• Noël


            Bientôt Noël... Et j'ai déjà vécu tant de Noëls !

            Il me semble que pour tout le monde, Noël ramène à l'enfance. À cette enfance heureuse où c'était la nuit la plus magique de toute l'année.   

                Une nuit qui défie le temps, car nous plongeons dans des millénaires du passé pour retrouver l'enfant né dans sa crèche, réchauffé par les bêtes et visité par les bergers. Une nuit qui défie l'espace, car sur son traîneau tiré par des rennes, un mystérieux bienfaiteur réussit à traverser toute la terre en inondant de cadeaux les souliers de tous les enfants !

            Dans nos mémoires, Noël explose comme un feu d'artifice ; mais hélas sa magie a été détruite par le quotidien de nos vies soumises à tant d'impératifs matériels.

     

    Petit montage avec une crèche


            De nos voitures pressées, nous ne voyons plus cette crèche qui autrefois ornait les vitrines, annonçant que tout était neuf, que tout était à nouveau possible, que tout renaissait, constamment, régulièrement, certainement.

            Chaque année j'ai voulu y croire, à ce germe immaculé de la Vie qui surgit du néant de la Nuit, des ténèbres glacées de l'Hiver, pour s'offrir comme Pain, nourriture abondante et chaleureuse... et mes pensées taciturnes continuaient de le recouvrir de leur passage incessant, telles ces voitures filant droit devant elles sans remarquer le joyau qui leur tend les bras.

           Pourquoi nous acharnons-nous à ne voir du monde que l'écorce, qu'une surface désolée ? En pénétrant dans le cœur des choses la magie reparaît, et Noël est ce cœur, lové au tréfonds de l'obscurité et du dépouillement, au moment du solstice d'hiver où la nature semble anéantie et la nuit infinie : il nous montre l'étincelle de l'Étoile qui ressurgit, il nous montre la présence de la Graine qui germe pour un nouveau cycle de floraison et d'épanouissement. 

           Nous cherchons la Joie, nous voulons la partager et nous voulons y croire, faisant encore de Noël une fête de la Foi ! Foi en cette certitude que la Vie dépasse à jamais toute mort éventuelle, car déjà les jours rallongent, déjà le Soleil revient, déjà s'amorce la promesse de nouvelles germinations. Quelle que soit notre religion, quelles que soient nos croyances, tout autour de nous la crie, cette certitude : la Vie rayonne ! La Vie demeure ! La Vie vainc tous les obstacles et toutes les souffrances !

           Il n'y a pas besoin de grand chose : au désert (là où se taisent les pensées obstinées, aveugles automobiles...) une étable qui sert d'abri, des animaux qui réchauffent, quelques êtres simples et généreux qui apportent ce qu'ils ont pour aider... voilà ce que figure cette crèche, image symbolique de notre Cœur conscient,  où dans la grotte intime se cachent les forces vibrantes de la Vie.

     

    Naissance

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Décembre 2016 à 09:47

    Bonjour Aloysia,

    Dommage que cette fête de Noel se soit transformée en fête paienne ! Mais tout de même elle permet aux familles de se réunir tout au moins autour du sapin même si les crêches ne sont plus à l'ordre du jour et c'est cela que je trouve bien. 

    Joyeux Noël Aloysia dans la sérénité de ce beau jour.

      • Vendredi 23 Décembre 2016 à 10:07

        Au contraire, la fête de Noël a des origines païennes qui sont extrêmement importantes et puissantes, mais qu'on est en train de perdre elle aussi... Mais tu veux dire sans doute : "dommage qu'elle se soit transformée en fête simplement sociale et commerciale", autrement dit qu'on ait condamné à de simples manifestations extérieures un moment si riche en intériorité, en chaleur profonde. Pourtant bien sûr on se repose, on se retrouve, on se réunit, et c'est cela l'essentiel. Passe un très bon Noël toi aussi !

    2
    Vendredi 23 Décembre 2016 à 15:34

    Merci pour ce texte joyeux et bravo pour le dessin très riche en symbolique smile

      • Vendredi 23 Décembre 2016 à 18:29

        Merci, Rémy. money

    3
    Vendredi 23 Décembre 2016 à 18:36
    durgalola

    merci pour ton texte Aloysia, dans cette vie actuelle où l'on veut mettre de côté le religieux (pas le folklore, quoiqu'on en ait besoin aussi ... ) Noël est bien une fête d'espérance, d'une lumière qui nous dit (si on veut bien l'écouter) de vivre encore chaque jour du mieux possible. Oui Noël remplace une fête païenne , juste pour dire que sous quelque forme que ce soit, le lumière transcende la nuit. Comme toi j'ai vécu beaucoup de Noëls, certains oubliés, il me reste d'un Noël adolescent la sensation d'une nuit si douce lorsque nous nous sommes rendus à la messe de Noël, de douceur bienveillante gravée dans mon coeur, une nuit où les étoiles nous étaient offertes. Bises et bonne soirée.

      • Vendredi 23 Décembre 2016 à 21:38

        Moi aussi, étrangement mes meilleurs souvenirs de Noël  sont ceux où mes parents nous faisaient veiller et jeûner pour nous rendre à la messe de minuit, où l'église flamboyait de lumières avec sa belle crèche monumentale, et où nous montions à la tribune pour entendre, accompagnée par une organiste de talent, chanter notamment en soliste une dame possédant une voix délicieuse, mais aussi toute la chorale dont faisaient partie mes parents - comme les chants de Noëls étaient gais alors ! -  ... puis où nous rentrions tout dodelinant de la tête pour entamer un réveillon tout aussi scintillant (de qualité mais peu bourratif). Mais on garde souvent de son enfance des souvenirs plus prégnants, et ce d'autant plus que les temps ont changé... Depuis de nombreuses années je m'interroge davantage sur les significations profondes de Noël.

    4
    Samedi 24 Décembre 2016 à 13:46

    Bravo pour ton texte ! tu oses l'optimisme, je suis d'accord il le faut, la quintescence est au coeur des choses et j'aime aussi retrouver mon âme d'enfant et ses beaux souvenirs. Je te souhaite un Joyeux Noël Martine à partager avec les êtres qui te sont chers, gros bisous

      • Samedi 24 Décembre 2016 à 18:08

        Merci, de même pour toi Crépusculine.

    5
    Dimanche 25 Décembre 2016 à 17:07
    durgalola

    avec internet, il y a toujours de petits soucis ; moi aussi avec certains blogs, les photos ont un mal fou à s'afficher, cela ralentit et bloque. Bref c'est un peu énervant. Tu as vécu de très beaux Noëls ; le prêtre avait bien préparé les chants, mais certains ne sont pas aisés à chanter et c'est bien dommage. Notre église a été fermé presque deux mois à la suite de panne de chauffage, là c'était la première fois qu'elle était de nouveau ouverte ... et la crèche n'était plus là, les belles statues modernes de Marie, Joseph, les moutons, le berger, l'âne , le boeuf étaient absentes. Juste un berceau vide .. et puis après une petite fille qui vint y mettre un poupon. "Le verbe s'est fait chaîr" a-t-il dit. peut être un ras le bol des Noëls un peu trop folkloriques. En tout cas, cette bienveillance humaine imagée par la crèche me manquait. Bises et belle journée.

      • Dimanche 25 Décembre 2016 à 20:08

        Merci de toutes ce petites merveilles que tu m'évoques. Bises, Durgalola.

    6
    Lundi 26 Décembre 2016 à 10:02

    Le sens symbolique de Noël a perdu beaucoup de force mais cela permet de lire des textes comme le tien alors vive Noël et bonnes fêtes !

      • Lundi 26 Décembre 2016 à 10:10

        smile  Bonnes fêtes Ariaga !

    7
    Mardi 27 Décembre 2016 à 10:28
    Daniel

    En dehors du fait religieux, Noël est devenu aussi une fête de la convivialité, l'occasion de passer un moment ensemble. C'est aussi une courte parenthèse de paix et de bonheur dans un monde de violence et d'intolérance. Je te souhaite une belle année 2017, loin de toutes ces violences, ces conflits et ces guerres qui n'en finissent pas.  

      • Mardi 27 Décembre 2016 à 11:00

        Tu as raison Daniel. Qu'il en soit de même pour toi !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :