• Nouvelle lune

     
         Le 25 novembre dernier avait lieu la Pleine Lune du Sagittaire. En effet, le Soleil dans le signe astrologique du Sagittaire s'opposait à la Lune dans celui des Gémeaux.

         Symbolisant la dispersion mentale par le signe des Gémeaux, la Lune était visée par la flèche du Sagittaire, que l'on représente comme un centaure muni d'un arc pointé vers la plus haute cible, dans le but de réunir ce qui est dispersé en parfait symbole de concentration.

     

    Sagittaire avec cible- d'après Johfra

     


        Je me permets ici d'utiliser le célèbre tableau de Johfra et de lui faire subir quelques modifications... Je rappelle que ce tableau, destiné à illustrer le message astrologique du signe, montre dans le ciel l'image du dieu Jupiter lançant la foudre car on le dit gouverné par la planète du même nom, qui symbolise l'expansion et l'affirmation généreuse de soi. Le Sagittaire est par ailleurs un signe de feu, donc énergique et ardent. Vous trouverez ici l'original ainsi qu'une description du signe.

         J'ai dessiné moi-même cette cible dans le ciel et vais maintenant la modifier encore en même temps que notre archer comme vous pouvez le découvrir ci-dessous.

     

    Sagittaire-Soleil face à cible-lune

     

          En pointant sa flèche vers ce visage de Lune, le Centaure habité par le Soleil espérait-il l'atteindre, ou l'éliminer ? Et qui décidait de la chose ? N'était-ce pas encore ce Jupiter, parfaite représentation de l'ego qui se prend pour le décideur ?

          Bien sûr il voyait quelqu'un en face de lui, ce Soleil, qu'il prenait pour "un Autre", meilleur et plus beau sans doute, objet d'Amour absolu, Rêve de toute sa vie... Et l'atteindre était son but le plus éperdu.

         Si de plus il s'imaginait voir se profiler là-bas l'image même de la dispersion, il se concentrerait dessus pour l'éliminer du même geste.

          Aussi l'ego ajoutait-il, impérial :

    - Vas-y ; je te l'ordonne !

        Comme s'il avait quelque chose à dire.

         Et puis voici que la lune a disparu ; s'est mise à tomber ; à redescendre doucement vers lui...  

    - Oh !... L'aurais-je tuée ?!

          Ego - alias Jupiter - s'amuse et se félicite du désarroi perçu dans l'imbécile de petit personnage qu'il gouverne.

          Le Centaure ignore qu'il est le Soleil mais comprend soudain qu'il a visé sa propre image dans un miroir. Et voici que la flèche lui revient... comme un boomerang. Il va mourir ! La flèche revient vers lui ! L'espace est courbe ! 

         Va-t-elle le toucher en plein cœur ? Va-t-il mourir ?... (Ego ricane) 

       De même que sur une horloge la grande aiguille rejoint la petite aiguille pour indiquer l'heure juste, de même aujourd'hui, avec ce qu'on appelle La Nouvelle Lune, tout revient à zéro et se replie sur soi.

    Nouvelle lune

    Nouvelle lune


         L'effort du Centaure pour se "projeter" en avant est vouée à néant. Il se retrouve seul, confondu à l'image visée et ainsi, privé à la fois de l'espace dessiné devant lui, et de son idéal le plus élevé, de son plus grand amour, de son but unique et suprême ...

               Et cependant il est toujours là ! N'en déplaise à ego qui s'amusait de sa peur de mourir.

              Mais que s'est-il passé ?... Qu'est-ce que cette histoire de flèche et de reflet ? Et que signifie ce mouvement d'horloge par rapport à un déplacement d'objets ?


           Comment la lune est-elle visible ?  Reflète-t-elle le Soleil ? Eh bien non !!

            Le Soleil émet des rayons lumineux, mais ce sont bien plus que des flèches car ils touchent instantanément tout ce qui est à leur portée. Il n'y a pas à attendre leur venue, ils se répandent partout de par la seule présence du Soleil.

    Mer de nuages

     

            Ainsi la lune brille, de par cette lumière.  La lumière ricoche sur tout ce qui mérite d'apparaître et fait ainsi apparaître les choses. 

          Comment le Soleil pourrait-il avoir un but ? Il ne fait rien, sa lumière émane de lui à son insu.

         Comment la lune pourrait-elle être un miroir ? Elle ne fait rien, la lumière la touche et la dessine, simplement.

         Ainsi le mouvement prêté au Sagittaire est-il totalement vain. Il n'a rien fait du tout, il fait juste semblant : où viser quand il n'y a pas d'espace ? En effet, tout est déjà rempli par la Lumière ; tout est plein !

        Que la lune apparaisse ou n'apparaisse pas est secondaire, puisqu'elle n'est que le caillou où s'accroche éventuellement le regard, qu'effleure la lumière... Mais ce qui compte, n'est-ce pas cette seule Lumière qui est partout mais qu'on ne devine que lorsqu'elle éclaire quelque chose ?...    

       

                


  • Commentaires

    1
    Vendredi 11 Décembre 2015 à 20:26

    merci pour tes réflexions.

    Ce que je voyais dans le SAgittaire est juste sa tension, depuis le pied jusqu'au bout des doigts. Il existe une position au yoga : asana de l'archer. Notre professeur l'enseigne en automne pour que nous ayons plus d'énergie. Ce qui compte n'est pas la flêche, mais notre concentration et notre geste. 

    Bises 

      • Vendredi 11 Décembre 2015 à 23:05

        Oui, exactement. La posture. Je comprends que cela vous fasse du bien. Bises, chère Durgalola.

    2
    Samedi 12 Décembre 2015 à 10:30

    En ces jours où en est la lune ? je crois que c'était la nouvelle lune? mais je ne suis pas très certain...  car avec les nuages...   Bon week-end

    Jena

      • Samedi 12 Décembre 2015 à 14:38

        Eh oui, Jean, c'était la nouvelle lune hier : d'où mon commentaire... Belle journée (ici le soleil revient !)

    3
    Samedi 12 Décembre 2015 à 14:53

    Nous créons notre propre vision de ce qui nous entoure et parfois prêtons nos sentiments bons au moins bons aux éléments qui n'en n'ont pas. Ils sont, tout simplement. Le jour les rayons du soleil dispersent notre vision la nuit ils la concentre.

    Ah si nous savions ne pas nous disperser en projetant nos émotions et nos peurs tout azimut ... il me semble qu'il serait plus facile de revenir à la source.  

    Je n'ai ni la force ni le désir du Sagittaire.

    Bisous Aloysia

      • Samedi 12 Décembre 2015 à 16:55

        Marcher est un excellent exercice. Il te prémunit contre les extravagances du Centaure piaffant ! Bonne fin de journée et beau week-end Océanique.

    4
    Samedi 12 Décembre 2015 à 17:33
    Daniel

    Le soleil, la lune quand je les vois je suis rassuré ! C'est le signe que rien n'a changé dans l'univers. Un monde sans soleil? Impensable !

      • Samedi 12 Décembre 2015 à 17:40

        Comme tu dis ! Les meubles sont à leur place, tout va bien... Bonne fin de journée, Daniel.

    5
    Samedi 12 Décembre 2015 à 23:47

    Entre mythologie et philosophie, ton astrologie nous fait penser aux mystères de ce monde (contrairement aux horoscopes qui mettent les astres au "service" de la petite humanité).

      • Dimanche 13 Décembre 2015 à 11:28

        Tu es perspicace, ma chère Carole. J'utilise le langage astrologique pour me comprendre moi-même, mais il n'y a pour moi d'astrologie ni descriptive, ni scientifique, ni prévisionnelle... Oui, elle n'est pas "au service" mais miroir simplement dans sa nature symbolique et cosmique à la fois.

    6
    Dimanche 13 Décembre 2015 à 17:15

    Je maitrise assez mal l'astrologie, sauf sur le plan symbolique mais j'ai ressenti fortement ce que tu dis dans ce texte. Merci pour cet éclairage. Amitiés.

    7
    Dimanche 13 Décembre 2015 à 17:16

    Il y avait un a de trop à mon nom !

      • Dimanche 13 Décembre 2015 à 18:41

        En effet.

    8
    Lundi 14 Décembre 2015 à 15:28

    merci pour ton commentaire - avec ces défis d'écriture, mon imagination se libère .. 

    bises 

      • Lundi 14 Décembre 2015 à 16:29

        C'est agréable pour tous, quand on écrit aussi bien que toi !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :