• Planète


    Planète



    Un instant d’inconnu
    Et mon rêve se brise

    Un instant d’épouvante
    Et le temps s’évanouit

    Et je renais de l’eau
    Qui s’évapore

    O blanche retombée
    Du soleil inversé
    Riante gelée

    Je me regarde au loin
    Mourir dans le soleil


    Aux quatre coins de l’horizon
    Sont mes membres écartelés
    Je suis l’axe du monde

    Du centre de moi-même
    Jaillit la gerbe étincelante
    La blonde chevelure des années

    Qu’un ange te délivre
    O toi prisonnière
    Des filets invisibles des saisons !
    Rivière chaude qui pas à pas
    Descends vers les nuées
    Du sommeil…


    O mon immense espace que je crée
    O ma tendre lumière
    Qui coules de mes mains ouvertes

    Et toi qui me déchires
    Toi mon astre éclatant
    Qui couronnes le ciel

    Voici le lendemain de ton sourire !
     
     

  • Commentaires

    1
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 12:00
    tres joli poeme!!je t'invite à venir faire un tour sur mon blog pour me dire ce que tu penses de mes écrits...a tres bientôt!!virginie


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :