•  

    BavardagesBavardages 

     

     

     

    Les gens se parlent, dans leur langage de gens ;

    Les animaux se parlent, dans leur langage d'animaux ;

    Les fourmis se parlent, dans leur langage de fourmis ;

    Les feuilles se parlent, dans leur langage de feuilles...

     

    Les voitures se parlent, dans leur langage de voitures ;

    Les maisons se parlent, dans leur langage de maisons... 

    Et tout cela fait un bavardage incessant, permanent,

    Et tout cela fait un bruit, une animation à n'en plus finir !

     

    Seul, mon Maître reste silencieux.

    Il se tait, il les regarde et il les aime.

     

     

    Bavardages

     

     


    18 commentaires
  •  

    Quand tout a été dit

    Il advient un moment où tout semble futile

     

    Les yeux sont fatigués et se ferment

    Tout miroite de Plénitude

     

     

    Tarot Zen - Le Silence

     

     


    14 commentaires
  •  

    Plénitude

     


        J'ai rencontré la Plénitude

         et un désir fou m'a envahie de la saisir et de la serrer contre mon cœur.

          Elle miroitait de mille étincelles prodigieuses...

     

         Mais comment saisir la mer ?

         Comment embrasser l'Océan ?...

     

     

     


    21 commentaires


  • Errance
     

     

    Dans ma quête obstinée j’ai traversé des mondes
    Interrogé les cieux englouti des savoirs
    Visité les enfers pratiqué l’innommable
    Du fond des océans ont surgi des chemins
    De cimes en abîmes j’ai roulé au hasard
    Terrassé le matin et renaissant le soir
    Sous les griffes du temps vêtu de désespoir

    Et soudain je l’ai vu le Château Merveilleux
    Un jour je suis entré mais je ne sais comment
    Alors j'ai vu passer le Graal avec la Lance
    Et j’ai vu la Douleur et j’ai vu la Beauté
    Mais je n’ai su parler l’émotion m’étreignait
    Je n’ai su demander ni n’ai su retenir
    Il brûlait doucement d’un feu qui me tua
    Et quand Il fut passé tout avait disparu

     

    Graal

     


    O errance infinie, insondable bêtise,
    Pourquoi n’ai-je pas su entendre alors le Son
    La Parole sacrée le Mot libérateur
    Qui seul m’aurait ouvert le chemin du salut
    Imbécile voyeur j’ai suivi le spectacle
    Et me suis laissé prendre au manège du temps
    Quand tout ce qui débute a sa fin programmée

    Mais comment aujourd’hui retrouver le Château
    Qui voudrait à nouveau me présenter Cela
    Que j’ai vu sans comprendre au moment opportun

     

    *

     

    Perceval, pauvre fou, se heurte sans relâche
    Aux murs de la caverne qu'il appelle univers,
    Chauve-souris aveugle entraînée par les vents...

    Le Son est entendu, le Mot est insufflé
    Car s'Il ne l'était pas il ne serait pas là !
    C'est par Sa vibration que tout est apparu
    Et qu'il a cru se voir et voir un univers.

    Mais un reflet dans l'eau peut-il voir et entendre ?

     

     

    Temple intérieur - Tot
    Image empruntée au site de Totem

     

     


    8 commentaires
  •  

    Flamme

     


    Au commencement
    Une allumette a été craquée.


    Vive, la flamme s'est élevée
    Provoquant la vision des mondes
    Et la sensation de brûlure.


    Crépitement,
    Vie !

    Agitation, douleur,
    Calcination,
    Mort...


    Et courir, courir après la flamme,
    Après ce qu'il reste de flamme !
    Fuir la noirceur qui s'éteint !

    ...

     
    L'allumette a été brûlée.
    Plus de sensation.

    Où est parti le feu ?

     

     Que reste-t-il ... ?

     

     


    22 commentaires