• Que d'eau, que d'eau !

     

    giboulees.jpg

     
         Voici longtemps qu'il n'avait pas tant plu... !

    Pinson.jpg


          Le pinson en est tout perdu (cette drôle de couleur vient sans doute du fait je l'ai photographié à travers la vitre de la cuisine...).

    mesange-3mars02.jpg


         La mésange ne lâche plus ses boules de graisse.

    Fraisiers-19mars.jpg


       Les fraisiers sont inondés...

    Promenade-Frapesles-3mars.jpg


       C'est l'occasion de se promener autour d'Issoudun et de remarquer l'abondance des bras de rivières qui traversent la ville, tous bien remplis et de mieux en mieux aménagés par les riverains ou la municipalité.

    Promenade-Frapesles-3mars-08.jpg


        À l'ouest de la ville une petite rivière, la Tournemine, a été spécialement récupérée pour former ce canal destiné à l'arrosage des potagers limitrophes. Ici elle aboutit à un joli moulin, et nous allons la remonter en la longeant.

    Promenade-Frapesles-3mars-09.jpg


     Jardins et prés, vers la gauche, sont installés autour du "no man's land" formé par l'environnement marécageux de la Théols, rivière principale, qui passe plus loin vers la ville dont on aperçoit l'église et, moins distincts sur la droite, le beffroi puis la Tour Blanche.

    Promenade-Frapesles-3mars01


          Les habitations, principalement situées sur la droite de la chaussée, ont conservé leur charme un peu rural, et utilisent des passerelles pour accéder à leurs dépendances.

    Promenade-Frapesles-3mars-10.jpg


        Cependant certaines d'entre elles, comme vous pouvez le voir, ont été construites sur la gauche et les passerelles qui les desservent ne sont pas toujours très neuves. 

    Promenade-Frapesles-3mars02.jpg

     
         Celle-ci jouit d'un toit si hospitalier que les pigeons qui s'y sont donné rendez-vous.

    Promenade-Frapesles-3mars-11.jpg


       C'est en approchant d'une zone plus construite, que l'on peut constater la force des eaux et leur hauteur peu commune.

    Promenade-Frapesles-3mars-12.jpg


         Lorsque l'on tourne à gauche vers le secteur appelé "La Déjeunerie" afin de rallier la ville par Frapesles, on retraverse ce canal de la Tournemine, et il est en ce moment animé d'un courant assez impressionnant.

    Promenade-Frapesles-3mars-04.JPG


       À La Déjeunerie, un petit ruisseau se jette dans un autre petit ruisseau, par-dessus cette pierre que vous voyez...

    Promenade-Frapesles-3mars-13.jpg


        Après avoir passé le château de Frapesles, que j'ai déjà évoqué dans un précédent article (ici, où l'on voit aussi "la Déjeunerie"), on se retrouve à longer un autre bras de rivière canalisé cette fois depuis la Théols.

    Promenade-Frapesles-3mars-05.JPG


       À l'époque où Balzac se rendit au château de Frapesles sur l'invitation de son amie Zulma Carraud qui en était propriétaire, afin d'échapper à ses créanciers et d'y écrire "La Rabouilleuse" (quelques courts séjours dans les années 1834-35-38), ce secteur était encore entièrement rural et recouvert d'immenses champs de vignes. Détruites par l'épidémie de phylloxéra elles ne furent jamais replantées et l'espace entourant la belle demeure n'est plus constitué que de jardins et de prairies où paissent quelques ânes. Une zone merveilleusement verte maintenant plus ou moins englobée par la ville d'Issoudun, et qui abrite un stade important, consacré au rugby-club local.

    Promenade-Frapesles-3mars-14.jpg


        Mais en continuant la balade nous découvrons avec étonnement qu'ici ce qui habituellement n'était qu'un petit ruisseau presque à sec forme maintenant une large rivière se séparant en deux bras pour englober, sans doute, une petite île.

    Promenade-Frapesles-3mars-06.JPG


           Plus loin, quelques canards colvert semblent déjà prêts à fonder une famille...

    Promenade-Frapesles-3mars-07.JPG


       Mais bientôt le parc de Frapesles est dépassé et nous avons pénétré en ville, plus exactement aux abords de la Théols dont voici encore un bras fougueux s'élançant vers d'autres demeures et jardins.

    Promenade-Frapesles-3mars-15.jpg


        Lorsqu'on arrive de cette zone ouest de la ville si boisée et champêtre, 
    pour accéder au Centre Ville on traverse la Théols puis on rencontre la voie de chemin de fer ; et juste là, on trouve ce joli Colombier entouré de son petit espace de promenade...

     

     

     

  • Commentaires

    1
    Lundi 25 Mars 2013 à 12:00
    Longer la rivière, écouter et observer, toute la vie est là, les pigeons, les colverts, et ce colombier bienfaiteur, reçoit beaucoup de visites je l'espère


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :