• Promenade 2 : Le lac du Salagou.


         Ce lundi, nous nous réveillons sous le soleil et par la fenêtre de ma chambre de mobil-home, je vois Fanny et Léon déjà occupés à prendre leur petit déjeuner.

     

    Herault-3-1-07.jpg    
       Je sors les saluer et admirer dans la lumière du matin l'étang qui jouxte notre habitation.

     

    Herault-3-1-04.jpg

     
        Il s'agit du dernier d'une série d'étangs créés là à partir d'une dérivation de l'Hérault, à fin d'irrigation des terres locales. On s'y baigne si l'on veut, mais nous n'avons pas osé... (pour info, nous sommes , cliquez sur "Nature, calme, pêche...").

         Ils ont dans leur pré un drôle de copain... Je n'ai jamais pu le voir de près à cause des clôtures électriques, mais si j'avais la verve de Stellamaris je lui aurais certainement consacré un petit poème. On dirait une sorte de cabri, de bouquetin... Et justement, il y en a dans le coin, vous le verrez bientôt !

     

    Herault-3-1-08.jpg


        Mais bon, arrive l'après-midi et nous partons en promenade.

        Manque de chance, le temps a passé à l'orage ; le mauvais temps annoncé par alerte "orange" à la météo est pour le soir ! Pour l'heure l'atmosphère reste douce et calme, quoique grise et cotonneuse, et mis à part quelques petites gouttes clairsemées nous n'avons guère à nous plaindre.

        Nous allons donc à la découverte du lac du Salagou, une merveille géologique qui me laisse pantoise.

         Le lac, artificiel, a été créé à partir de la rivière "Salagou" et repose sur un terrain particulièrement inhabituel, formé d'une terre rouge et sableuse avec par endroits des strates plus dures permettant une sorte de "sculpture" spectaculaire du paysage. Si vous visitez ici le site que lui consacre Wikipedia, non seulement vous en aurez quelques vues panoramiques ou par temps ensoleillé que je n'ai pas eu le loisir de prendre, mais en plus vous apprendrez que cette roche s'appelle "la ruffe", et est formée de sédiments argileux mêlés à de l'oxyde de fer (d'où l'étonnante couleur). En ce qui concerne les "empreintes fossiles datant du Permien" nous les verrons lors d'une promenade ultérieure...

     

    Herault-3-2--01.jpg
        Vous pourrez agrandir mes photos généralement jusqu'à 1024 px, car j'ai jugé que pour cette fois cela en valait la peine.

         Constatez sur cette vue la mollesse des courbes qui évoquent des dunes, avec des creux et des moutonnements presque sensuels. Une végétation pauvre croît sur ces étranges monticules, et leurs zones dénudées laissent paraître une multitude de petits cailloux dont vous verrez ci-dessous ce qu'il va advenir.

     

    Herault-3-2--06.jpg  
        Eh oui ! Les gens les ont utilisés pour signer leur passage de manière parfois très originale !

    Herault-3-2--02.jpg
         Stupéfaite de l'aspect "sculpté" que prend la terre  en cet endroit j'en ai pris quantité de vues diverses. 

     

    Herault-3-2--04.jpg


           Ne dirait-on pas un peu l'une de ces "tourbières" que l'on rencontre en Islande ou au Canada ?

         Cependant voici une nouvelle surprise : dans le lac lui-même apparaissent, sous forme d'îles ou de presqu'îles, des cônes montagneux parfaitement dessinés comme d'incroyables "chapeaux pointus". Cônes de lave paraît-il, souvenirs d'une lointaine activité volcanique - qui est à vrai dire à l'origine de la forte teneur en fer de ce sol (voir aussi ici).

     

    Herault-3-2--08.jpg
             Nous approchons peu à peu de la plus éminente de ces crêtes.

    Herault-3-2--09.jpg
         Et nous la contournons tandis que dans le lointain le regard plonge vers la vallée qu'a envahie le lac.

     

    Herault-3-2--11.jpg
       Encore une fois je ne puis m'empêcher de m'arrêter pour vous montrer les sculptures curieusement taillées dans cette roche friable.

     

    Herault-3-2--12.jpg


          Et voilà de nouveau toute une série de "signatures" ! C'est assez joli tout de même.

     

    Herault-3-2--15.jpg
         Drôle de paysage n'est-ce pas ? Ces petits cônes, ces replis, ces crevasses qui ressemblent à des poteries, et ces décorations "de perles" à perte de vue...

     

    Herault-3-2--17.jpg
          Une route qui va jusqu'au bord... Là encore, un cône dressé ; et devant nous une vieille borne qui semble dater d'avant le lac, pour des routes qui n'existent plus puisqu'il ne subsiste que l'étroite voie par laquelle nous sommes venus, aboutissant à un simple embarcadère en "cul de sac".

    Herault-3-2--18.jpg


           Sur notre droite pourtant, avant de repartir, saluons ce joli petit cône surplombé d'une roche portant une croix.

     

    À suivre ici

     

     

     

  • Commentaires

    1
    Samedi 25 Septembre 2010 à 12:00
    Si ce n'était cette petite végétation deci delà, on pourrait croire à un paysage lunaire, c'est fantastique ces bosses et ces creux tous arrondis de cette roche friable. Tranquille ce lac, pour des vacances paisibles, le paysage est superbe ! dépaysement assuré


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :