• Pierre Lescaut

     
           Aujourd'hui, j'ai le plaisir de vous présenter un compositeur québécois de musique de relaxation que je connais depuis assez longtemps, quoique ses disques soient peu diffusés en France : Pierre Lescaut.
          Ayant un certain faible pour le Québec, que j'ai visité en 1967, j'ai une tendresse pour ses habitants qui sont si chaleureux envers nous, tout en conservant un caractère heureux et paisible. Mon souvenir associe leurs paysages à ceux que nous connaissons en Creuse ou en Limousin, mais en tellement plus étendu ! Ainsi le caractère des québécois reflète-t-il cette aisance du territoire.
         Pierre s'est d'abord fait connaître par des "Symphonies"  inspirées de la nature et accompagnées de sons enregistrés : la "Symphonie du Ruisseau", dont vous avez l'écoute ici, puis la "Symphonie des bois" et la "Symphonie de la mer", que j'aime particulièrement pour son atmosphère nostalgique qui m'évoque des brumes hivernales et la pluie sur les embruns.
          Puis sont sortis deux très beaux disques à dominance pianistique : "Plénitude" et "Hélianthe". Ce dernier, qui est un hommage aux champs de tournesol dont on voit l'été tourner les fleurs, m'émeut particulièrement à l'évocation du souffle de vent qui les fait onduler à la tombée du soir (dernier morceau).
        Certains de ces titres, publiés par l'éditeur canadien "De Mortagne", sont distribués par Amazon à cette page (si celle-ci s'ouvre avec la mention "livres", c'est par erreur). 
         Puis il a produit, avec l'écrivain et conférencier Pierre Lassalle, des musiques destinées à accompagner un travail sur les "chakras", dont il a tiré le disque "Spirales d'énergie".
         La dernière oeuvre que je lui connaisse, "l'Aube des Jours", apparemment essentiellement pianistique elle aussi et
    produite par Artic Records, et vous pouvez la découvrir ici .
         
         Cependant, la principale raison qui me pousse à vous en parler aujourd'hui, c'est la parution toute récente sur Youtube d'une vidéo illustrant le premier titre de l'album "Plénitude" (publié en 1993): "Extase radieuse".
         De magnifiques images s'y succèdent, parmi lesquelles après des traversées de galaxies, on distingue le compositeur se promenant (il réapparaît à la fin), ainsi que des paysages canadiens,
    de superbes aurores boréales et enfin des tipis indiens, de nuit et éclairés du dedans ... Profitez-en à votre tour.

     
     
     
     

  • Commentaires

    1
    Vendredi 13 Février 2009 à 12:00
    Oh génial. J'écouterais ça à tête reposée, en dehors des nuits de mon fils... Merci Valentine !


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :