• Rêve ou cauchemar... ?

     

          Il se passe en ce moment des choses affreuses.

          Mais si je vous dis que c'est un rêve vous allez vous fâcher et me dire que je suis sans cœur ! J'aurais pu évidemment passer dans ce secteur de Paris à ce moment-là et être pulvérisée par une balle bien ajustée. Ou perdre un membre et me traîner ensanglantée dans la rigole du trottoir. Ou être piétinée par des gens affolés. Ou arriver complètement paniquée parce que mon fils était là et que je n'avais plus de ses nouvelles !!

         Qu'importe. Tout est possible...

         Et voici une petite vidéo tout simplement géniale.


           Elle a été découverte puis traduite par Alex Kimpe, qui vit en Belgique et qui, après de longues années de pratique du yoga et de travail sur lui-même, a connu ce que l'on désigne couramment par l'éveil - mais qui n'est rien d'autre que la découverte de la Réalité du monde.


          Voici  ce qu'il en dit :

       Nathan a 5 ans et 3 mois fin Janvier 2010 quand il se met soudainement à discuter en prenant son bain.
       Il semble que beaucoup d'enfants prononcent ce genre de « bêtises »... Nathan a 5 ans et ne sait évidemment rien de la Non-Dualité, il dit simplement ce qui vient à lui ; et « accidentellement » cela coïncide de façon transparente avec l'Advaïta Vedanta (la non-dualité), une tradition vieille de plus de 1000 ans !
       Page originelle ici. Traduction par Alex Kimpe (avec l'accord du papa de Nathan).

     

     

        À cinq ans, un enfant peut encore nous rappeler ce que nous nous ingénions tant à lui faire oublier ... Et qu'ensuite nous pleurons des larmes de sang pour réussir à redécouvrir...

         Retrouver la fraîcheur de cet âge, c'est tout ce que l'on peut se souhaiter de meilleur.

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Novembre 2015 à 17:06

    Incroyables ces paroles d'un enfant de cinq ans ! Le monde un rêve, enfin en ce moment un vilain rêve. C'est difficile à croire. Pour l'instant la souffrance est bien là et nous la partageons avec tous ces innocents touchés dans leur corps par la violence humaine. Merci Aloysia pour cet article qui se veut "consolateur".

    2
    Samedi 14 Novembre 2015 à 22:15

        Bonsoir Danaé ; oui, cela paraît incroyable ! Pourtant on l'entend bien parler, en flamand ou en néerlandais, et avec l'allemand on voit bien que c'est ce qu'il dit. Il a peut-être des parents versés là-dedans tout de même ?

         Des innocents touchés dans leur corps par toutes sortes de violences il y en a sans cesse. On allume des bougies parce que l'on pense à ces gens, mais si l'on était sérieux je crois qu'il faudrait en allumer tout le temps. Bises.

    3
    Dimanche 15 Novembre 2015 à 09:27

    Si l'on est touché par ce qui est plus près de nous tu as raison c'est tous les jours qu'il faut être touché. Les lumières que nous allumons pour chasser les ténèbres vont beaucoup plus loin. Je ne rejette pas mon émotion qui m'a fait pleurer hier car elle englobe tous les êtres touchés par la violence dans le monde et nous ne sommes pas innocents.

    La vie un rêve peut-être Est-ce un miroir qui reflète notre propre incurie. Permet en ces moments de douleur qui NOUS touche de n'être qu'un miroir de toutes les douleurs du monde.

    Oui les enfants avec leur innocence peuvent exprimer un questionnement que nous ne prenons plus le temps de faire. Désolée mais en ce moment je ne suis pas sensible. Pauvre créature qui ne peut détacher son regard du miroir.

    Que ce dimanche t'apporte la sérénité.

    Bisous Aloysia

      • Dimanche 15 Novembre 2015 à 10:21

        A quoi n'es-tu pas sensible Océanique ? Tu es toute sensibilité ! Je te fais plein de bisous.

    4
    Dimanche 15 Novembre 2015 à 12:31

    Merci pour cet autre côté du miroir qui va peut-être me faire du bien car cela m'aidera peut-être à calmer mon hypersensibilité actuelle ... Amitiés.

      • Dimanche 15 Novembre 2015 à 14:54

         Merci, Ariaga. Il faut remarquer qu'il y a actuellement une psychose de "peur"... Chacun ayant donc peur pour soi, qu'il considère à quel point il est en sécurité - et d'où provient sa peur exactement...

    5
    Dimanche 15 Novembre 2015 à 15:07

    je suis abasourdie ...

    enfant, je vivais dans un rêve ... je m'en souviens encore. J'ai commencé à sortir du rêve bien plus tard que 5 ans ... plus tard que 10 ans  - mais mon rêve, je n"'aurais jamais su le transposer en paroles. 

    Merci pour ce texte.

    bises Aloysia 

     

     

      • Dimanche 15 Novembre 2015 à 16:39

        Ainsi tu as eu cette expérience ? Merveilleuse Durgalola...

      • Dimanche 15 Novembre 2015 à 17:22

        une expérience merveilleuse, pas toujours ... j'étais en inéquation avec le monde réel ... 

        fantasque, mes parents sur mon bulletin me traitait de fantasque ...

        et je suis allée en pension chez les soeurs. (d'ailleurs que du bien à dire de ces femmes qui entouraient de jeunes enfants).

        Bises 

    6
    Tivoune
    Dimanche 15 Novembre 2015 à 15:36

    Incroyable maturité ... je pense que les parents devaient beaucoup lui parler à ce petit garçon, et surtout sans mièvrerie . Le papa l'interroge sans orienter ou,influencer, par questions ouvertes. Bravo, c'est rare de savoir s'adresser ainsi à un enfant  . On aurait tendance à ramener au réel, au tangible et d'éclater d'un rire rassurant ... pour qui ?

    Sait on ce qu'il est devenu ce petit garçon ?

    Bises

      • Dimanche 15 Novembre 2015 à 16:38

        Bonjour Tivoune. Puisqu'Alex le connaît, il doit être bien entouré...  Bisous !

    7
    Dimanche 15 Novembre 2015 à 15:39
    renee

    j'aime son idée mais bon sang que faisons nous dans le rêve de barbares?????? Bisessssssss

      • Dimanche 15 Novembre 2015 à 16:37

        C'est dans NOTRE rêve qu'il y a des barbares !!

    8
    Dimanche 15 Novembre 2015 à 15:57

    Je ne sais que te répondre Aloysia...

    mais je peux mettre ici ce qu'un jour j'avais lu

    Il est des moments (exceptionnels?) où nous sentons que ce que nous faisons et exprimons représente ce que nous sommes vraiment. Cela se traduit par la joie et la légèreté. C'est le signe que nous avons donné place à notre Enfant Intérieur, à ses qualités de spontanéité, de simplicité et d'authenticité. Il est le porteur de notre Élan de Vie. Or, le plus souvent, nous l'avons nié et abandonné, de sorte qu'il a dû se composer un autre personnage (le Comédien) dans le but de recevoir de l'attention et de l'amour de la part des autres. En écoutant nos émotions et notre corps, nous reconnaitrons la souffrance de cet Enfant. Nous découvrirons que nous avons le pouvoir de transformer les jeux de conflit entre l'Enfant Intérieur et le Comédien afin de donner place à notre Moi véritable et vivre une vie épanouissante et sereine.

     

      

    Les circonstances de notre vie ne se produisent pas par hasard. Elles sont la projection manifestée de nos pensées, le plus souvent à notre insu. Des observations scientifiques multiples confirment l'influence de la pensée sur la matière au niveau atomique. Toutefois, la manifestation de nos pensées dans la matière est commandée par l'impact émotionnel que ces pensées exercent sur nous. Les émotions agissent comme de puissants aimants. En étudiant attentivement et en comprenant ce processus, nous pouvons examiner nos conditions de vie douloureuses pour mettre à jour les pensées et les sentiments négatifs inconscients qui les sous-tendent. Nous pouvons alors les transformer et créer une vie qui soit à l'image de nos aspirations les plus élevées. Enfin, munis de cet outil de transformation, élargissant notre vision, nous pouvons participer à l'établissement de la paix et de l'harmonie sur la Terre. Il est urgent de le faire.

      • Dimanche 15 Novembre 2015 à 16:47

        Merci de ces belles références, Jamadrou. Mais crois-tu que des commentaires puissent apporter quelque chose à ce propos si frais et si spontané ? C'est toi-même pourtant qui me disais qu'il fallait retrouver ses cinq ans. A 5 ans l'enfant n'est pas encore formaté par notre culture, l'école n'est pas passée pour lui inculquer des valeurs mentales ; il est comme ce Petit Prince tombé d'une autre planète et qui ne comprend rien à celle-ci...

    9
    Dimanche 15 Novembre 2015 à 19:39

    Tu as raison Aloysia ces "bavardages" n'apporte rien à la beauté profonde des commentaires de ce jeune enfant

    ils mettent juste en parallèle la progression d'un adulte(Alain Boudet) qui se dit averti et qui (ici) nous donne des explications assez simples 

    Oui je t'ai dit ( car je l'ai tant vécu), que le jeune enfant détenait son savoir,  il suffisait à l'adulte de stimuler sa connaissance sa créativité et de lui donner les moyens (dans un climat serein, en confiance et en amour) de faire ses propres expériences. (ce papa sait très bien stimuler par de bonnes paroles)

    Je crois que tu as eu un certain courage de mettre cette vidéo juste après l'effroyable  l’innommable. 

    Pour toutes ces familles, comment vivre après cette horreur?

    Des jeunes venaient écouter de la musique, danser,et d'autres jeunes sont arrivés et ont tiré froidement et ont tué tué tué.

    Qu'a-t-on fait à ces jeunes tueurs pour qu'ils arrivent à une telle inhumanité?

    Désolée Aloysia,  mes émotions crient trop fort.

      • Dimanche 15 Novembre 2015 à 21:07

        Alors, je les comprends Jamadrou, tes émotions, et je suis heureuse que tu me les communiques. Tout ici n'est qu'émotion et il n'y a rien d'autre à faire que de les entendre s'exprimer. Merci de me montrer ce que tu ressens par rapport à ces jeunes. Oui, ma fille était il n'y a pas si longtemps à un concert de rock : pourquoi n'est-ce pas tombé sur elle ? Comme disait Aragon au sujet de la guerre de 14-18 : 

        "Plusieurs sont morts, plusieurs vivants ; 
        On n'a pas tous les mêmes cartes...
        Avant l'autre il faut que je parte,
        Eux sortis, je restai, rêvant ... !"

        (Tu sais, dans ce merveilleux disque de Léo Ferré... que moi aussi j'ai adoré et qui est ma première rencontre de ce chanteur)

        Mais comme disait je crois Saint Paul (c'est dans un Requiem allemand de Brahms) : il en est de l'homme comme de l'herbe... Ainsi tu as le beau gazon, bien policé, bien taillé : les enfants nés dans les "bonnes familles", bien éduqués ; et tu as le chiendent, la "mauvaise herbe", les orties, qui ont poussé tant bien que mal dans la fange. Que veux-tu y faire ? C'est ainsi. ce n'est pas de leur faute, mais ils ont subi un endoctrinement maléfique à un moment où ils étaient fragiles, malléables... Et souvent ils sont morts aussi, alors...  A qui s'en prendre ? Pour moi c'est la même chose qu'un tsunami ou un tremblement de terre : un impondérable. Mon frère a succombé à une opération bénigne ; des gens grillent dans l'incendie d'un car... A côté de ça mon grand-père a échappé de justesse à un incendie, puis à une blessure de guerre ayant été découvert par miracle enfoncé dans la boue grâce à sa capote qui dépassait. La vie est sans raison ; il faut juste l'accepter. Tiens, hier on enterrait une amie de ma fille aînée, 39 ans ; pour ses parents c'était leur fille unique. Peut-être que j'en ai trop vu ces temps-ci pour pouvoir encore réagir...! Vois mes précédents articles. J'ai aussi une amie qui a perdu deux de ses frères en 2013 et 2014 et dont la soeur est en phase terminale d'un cancer généralisé. La veuve de mon frère (ma belle-soeur) venait de perdre le moi précédent sa meilleure amie et a perdu le mois suivant son père. Il n'y a QUE CA en ce moment...

        Alors songeons aux enfants !! Comme "ma" petite Cléo !!     

        Bisous

         

      • Dimanche 15 Novembre 2015 à 21:11

        Je retrouve des fautes mais tant pis : on ne peut plus les corriger dans les "réponses" aux commentaires. Laissons "le moi précédent", il a sa raison d'être sans doute !!

    10
    Lundi 16 Novembre 2015 à 09:00

    juste ça pour aujourd'hui :  Loin de corps mais proche de coeur !

      • Lundi 16 Novembre 2015 à 15:03

        Proche de cœur, oui, si proche... Merci Fontaine.

    11
    Lundi 16 Novembre 2015 à 10:22

    Un monde dans les ténèbres... nous entoure... mais la victoire est là au bout du chemin....

      • Lundi 16 Novembre 2015 à 15:04

        Comme le veilleur guettant l'aurore... Bises, Jean.

    12
    Lundi 16 Novembre 2015 à 16:23
    Daniel

    Je ne suis pas loin de penser comme lui. Nous créons le monde et nous vivons dans une certaine illusion. Que tout cela est bien compliqué ! ( ou peut être pas d'ailleurs!)

      • Lundi 16 Novembre 2015 à 17:27

        Pour celui qui en a conscience, ce n'est pas compliqué ! Pour nous, oui... Bises, Daniel.

    13
    Mardi 17 Novembre 2015 à 14:44

    coucou Aloysia, oui j'ai quelques jours de retard pour mes partages hebdomadaires .... tu sais, comme moi, que le temps va si vite ... je suis sur le blog et aussi chez moi ... et les photos correspondent bien aux dates mentionnées. Si je n'ai pas fait de photo le jour dit, je n'en mets pas ... (cela arrive surtout en hiver quand la lumière est si sombre). Aujourd'hui, le matin c'était trop sombre, j'ai fait les photos en promenant Djinnie tout à l'heure. Et j'ai eu une belle rencontre : une coccinelle ... Bon après midi et bises 

      • Mardi 17 Novembre 2015 à 14:54

        Oui, il y avait encore quelques coccinelles ces temps-ci. Mais chez moi aujourd'hui il fait vraiment gris, et surtout, très venteux. Bises.

    14
    Jeudi 19 Novembre 2015 à 10:15

    les enfants avant 7 ans captent pas mal de choses, parait il, 

    bonne continuation

      • Jeudi 19 Novembre 2015 à 15:14

        "Captent" ? Tu supposerais qu'il aurait reçu des informations par télépathie ?  Bises, Witney.

    15
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 20:16

    Bonsoir,

     

    L'eau peut elle nous connecter à une certaine vérité  ? Lorsqu'il était âgé de 5/6 ans mon fils posait des questions  sur tous les aspects de l'existence lors de son bain et cela paraissait essentiel de poursuivre la discussion , il ne se serait pas contenté d'une vague réponse . Bonne soirée 

      • Dimanche 22 Novembre 2015 à 21:23

        Ah ? Tu as donc expérimenté quelque chose d'analogue ? Sait-on jamais, la décontraction et les vapeurs peuvent favoriser une sorte de transe... 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :