:30

        Coucou Sabine !
        Pourquoi courir jusqu'à l'arbre ? Il n'est pas beau comme ça ? Il n'y a rien à changer à ce paysage... Il est parfait tel qu'il est... Je t'envoie plein de baisers d'ici même.

    5
    Dimanche 1er Octobre à 20:27
    durgalola

    je ne sais pas !

    ta photo est très belle et je voudrais te demander si tu pourrais l'envoyer pour le partage de fin octobre (thème : chemin). Bises

      • Dimanche 1er Octobre à 20:54

        Oh ! merci de me le rappeler, je n'avais pas vu qu'il s'agissait de ce thème. 

    6
    Dimanche 1er Octobre à 20:28
    durgalola

    et pour la dernière photo, il s'agit du hameau "le truc". J'ai été amusée. Bises

      • Dimanche 1er Octobre à 20:53

        Oui j'ai bien compris ! 

    7
    Lundi 2 Octobre à 09:53

    Bonjour Aloysia

    Sans savoir où je serais alors je ne peux te dire juste que mon enveloppe corporelle perdrait de son activité mais mon corps subtile irait dans le tout ou dans un ailleurs !!!

    Belle journée

    Bisous

    8
    gazou
    Mardi 3 Octobre à 13:28

    La mort ????

    qu'en dire ?

    Elle est nécessaire :tout ce qui commence, un jour , doit finir...

    Ce qui importe c'est le moment que je vis maintenant...

    9
    Mercredi 4 Octobre à 16:44

    Il y a quelques années, suite à un incident cardiaque, j'ai cru que j'étais en train de mourir, tandis que mon époux appelé le SAMU et avant que je ne sombre dans une syncope.

    Je croyais vraiment que je mourais. Ma dernière pensée consciente :

    — « zut ! J'ai oublié d'éteindre mon ordinateur… »

      je n'ai donc pas eu de pensées psycho- philosophico- religieuse… et pourtant je suis un méditatif, j'aime l'introspection et on me dit quelque peu mystique…

    Depuis, je vois la perspective de la mort tout autrement…

      • Mercredi 4 Octobre à 16:45

        Il faut lire "épouse"… l'époux, c'est moi…

        ;-))

      • Mercredi 4 Octobre à 17:52

        Merci, je me posais des questions (d'autant que dans une des nouvelles je prenais "Jade et Camille" pour deux filles...) wink2

        Oui, quand on est pris de court je comprends bien que c'est ce genre de pensée qui vient... Et si c'est dans un accident de voiture je pense que c'est encore plus réduit, peut-être seulement "merde !" et c'est tout ! J'ai voulu ici reprendre en raccourci un  récit de Jean-Yves Leloup je  crois qui tient bien en une page. Il évoque un personnage qui cherche l'éveil depuis des années en vain, et à qui son instructeur parvient soudain à faire croire qu'il a une maladie incurable et n'a plus que 8 jours à vivre. Du coup, sous l'effet du stress, les barrières mentales peuvent tomber.

    10
    Jeudi 5 Octobre à 11:36

    Sur le coup de Jade et Camille... tu n'as peut-être pas tort.... va lire la suite...

    -----------------

    Sur la méthode du personnage en question, je la trouve un peu hard !

    Cela dit je ne sais ce que ce personnage entend par « éveil », car c'est un mots en forme de sac dans lequel on met plein de choses très diversifiées…

     peut-être espère-t-on une sorte de déclic magique intérieur en forme de feu d'artifice ?

    Pour ma part une expression me parle ( par l'expérience) : c'est celle de « veilleur de conscience ». la mienne évidemment. Pas celle des autres à qui je n'ai rien à démontrer…

     

      • Jeudi 5 Octobre à 15:38

        Tu as raison, Alain, tu n'es pas le seul à te poser cette question à laquelle je réfléchis également... 

        Quant à la question de "la mort", ce fut à la mode sans doute à une certaine époque car j'ai participé à un séminaire où on nous a proposé de nous mettre en situation de penser que nous allions mourir incessamment, et à l'époque, après avoir abondamment pleuré sur mes enfants encore petits je me suis imaginé que je sortais de mon corps et que tout était super ! Depuis j'ai beaucoup de doutes sur la validité d'une telle expérience.

        Cependant cette fois j'ai évoqué cette idée juste pour stopper l'activité mentale.

    11
    Mardi 10 Octobre à 10:57

    L'arbre que j'évoquais n'était qu'une image pour symboliser l'au-delà .................Bisou : sabine

      • Mardi 10 Octobre à 16:31

        Ah ? Dans l'a-delà, un échelle, des nuages ? Je n'y avais pas pensé...  Oui bien sûr... clown  Bisous Sabine.

    12
    Dimanche 22 Octobre à 19:39

    Je viens de relire ce texte, comme un écho ... C'est très beau.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :