• Nocturne


         Un peu de musique... Des bribes, un rêve...

          Ce nocturne est un opus posthume ; ce qui me donne à penser (quoique ce soit une erreur, car il daterait de 1830, tandis que Chopin fréquenta George Sand de 1836 à 1847 et mourut en 1849) qu'il porte en lui quelque chose de la mort, ou de la fin de vie : il semble s'essouffler, ne faire entendre que des échos, échos étouffés de cette existence tumultueuse dans les salons, dont bientôt il ne reste plus que la complainte profonde d'un cœur qui s'éteint... ou s'ouvre à l'infini ?

         Le petit jeune d'origine polonaise qui l'interprète ici a le visage du Petit Prince, un vrai petit soleil, et je n'ai trouvé personne parmi les vieux croûtons qui l'entourent pour le valoir... Il faut simplement faire abstraction de l'enthousiasme de la foule, avant, et après l'exécution de l'oeuvre.

     

     

    « Le vrai visage de SamsonLe Cygne »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 04:23

    Bonne fin de semaine 

    2
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 08:30

    Bises à toi, chère Rose.

    3
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 10:27
    Sabine la pèlerine

    Ouaah ....Plus léger qu'un chant d'oiseau !!!!!!

    Merci, martine, pour cet "instant-délice-cieux" ......

    Je fais voler un bisou-fleur, à poser entre deux notes de la partition et sur le banc de notre âmitié : sabine.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 10:47

    C'est tout à fait cela, ma chère Sabine... Plus léger qu'un chant d'oiseau ! Merci.

    5
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 16:37

    j'ai lu INDIANA un livre de G. Sand, en début de mois, cela donne envie d'en lire davantage et aussi d'écouter Chopin. Bises et bon week end

    6
    Vendredi 23 Janvier 2015 à 17:37

    Oui, les meilleurs livres de George Sand sont ceux dont on parle le moins... Bises, Durgalola.

    7
    jamadrou
    Samedi 24 Janvier 2015 à 09:33

    " petitPrince, vrai petit soleil..."


    et sur ce visage j'ai vu les gouttes glisser ; sueur d'un grand bonheur


     des boutons de manchette petit oiseau blanc faisaient de ses mains délicates des plumes


     

    8
    Samedi 24 Janvier 2015 à 10:12

    Oui, Jamadrou, tu as tout vu... L'Amour chante doucement comme la brise légère.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :