• Notre-Dame de la Terre


    neige-a-Conde-en-1998.jpg

     

    Le gel nous a saisis, figés
    Et sous la brume bleue qui tenait lieu de ciel,
    La neige immaculée, crissante,
    Nous a montré ses envolées sableuses
    Au fouet des vents glacés.

    Nous avons vu la Terre rayonner,
    Comme transparente en son halo doré,
    Et l’horizon se fondre en nuée cotonneuse
    - En « Dame Blanche »…
    Notre auto devenue traîneau,
    Nous avons navigué vers son mystère embué,
    De vision en vision…

    Le soleil a surgi comme un astre écarlate
    Des profondeurs blafardes,
    Et la lune en son disque plein
    Apparut un matin entre les brumes grises
    Comme un autre soleil !

    Nous avons même vu la féerie du givre,
    A la lampe avant l’aube,
    Denteler tous les arbres
    Ainsi que des lueurs précieuses
    Phosphorescentes dans la nuit…

    Et puis, tout a fondu.
    Effusion noircissante, effusion liquéfiante,
    Effusion réductrice… !
    La neige constellée
    Est devenue l’eau plate.
    La transfiguration
    Est redevenue vie.

    Oh ! Dire que nous avons préféré
    La commodité d’une eau courante
    A cet éblouissement de lumière
    Tombée du ciel pour transformer la terre !
    - Oh ! Mère, pour nous réconforter,
    Tu as donc renoncé
    A ta radieuse virginité !
     
    20 janvier 1985
     

  • Commentaires

    1
    domi
    Samedi 26 Janvier 2013 à 12:00
    sublime, et pas banal.... bravo !


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :