• Pour s'effacer


          Je vous propose aujourd'hui un petit texte de Siddharameshwar Maharaj et une très jolie musique.

     

    Cygne

     

     

    «  Dans le Hamsa guîta (chant du Seigneur Shiva), Sanaka demande au Seigneur Brahma de lui dévoiler le moyen d'atteindre le Soi. Ce dernier ne pouvant donner un tel enseignement, demanda conseil à Krishna  qui apparut à Sanaka sous la forme d'un cygne.

         Sanaka lui demanda de lui révéler sa véritable identité mais Krishna refusa, prétextant que celui qui faisait cette demande n'était pas prêt à recevoir cette révélation.

        Sanaka finit par admettre qu'il n'était pas libre des désirs qui limitent la conscience individuelle, et c'est alors seulement que le Seigneur Krishna lui enseigna que le seul moyen d'atteindre le Soi (= Krishna lui-même) était de vaincre tous les désirs qui entravent et limitent la conscience, et qu'ils ne peuvent être éradiqués que par la vénération au Soi

         Une dévotion indéfectible au Maître mène à l'accomplissement du Soi. Le Soi est si proche de vous qu'il peut être compris facilement ; mais un simple mortel qui brille de tous les feux de l'orgueil le trouve absolument incompréhensible, tant il est recouvert par l'ignorance. Aveuglé par l'ego, le mortel aspire pourtant à la conquête du monde, mais il ne pourra jamais, à cause de ce même ego, comprendre la nature unique du Soi. (...)

        La réalisation du Soi est le seul domaine dans ce monde où "qui perd gagne" ! Il est transfiguré dans le Tout-Puissant lui-même. Bien qu'il soit vivant, le vrai dévot est mort car son ego a été totalement détruit. Si le pot de terre comprend qu'il n'est rien d'autre que de l'argile, il cesse d'exister en tant que pot. »

    Embrasser l'immortalité, Ed. les Deux Océans.

     

    Lotus

     

     

          J'ai découvert récemment une merveilleuse musique composée par une jeune malaisienne du nom de Imee Ooi ; il s'agit d'un chant dévotionnel dédié au mantra :

    OM MANI PADME HUM 

    (qu'elle prononce à la tibétaine : "pémé" - vous en trouverez ici le sens).

        Elle vaut la peine d'être connue de tous ceux qui veulent exprimer cette dévotion pour le Parfait, l'Absolu, le Suprême.

     

     

    NB : cette vidéo contient une partie seulement du morceau (mais cependant l'essentiel car la suite reprend le début) ; si vous voulez l'entendre en entier, c'est ici ; et vous avez même une version où il est joué deux fois.

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 30 Juin 2015 à 16:29

    Coucou Aloysia, 

    Vaincre les désirs ce n'est pas facile mais ce qui peut aider c'est de se rendre compte de l'impermanence de tout ce qui nous entoure ! 

    Ta musique est merveilleuse et mène à la sérénité.

    Belle fin de journée , merci

    2
    Mardi 30 Juin 2015 à 17:12

    La musique est tout simplement magnifique, berçante et apaisante. Je repense en lisant ce passage au cygne de Wagner qui avait repris à son compte dans la légende de Lohengrin la merveilleuse légende du chevalier au cygne, qui au fond nous parle de la quête du Graal. Une parenté? Bisous...

    3
    Mardi 30 Juin 2015 à 17:15

    Je me suis vraiment apaisée  avec ta vidéo , j'aimerai tant pouvoir  l'écouter à l'ouverture de mon blog mais je ne sais pas l'installer, bon je vais voir à un autre moment si c'est possible 

    Bonne journée 

    @ Bientôt 

    4
    Mardi 30 Juin 2015 à 18:04

    Danaé : oui, toi qui as pris refuge dans le Bouddha, tu comprends n'est-ce pas ?

    Viviane : ta visite me touche profondément, et je suis heureuse que tu aies aimé cette musique qui me transporte. Bien sûr, il y a plus qu'une parenté avec la légende de Lohengrin, car Wagner avait connaissance de ces textes apportés de l'Inde, à cause de son intérêt pour la philosophie de Shopenhauer (voir ici) ; et j'ai toujours été frappée du retentissement de cette philosophie tant dans Parsifal évidemment (le "chaste fol" n'est-il pas aussi celui qui abat un cygne en plein vol ? C'est la lourde faute dont il se rattrapera par la suite), que dans la Tétralogie et Tristan. 
    PS : j'ai l'impression de n'être plus abonnée à ton blog (celui qui est en lien), je m'y réabonne donc.

    Rose : voici un lien par lequel tu peux télécharger la musique de cette vidéo en mp3, ce qui te permettra ensuite de la mettre en exergue de ton blog si tu le souhaites : youzik.com. Si vraiment tu l'aimes, va plutôt chercher la vidéo où le morceau est joué au complet (ici).

    5
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 08:46

    jolie musique qui détend et dépayse..vaincre les désirs : parfois facile et parfois moins !  bonne journée

    6
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 09:39
    daniel

    J'aime beaucoup cette musique. Un peu céleste, apaisante......

    7
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 10:27

    Bonjour à tous deux ! Oui, l'on ressent chez l'auteur de ces pages une véritable dévotion, et elle est contagieuse ! Bises.

    8
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 11:03

    Oui, une jolie musique qui aide à la réflexion...

    9
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 12:50

    "Réflexion" au sens où notre mental devient le pur miroir reflétant le mantra... rien d'autre !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :