• Prière


       Je n'ai certes pas fini de vous montrer les images de mes vacances. Mais une petite parenthèse s'impose.

            Depuis mon retour il se passe bien des choses, et notamment une série de problèmes de plus en plus pénibles, parmi lesquels un terrible orage de grêle que j'évoquerai dès que j'aurai une minute (mais les photos et le film sont déjà sur ma page facebook). Il s'ensuit une certaine amertume car on parle beaucoup de ce qu'il se passe au sud, au nord, mais jamais chez nous au centre : il semblerait parfois que l'on n'existe pas ! D'ailleurs même le journal local s'est étendu sur l'orage de pluie qui s'est abattu sur Châteauroux, mais a totalement passé sous silence l'avalanche de grêle (certes très localisée !) qui déferlait en même temps sur une partie d'Issoudun.

       Manquant de temps je commence par me rendre chez vous, sur vos blogs. Et voici ce que je trouve chez mon amie Marlalex :

     "   Nous avons besoin de prier ! Sans la force de la prière, notre vie est insupportable."

     


    (Mère Teresa, citation 80)

     

        Mais qu'est la prière sans la musique ? Et la musique n'est-elle pas à elle seule une prière, quand elle le veut ? La musique n'exprime-t-elle pas parfaitement le langage du coeur, l'informulable ?

      C'est pourquoi je suis allée chercher ce Cantique de Jean Racine, de Gabriel Fauré - dont existent sur youtube de belles interprétations ici avec un orgue, et là avec un piano, et c'est avec un accompagnement orchestral que je vous l'offre, dans un enregistrement non précisé. 

      Vous trouverez au-dessous le texte de Racine. Et ce m'est l'occasion d'ajouter, pour tous ceux qui s'imaginent que nous vivons une époque privilégiée où l'être humain, selon nombre d'écrivains américains, aurait des capacités inédites pour s'ouvrir au divin avec force méthodes méditatives, qu'au XVIIe siècle le Jansénisme a apporté une très forte stimulation à la sainteté et que la vie contemplative y était déjà largement aussi puissante que la nôtre ; il suffit pour cela de se souvenir de l'extase mystique du philosophe Pascal et de ses "larmes de joie"...

     

     

    Verbe égal au Très-Haut, notre unique espérance,
    Jour éternel de la terre et des cieux,
    De la paisible nuit nous rompons le silence :
    Divin Sauveur, jette sur nous les yeux.

    Répands sur nous le feu de Ta grâce puissante ;
    Que tout l'enfer fuie au son de Ta voix ;
    Dissipe le sommeil d'une âme languissante
    Qui la conduit à l'oubli de Tes lois !

     Ô Christ ! sois favorable à ce peuple fidèle,
    Pour Te bénir maintenant rassemblé ;
    Reçois les chants qu'il offre à Ta gloire immortelle,
    Et de Tes dons qu'il retourne comblé.

     

       Bien sûr Wikipedia évoque un cantique ancien en latin attribué à Saint Ambroise, qui aurait servi de support à Jean Racine dont le texte ne serait qu'une adaptation, mais n'est-ce pas le dernier vers qui nous bouleverse le plus :

    " Et de Tes dons qu'il retourne comblé"  ?

        Or si je ne m'abuse, cette formule ne figure pas dans le texte latin qui se contente de demander l'exaucement des voeux et de saluer, comme le veut la tradition, la Trinité. Le terme "comblé" est celui qui parle le plus au coeur, et c'est précisément le dernier mot, celui sur lequel s'achèvent le texte et la musique. Un mot particulièrement puissant et admirablement servi par la fin apaisée du Cantique, qui résume à lui seul le ressenti de tout mystique : la Lumière de Dieu est la nourriture de l'âme, la guérison de toutes les blessures, la consolation de tous les maux.

     

  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Juillet 2014 à 12:00
    Ta page est sereine en cette période de bouleversements et de haine ... Pour les dégâts causés par les intempéries, beaucoup de secteurs sont mis de côté par les médias et pourtant pour les personnes concernées il leur est pénible de se remettre moralement et matériellement . J'espère que tu n'as pas été trop touchée ... Mes pensées amicales pour une douce soirée Martine! Nicole


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :