• Sri Ranjit Maharaj


          Le Maître Réalisé Sri Ranjit Maharaj, dont je m'inspire à la suite de Phène (qui reçut son enseignement direct) a quitté ce monde en novembre 2000, mais a eu le temps entre ses nombreux déplacements en Amérique et en Europe, de venir enseigner deux fois en France, en 1997 et 1998.

             C'est l'enregistrement de ses satsangs*, exprimés en anglais mais traduits en direct par une disciple posée en interprète, qui en ce moment paraissent sur youtube. 

          Le dernier publié en date du 6 mars est particulièrement agréable à suivre, car le Maître y semble en bonne forme et souriant malgré son âge avancé (il avait 85 ans) et de plus ses propos, difficiles à saisir quand on n'est pas familier de la langue anglaise, sont reproduits ici en sous-titrage.

         Je vous le propose donc, sachant évidemment que pour sa longueur la vidéo ne sera  écoutée que par très peu d'entre vous.

     

       

          On le voit bien, Sri Ranjit Maharaj était d'une gentillesse et d'une simplicité incomparables. Mais le plus étonnant est que les principes les plus difficiles à concevoir et les plus improbables à nos yeux semblaient être pour lui des évidences limpides... ! Voici par exemple ce qu'il dit à un moment de l'entretien dont cette vidéo reproduit une partie (en effet ils sont tous édités, notamment dans le livre intitulé "Je ne parle que de vous", et on peut en trouver de nombreux extraits sur le net, sur "Innerquest" ou sur "Samadhi-forumgratuit" d'où j'ai tiré ces phrases) :

    «  Si vous oubliez le mental, vous serez heureux ; c'est l'unique facteur qui crée toutes les souffrances et tous les plaisirs également. Comprenez que le mental lui-même n'est pas vrai : mental veut dire pensées, et les pensées vont et viennent. Le mental ne crée que la confusion, rien d'autre. Celui qui est non-mental n'est plus dans la confusion.  »

     


    Satsang : moment passé en présence d'un Maître et enseignement reçu d'un Maître, verbal ou non-verbal car être en sa "présence" suffit pour le recevoir. 

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Mars 2016 à 08:49

    Bonjour Aloysia,

    Je crois que Sri Ranjit parle de la souffrance morale, évidemment les pensées vont et viennent et n'ont pas une existence réelle, mais la souffrance physique, là j'ai peine à croire qu'elle est illusion !!!

    Bonne journée

      • Lundi 14 Mars 2016 à 09:42

        Ce n'est qu'après un long travail sur soi-même que l'on peut arriver à concevoir que les émotions, les sensations, les perceptions sont également illusoires ; campé dans les profondeurs du Soi, on peut alors s'affranchir même des douleurs physiques, ce qui fut le cas pour Ramana Maharshi et Nisargadatta Maharaj, qui conversaient encore avec leurs disciples malgré un cancer avancé.... Cependant de tels êtres sont véritablement exceptionnels, car dès l'instant où vous conversez, vous êtes impliqués dans le monde et donc vous en ressentez plus ou moins les morsures... 

    2
    Lundi 14 Mars 2016 à 08:59
    Daniel

    Je ne peux qu'approuver cette parole sur le mental qui est à l'origine de tous nos maux.

      • Lundi 14 Mars 2016 à 09:44

        Oui, Daniel, et dans ce sens Ranjit Maharaj était certainement en accord avec Krishnamurti, à qui par ailleurs on le comparait parfois physiquement.

    3
    Lundi 14 Mars 2016 à 16:30

    d'abord, je me suis mélangée les pinceaux avec les jours sur mon article d'une semaine en février (coup de fatigue après avoir gardé ma petite fille de un an, vendredi après midi, et samedi à dimanche). Heureusement que vous êtes là pour me le signaler ...

    je n'ai pas écouté ce que tu nous proposes ... mais j'y reviendrai. Je sais déjà que cela doit être intéressant et je vais noter son nom. 

    Oui le mental est incroyablement imaginatif, il vagabonde à une vitesse suprasonique. Ce matin, cela valsait pas mal durant mon moment de méditation et je revenais sans cesse à l'instant présent, dans l'air de mars et la fraîcheur du matin. 

    Bises et merci et bonne journée. 

      • Lundi 14 Mars 2016 à 17:22

        C'est la valse à  mille temps ...! Mais bon, face à l’Éternel pas de souci.... Bisous !

    4
    Mardi 15 Mars 2016 à 08:31

    c'est un casse pied ce mental!

      • Mardi 15 Mars 2016 à 14:28

        Et il ne casse pas que les pieds !! he

    5
    Mardi 15 Mars 2016 à 09:32

    Le bonheur pourrait être parfait sans les petits cailloux semés dans notre inconscient où le mental nous détourne de la Voie. N'est-ce pas de la cruauté .... mentale.

    Merci de toute ces ouvertures Aloysia

    Bisous

      • Mardi 15 Mars 2016 à 14:29

        Ouvertures complétées par celles que tu nous apportes avec tes belles images ! Merci Océanique !

    6
    Mardi 15 Mars 2016 à 14:20

    C'est pourquoi de temps en temps, il faut savoir faire le vide en soi. Merci oiur ces conseils.

      • Mardi 15 Mars 2016 à 14:29

        Faire le vide... tout un programme ! Bises Marlène.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :