• Neige sur Issoudun

     
          Contrairement à l'annonce de la météo, il a neigé jusqu'à la Loire cette nuit, et chez nous, en plein Berry, les flocons sont tombés jusqu'à midi, provoquant de belles difficultés un samedi matin, jour de courses et de marché.
     
        Malgré un sablage conséquent et réitéré, la neige s'amoncelant sans cesse créait dérapages et blocages, sans parler de la nécessité de désenneiger sa voiture chaque fois qu'on l'avait garée quelque part... N'ayant guère l'habitude de vivre à la montagne, je croyais y être, et c'était même pour moi une expérience très inhabituelle. Voici l'aspect d'un carrefour de ma cité ce matin.

    Neige sur Issoudun

     
        Il a bien dû tomber 15 cm de neige, et lorsque vers midi cela s'est arrêté et que je suis partie en promenade (bien bottée et bien couverte), voici ce que j'ai trouvé :

     

    Neige sur Issoudun


        Ici, nous sommes derrière le Musée de l'Hospice Saint-Roch, un ancien hôpital tenu par des religieuses. Il y a une petite promenade, et nous y découvrons un joli banc pour les amoureux, que je dédie spécialement à Clémentine
    .

     

    Neige sur Issoudun

     
        Le bras d'eau que nous voyons passe sous la pièce principale de l'hospice et servait à évacuer (par des ouvertures basses) les déjections des malades. Il rejoint notre rivière, la Théols, un affluent de l'Indre.
     

    Neige sur Issoudun

     
        Voici la Théols, qui rejoint le jardin que j'ai déjà souvent photographié, où nagent habituellement les canards...

     

    Neige sur Issoudun


     
      En passant ce petit pont, on rejoint quantité de jardins potagers qui appartenaient autrefois aux religieuses (c'est la "palmeraie" d'Issoudun)...
     

     

    Neige sur Issoudun

     
         Comme vous le constatez, la rigole où l'on puise de l'eau a gelé.
     

    Neige sur Issoudun

     
        Cette tonnelle en plein pré est un poulailler ! Ses occupants ne semblent pas trop affectés par le froid.
      

    Neige sur Issoudun

     
        Pour Viviane qui dit aimer les rangs de poireaux gelés, en voici quelques exemples.
     

    Neige sur Issoudun

     
        Au loin, on entend crier des oies, qui peut-être réclament leur pitance à l'homme emmitouflé que j'ai vu pénétrer par une grille. Conjugué au croassement des corbeaux, leur cri rauque me rappelle une comptine que je récitais à l'âge tendre...


    Trois corbeaux noirs
    Aux longs bec(que)s pointus
    (je disais ça et c'est mieux pour le rythme)
    Ont chanté trois soirs
    Et se sont tus...

    Le premier disait "couâc !"
    Le second disait "couêc !"
    Le troisième disait "couôc !"
    - Oh ! Le vilain bec de ce corbeau-là !!
     
     
     

    Neige sur Issoudun

     Aux cabanes de jardins pendaient des stalactites...
     

     

  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Septembre 2008 à 12:00
    Bonjour Martine, en passant par le blog de Sopréca, j'ai suivi ton chemin et voilà que je tombe sur la ville d'Issoudun. Moi, habitant de Chabris, au nord de l'Indre, j'ai apprécié retrouver quelques images peu courantes de notre région car la neige n'est pas une voisine de coutume. Je vais maintenant lire tes écrits. Amicalement. L'Enchanteur


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :