• Présence

     

    Fleur

          

    Est-il vrai que tu danses dans mon cœur,
    Que tu ris dans mon cœur,
    Que tu pétilles dans mon cœur,
    Que tu fleuris dans mon cœur ?

    Est-il vrai que telle une bulle de lumière
    Tu files dans mes veines à travers tout mon corps,
    L'éblouissant de ta  Présence
    Et l'inondant de ta Vie radieuse ?

    Au battement de mon cœur, Tu es là ;
    À l'éclosion de mon souffle, Tu es là ; 
    Au-delà de l'écoute et de ma pensée Tu es là,
    Pulsée par le Silence.

    Ton parfum est mon ivresse ;
    Le flux de tes bénédictions s'épand à l'infini ;
    L'espace ouvert entre tes cils m'aspire...
    Tu es torrent d'Amour  !

      

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Mars 2016 à 17:20

    merci !quel beau poème !

      • Mercredi 9 Mars 2016 à 18:28

        Merci Gazou. 

    2
    Mercredi 9 Mars 2016 à 19:51

    J'adore !

      • Mercredi 9 Mars 2016 à 21:48

        Gentille Danaé, si fatiguée par les secousses du grand vent. Repose bien tes genoux.

    3
    Jeudi 10 Mars 2016 à 08:31

    Comment pourrait-on douter de Sa présence !

     

      • Jeudi 10 Mars 2016 à 09:25

        Bien sûr ! j'ai failli écrire : "Fontaine d'Amour"... Ç' aurait été au féminin... wink2

    4
    Jeudi 10 Mars 2016 à 19:02

    Après "désespoir" voilà "Présence" et cette poésie ainsi que son image sont si radieuses!

    Je n'ai pas envie de voir la présence d'un être Divin

    mais simplement le lien d'amour qui unit deux êtres de chair et de sang.

    c'est très beau Aloysia.

     

    5
    Jeudi 10 Mars 2016 à 22:36

    L'Amour, sur cette terre, on le conçoit entre deux êtres de chair et de sang, mais c'est une image... C'est l'unique Force de Vie qui réunit tout, rassemble tout, fait de tout Le Même ! Mais c'est si difficile... tout le monde parle d'Amour, s'applique à l'Amour et on a tant de mal à le laisser s'exprimer dans toute sa Puissance brute - égale au premier cri du nouveau-né, au dernier soupir du mourant... !

    (Au fait, je ne "vois" pas non plus un "être divin": ce serait un concept factice et cela n'aurait aucun effet évidemment...)

    6
    Vendredi 11 Mars 2016 à 14:21

    Quelque soit la voie qui nous mène vers ailleurs, la Présence est toujours là.

    Merci de ce très beau poème

    Bisous Aloysia



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :