• Promenade 4 : Notre-Dame de Grâce à Gignac

     

    Herault-5-08.jpg


           L'Eglise Notre-Dame de Grâce est édifiée sur un rocher surplombant toute la région de Gignac, et si sa construction est relativement récente (XVIIe siècle), elle succède à toute une série de temples l'ayant précédée, dont le plus ancien fut un temple romain dédié à la déesse Vesta.

        Il semble qu'elle soit le lieu de puissantes vibrations  protectrices, comme en témoignent les innombrables ex voto entourant la petite statuette réputée "miraculeuse" qu'elle abrite.

     

    Herault-5-10.jpg


       Celle-ci, représentant la Vierge-Mère, peut évoquer Marie mère de Jésus tout autant que la déesse-mère présente dans l'esprit des Celtes bien avant les Romains. Au-dessus de la statuette, l'inscription en latin : "Posuerunt me custodem" signifie "Ils ont fait de moi leur gardienne" (ou protectrice).

     

    Herault-5-11.jpg

     

         Cette statuette aurait guéri un sourd-muet et aveugle, si l'on en croit le récit du Père Joseph Gilland (voir ici). (Si vous n'êtes pas aveugles, vous me voyez prenant la photo...)

     

          Le frontispice évoquant les basiliques romaines ne manque pas de beauté, surtout avec les puissant piliers visibles sur les flancs ; et le cadran solaire situé sur le couvent qui la jouxte a été rénové récemment, si l'on en croit ici la 3e photo en bas à droite.

     

    Herault-5-09.jpg


       Là encore, j'ai essayé de traduire la devise qui y est inscrite, mais on n'en voit que le premier mot ("Momento"), qui s'il est en latin suppose une phrase assez complexe puisqu'il ne peut être sujet ; mais il est possible qu'il s'agisse de languedocien, auquel cas je fais appel à vos connaissances ou à votre sagacité pour suppléer à mes lacunes.(1)

     

    Herault-5-23.jpg

     

          La décoration de l'église, très claire, me rappelle celle de mes chapelles bretonnes, qui datent généralement de la même époque (voir ici l'autel de Saint-Samson).

         Les statues étonnent par leur différence avec celles trouvées dans les cathédrales gothiques ou romanes. Outre que l'on trouve une Sainte-Anne, qui encore me rappelle la Bretagne (!)

    Herault-5-22.jpg

       
    On rencontre également Saint-Louis, qui est le patron de ma ville natale, Fontainebleau,

    Herault-5-20.jpg 
      Et un beau Christ qui ouvre les bras en souriant, contrairement aux images courantes de crucifixion.

    Herault-5-21.jpg


        Cependant, lorsque nous sortons, nous découvrons un chemin de croix, ponctué de quatorze chapelles qui sont autant de stations pour une procession de vendredi saint.

    Herault-5-13.jpg
        Suivant l'arrête de ce piton rocheux qui domine Gignac, c'est surtout une magnifique promenade que nous ne manquons pas de suivre.

    Herault-5-12bis.jpg  

          Sur la droite, en direction du nord et des monts de Lozère, se dresse la Tour de Guet, appelée localement "Tour Sarrazine" avec son fier drapeau occitan.


    Herault-5-17.jpg


        Longue et agréable promenade en plein vent, surplombant les vignes et les champs d'olivier.

    Herault-5-18.jpg


    La chaussée est construite sur d'étranges blocs caillouteux

    Herault-5-19.jpg
    et la vue s'étend vers un paysage délicieusement méditerranéen

    Hérault 5 14


    À mes pieds une étrange végétation attire mes regards.

    Herault-5-15.jpg
    Mais revenons à la basilique tout doucement...

    Herault-5-16.jpg

     

    (1) Un grand merci à M. Jean Boulet, qui n'a pas osé mettre un commentaire, mais m'a signalé par le formulaire de contact que cette inscription, "Momento M.", lui rappelait la célèbre inscription sur un cadran solaire romain "Vulnerant omnes, ultima necat" ("elles blessent toutes, la dernière tue", en parlant des heures bien sûr) et signifiait sans doute - avec une faute de gravure au début - : "Memento mori", "souviens-toi que tu mourras". C'est donc bien du latin.

     
     
     

  • Commentaires

    1
    Mercredi 29 Septembre 2010 à 12:00
    Oui je te vois, enfin surtout tes mains photographiant la vierge mère. Sinon toutes ces autres statues me semblent "modernes" ou contemporaines par rapport à celles que l'on a l'habitude de voir dans les églises. Un pélerinage dans un paysage serein propice à la méditation parsemé de toutes ces chapelles


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :