• Si nous parlions retraite ?!

     
        Depuis 1999, j'ai composé une bonne douzaine de poèmes pour célébrer des départs en retraite.
        Pour certains, ils étaient totalement en acrostiche, alors je vais vous montrer cela. J'espère ne pas pécher par indiscrétion en diffusant le nom des personnes concernées : dans le cas de celui que je cite ce jour, son nom est la réplique exacte de celui d'un poète renommé du XXe siècle... Alors, jouons sur les homonymies !
        Je l'ai soigné, celui-là : j'ai conjugué charade, acrostiche et sonnet.
     

     


    Sonnet pour le départ d'un ami
     

    Mon premier se répète au travers de ton rire,
    Mon second n'est qu'un fil pour des tissus d'antan ;
    Mon troisième est le chef qu'en anglais l'on attend,
    Mon dernier(1) te permet d'accéder au navire... !


    A lain, cette charade a pour but de te dire
    L a peine que chacun éprouve en te quittant,
    A u souvenir d'un homme enjoué, militant,
    I nsoucieux de l'effort et prompt à la satire.


    N e gaspille donc pas ce repos mérité :
    S avoure ta retraite avec sérénité
    A uprès de Jacqueline et de Sarah, ta fille.


    L e Web nous portera des messages de toi,
    U n bon vent nous fera te rencontrer parfois...
    T u resteras toujours un peu de la famille !

     

     (1)   Vous devriez trouver tout de même, avec l'indice donné en introduction... J'attends vos réponses en commentaires.
         (Précision : il y a une syllabe par proposition, et le tout est le nom de cet ami).

     

  • Commentaires

    1
    Vendredi 19 Septembre 2008 à 12:00


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :