• Promenade marécageuse


       Jeudi, avec mon groupe de randonneurs retraités, nous nous sommes promenés sous une chaleur étouffante, mais heureusement en grande partie dans les bois.  

        Je n'avais pas pris mon appareil photo, pensant que c'était superflu, mais bientôt je le regrettai - et je ne fus pas la seule !  En effet les pluies surabondantes des jours passés avaient tant gorgé d'eau les fossés de cette région marécageuse, que nous nous retrouvâmes bientôt à patauger sur les bords des allées, puis à chercher à sauter des ruisseaux devenus beaucoup trop larges... Leurs bords, en pente raide, étaient ultra glissants si bien que l'un de nous dérapa et se retrouva le pied englouti. En bien des endroits des rondins ou des dalles de bois avaient été prévus pour faciliter les traversées, mais les courants diluviens les avaient arrachés et entraînés au loin.

        L'une de nous, équipée de bottes, essaya bien d'en récupérer une, mais ses bottes s'enfonçaient dans la boue jusqu'à ce que l'eau en dépasse le bord. Nous avons dû donc faire d'immenses détours et de grands efforts pour atteindre notre but, heureux d'être nombreux pour pouvoir s'entraider et se donner la main.

        J'ai fini par prendre quelques clichés avec mon téléphone portable, mais ils ne sont pas d'excellente qualité et surtout ne reflètent pas toutes nos difficultés car en plein effort je ne l'ai pas utilisé. Par contre, espérons que le chikungunya n'a pas encore atteint nos régions, car les moustiques grouillant dans la zone la plus humide nous ont rapidement pris pour cible et dévorés !

          Incroyable année 2012 : après un mois de février polaire, un mois de mai tropical.

       Mais voici mon petit reportage, à commencer par la balade sous les bois, que j'ai appréciée car il y régnait encore une certaine fraîcheur.

     

    Randonnee-Gizay-01.jpg

     

    Randonnee-Gizay-04.jpg


        Ces arbres en forme de voûte de cathédrale m'ont beaucoup plu. J'ai d'ailleurs compris que les "nefs" des cathédrales avaient été calquées sur les allées arborées dans lesquelles, au temps des celtes, se tenaient les assemblées druidiques.

    Randonnee-Gizay-05.jpg


         Les troncs sont couverts d'une mousse très épaisse (qui ne ressort pas très bien ici).

    Randonnee-Gizay-06.jpg


       Nous passons auprès d'une mare que je n'ai jamais vue si remplie.

    Randonnee-Gizay-07.jpg


         Mais notre but est un étang pour lequel je me réserve...

    Randonnee-Gizay-11.jpg


        Hélas nous en dépassons l'endroit, je me demande pourquoi, pour poursuivre dans un enfer de marigots dont ce petit enchevêtrement de canaux donne une vague idée.

    Randonnee-Gizay-08.jpg

       Et c'est là que nous devons faire des acrobaties, car lorsque nous trouvons un passage suffisamment étroit pour en sauter un, il en surgit un autre aussitôt à nos pieds, infranchissable celui-là...

    Randonnee-Gizay-09.jpg


         Heureusement, il y avait des messieurs assez forts pour amener des branches en travers et assez courtois pour tenir la main aux dames !

    Randonnee-Gizay-10.jpg


         Et pourquoi tout cela ? Pour atteindre un autre étang, qui malheureusement s'avéra barré par une large barrière assortie d'un panneau sens interdit arborant le message : "propriété privée - défense d'entrer" ! En contournant le secteur, nous aperçûmes cette cascade résultant du trop-plein de l'étang, mais les joncs très haut en cachaient l'essentiel. Sans parler de l'affluence des moustiques... C'était vraiment l'Afrique.

    Randonnee-Gizay-03.jpg


         Nous prîmes donc le chemin du retour, par une allée plus saine cette fois... Ouf ! Peu à peu les insectes volants disparurent, mais dès que nous sortîmes de l'ombrage des arbres nous étouffâmes et transpirâmes de nouveau.

        N'importe : ce fut un tel souvenir que l'on me demanda mes photos pour l'ajouter à l'album de l'association, et je regrette beaucoup de n'en avoir pas pris davantage.

     

     

     

  • Commentaires

    1
    Jeudi 7 Juin 2012 à 12:00
    Belle promenade !


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :