• Musique !

      Je dois avouer que depuis qu'Antiochus m'a branchée sur le 3e concerto pour Piano de Prokofiev joué par Martha Argerich je ne peux plus m'en lasser... d'autant que la vidéo sur youtube est excellente.

       Je ne saurais que vous conseiller de suivre ce concerto en entier (ici le 1er mouvement, le second), mais je vous en offre ici le finale (repris dans ma musique d'accompagnement du blog, colonne de droite), dont j'aime particulièrement les étranges cris d'oiseaux entendus vers la fin.

       Vous retrouvez là le Prokofiev que l'on connaît bien, rythmique, carré et peu émotif en apparence, à l'image de ce que l'on demandait aux Russes en ce début du XXe siècle (l'oeuvre date de 1921). Mais bien vite, dès le second thème, reparaît ce merveilleux lyrisme "des grands espaces" qui caractérise les compositeurs du Nord et de l'Est, en de grandes phrases généreuses qui transportent et font rêver. C'est alors qu'à l'évocation, dit-on, d'une nuit dans la campagne de son pays, il note musicalement de petits cris d'animaux qui, à mes oreilles sonnent comme des gloussements de basse-cour... mais qu'en est-il au juste ? Il s'agit peut-être d'oiseaux de nuit ? 

       Enfin, si vous observez bien la pianiste dans cet enregistrement récent, réalisé en mars 2008 à l'auditorium Arturo Toscanini de Turin, avec le concours de l'Orchestre Symphonique National de la Radio Italienne (RAI) sous la direction de Tugan Sokhiev, vous verrez qu'elle est tout simplement prodigieuse. Ce concerto est enlevé avec une verve, une puissance que j'ai du mal à retrouver dans d'autres enregistrements proposés sur deezer.

        J'ai intitulé ce mouvement, dans la colonne de droite, "musique de septembre" à cause du dynamisme communicatif qu'il nous apporte pour affronter cette rentrée ! 

     

     

  • Commentaires

    1
    Lundi 10 Septembre 2012 à 12:00
    Un pur délice ! Merci chère Valentine-Martine, bon lundi. Bises


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :