• Pauvre Bréhec

     

    bonnesvacances.jpg

     

         Vous avez sans doute eu connaissance de la campagne lancée par France Nature Environnement pour nous alerter entre autres sur la prolifération d'algues vertes en Bretagne.

         Eh bien quel site ont-ils choisi pour leur photo ? Bréhec... Sans doute parce que c'est un des plus jolis coins.... ? Mais aussi évidemment parce que le secteur de Padel, l'angle extrême de la plage en approchant de la Pointe de la Tour et  qui est aussi photographié ci-dessus par grande marée basse, est une vallée encore privée et arrosée d'un ruisseau qui charrie tout ce qui descend des domaines agricoles situés au-dessus.

     

    anse_de_brehec.jpg   

        La flèche rouge indique l'anse de Padel à marée haute. On y vient à pied par la plage depuis Bréhec qui se trouve sur la droite ; vers la gauche se trouve la Pointe de la Tour (photo ci-dessous). 

     

    Pointe-de-la-Tour.jpg


         Hélas des algues vertes il y en a en effet par là depuis quelques années.  Et sur cette photo prise l'été 2008 on constate que les dégâts dénoncés par France Nature Environnement sont loin d'être imaginaires ! 

     

    Bretagne2008-Padel.jpg 

         C'est pour cela qu'aujourd'hui nous nous baignons plus volontiers à l'Anse Cochat, dont je vous parlais l'été dernier, qui est tout près mais dans une zone de lande tout à fait sauvage et donc encore préservée.

     

    Anse-Cochat.jpg 

          Or, suite à une levée de boucliers dans les milieux touristiques de Bretagne (voir cette page), la partie "algues vertes" de la campagne de FNE (qui concerne aussi les abeilles et les OGM) aurait été purement et simplement supprimée (voir ici) !

          Pensez-vous vraiment, vous aussi,  que cette simple constatation peut suffire à faire fuir les touristes de Bretagne ?

          En ce qui me concerne je ne le crois pas, car  ceux qui aiment la Bretagne savent que ce type de cas semble particulier du fait de la situation que je vous ai indiquée (dans une zone agricole) ; et de plus je dois dire que même en ce qui concerne cet endroit les algues ne sont pas toujours là ! Elles vont et viennent, leur présence n'est absolument pas permanente. Peut-être les communes les ramassent-elles régulièrement... De plus, comme il suffit de faire trois kilomètres pour retrouver des plages absolument somptueuses comme celle montrée ci-dessus, le danger est vite écarté.

          Je compte au contraire sur la campagne engagée par FNE pour que le nécessaire soit fait rapidement et que notre "Paradis" revienne à sa fonction première (si vous suivez mon lien, vous verrez qu'algues cette fois il n'y en avait point - et c'était en 2007).

          

     

  • Commentaires

    1
    Samedi 19 Février 2011 à 12:00
    un gros problème, ces algues vertes, c'est une vraie calamité à Douarnenez sur la plage du Riz et que faire à part respecteur un peu plus l'environnement bonne soirée et bravo pour cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :