• Promenade au musée (suite)


    Suite de cet article 

         Il pleut des cordes...
        Entrons dans le musée, qui présente la richesse énorme de parties historiques auxquelles nous avons déjà fait allusion (chapelle magnifiquement décorée, salles de malades avec outils de médecine, une apothicairerie du XVIIe siècle absolument exceptionnelle), de collections de qualité (objets néolithiques et gallo-romains retrouvés dans la région, sceaux de différentes époques, monnaie frappée à Issoudun et petit canon fondu de même...), plus dans une partie plus contemporaine, de donations fantastiques en art primitif originaires de Papouasie Nouvelle-Guinée, ainsi que d'une salle d'expositions temporaires dont l'actuelle risque bien vite d'arriver à son terme.
        Par quoi commencerons-nous ?
     

    Arbre de Jessé -Issoudun


        D'abord, par cet arbre de Jessé situé sur la gauche dans la chapelle. Je vous l'offre ici en agrandissement (cliquez sur l'image), afin que vous puissiez mieux apercevoir le détail de ces prophètes dont on n'a pas encore complètement redécouvert les identités (celles-ci devaient figurer sur leurs parchemins, dont toutes les couleurs et inscriptions sont hélas parties...), mais aussi pour que vous repériez mieux cet oiseau aux ailes largement ouvertes, en haut, qui ne représente pas un aigle comme on pourrait le croire, mais le Pélican, image du Christ, qui s'offre à la mort pour sauver ses enfants.


    Musée Saint-Roch-Issoudun-Apothicairerie


        Puis rejoignons l'apothicairerie avec son exceptionnelle collection de pots, flanquée de sa salle de préparation avec les cornues et le nécessaire à distiller.

    Musée Saint-Roch-Issoudun-Apothicairerie

     
       Nous nous attarderons un instant devant ce bel exemplaire de "Silène", ou boîte en bois destinée à recevoir des herbes et racines classées selon leur utilité...

     

    Musée Saint-Roch-Issoudun-Silène



         Et si maintenant nous nous faufilions vers la grande salle moderne, blanche et largement éclairée, où dort depuis plusieurs mois l'exposition "Alain Marcon, sculpteur" ? Connu par différentes expositions en France, cet artiste étonnant né en 1947 présente des personnages habités par leurs rêves, leurs désespoirs, leurs souvenirs, leurs sentiments. Par un saisissant effet de béance, et sans craindre de peindre de façon naïve tous les détails, il nous montre des êtres portant enfants, paysages, dans leur coeur ou dans leur tête. Le résultat est toujours élégant et apaisant à la fois.

    Musée Saint-Roch-Issoudun-Alain Macron, sculpteur


        Celui-ci, très chargé, transporte sa ville et même un peu de Magritte sur son dos... Mais de son chien il ne retient pas grand chose, sinon la queue...

    Musée Saint-Roch-Issoudun-Alain Macron, sculpteur


        Celui-ci, plus âgé, est aussi plus tourmenté... Malgré l'arc-en-ciel auquel il cherche à se raccrocher, il traîne des années de solitude et de tristesse, sur ses souliers dont l'un est en cailloux, et l'autre en fleurs. (Vous pouvez cliquer sur chaque image pour mieux la voir).


    Musée Saint-Roch-Issoudun-Alain Macron, sculpteur


        Mais comme elle est belle, cette violoncelliste, dont on ne devine le sexe qu'à son unique sein et peut-être aussi les pans d'une robe...! Comme on la sent rêveuse dans son inspiration couleur de lune, et éprise du bonheur qu'elle apporte à ceux qui l'écoutent ! Cette technique de bois directement taillé me retransporte dans un univers de santons de Provence qui m'émeut au plus haut point...

        Passerons-nous dès aujourd'hui les mers, pour nous plonger dans les trésors de l'art océanien ? Déjà les cris des oiseaux nous appellent, rapportés par les Missionnaires du Sacré-Coeur qui depuis la Basilique d'Issoudun évangélisent depuis  un siècle la Papouasie nouvelle-Guinée.



    Allons, nous irons demain...
     
     

  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Septembre 2006 à 12:00
    ces magnifique, ces sculptures sont magiques, elles font rêver il n'y a aps d'autres motsj'adore la sculpture contemporaine, quelle inventivité...


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :