• Mon Bien-Aimé

     
        Voici un poème dans lequel on ressentira la fréquentation de Tagore et de Kabir.

         Cependant sa composition correspond également à l'écoute d'une Étude de Liszt intitulée Vision (ici).

      

    Quand mon Bien-Aimé marche
    Le sol est ébranlé et les gazelles s’enfuient
    La poussière vole haut sous ses pas victorieux


    À son côté resplendit le glaive étincelant
    Mais la Lumière de ses yeux
    Projette des éclairs
    À l’infini


    Mon Bien-Aimé resplendit
    Plus que l’arbre et plus que la montagne
    Sa chevelure mystérieuse embrase les astres
    Il joue avec les fleurs
    Et se rit de ma peur


    Il me cueille et me pose
    Sur son épaule
    J’entends rouler les flots des océans
    Dans le creux de son rire


    Sa Force est ma Joie

      

    Shiva

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Février 2015 à 08:53

    Bonjour Aloysia, ton poème est magnifique, j'entends même rouler le flot des océans (tu me diras, c'est sans aucune difficulté, puisqu'il roule ... à ma porte ). Je te souhaite un très bon week end réveillée par des flots d'harmonie.

    2
    Vendredi 27 Février 2015 à 09:09

    Merci, Danaé ! glasses

    3
    Vendredi 27 Février 2015 à 10:18

    Sur une musique de Franz comment ne pas aimer ta page Aloyzia... merci, JB

    4
    Vendredi 27 Février 2015 à 10:23

    Merci, Jill, d'aimer Franz Liszt... L'extase personnifiée !

    5
    jamadrou
    Vendredi 27 Février 2015 à 14:50

    beau poème d'Amour

    6
    Vendredi 27 Février 2015 à 15:25

    J'entends le poème musical

    Je lis tes mots et tout est délice

    Merci

    Bisous

    7
    Vendredi 27 Février 2015 à 18:33

    je ressens beaucoup Tagore, par contre je connais peu Kabir (donc à découvrir).

    Merci pour la musique et ton poème. Bonne soirée 

    8
    Vendredi 27 Février 2015 à 18:51

    Bises à vous trois...

    ->Durgalola : je viens de constater qu'en fait c'est surtout "le Cantique des Cantiques"... (Mais je n'ai pas fait exprès !)...

    9
    Vendredi 27 Février 2015 à 22:46

    pour les Études d’exécution transcendante j'aime aussi beaucoup l'interprétation de Jorge Bolet paru en 1986 chez DECCA, enregistrement de très bonne qualité et très vivant

    Liszt Transcendental Etude No 4 in D Minor Mazeppa by Jorge Bolet

    10
    Samedi 28 Février 2015 à 01:44

    Les poemes d'amour seront toujours les plus beaux ! J'aimr beaucoup le tien...

    11
    Samedi 28 Février 2015 à 09:41

    Merci Pascal, j'irai l'écouter. Il y en a une quantité sur youtube ! Et je ne connaissais pas ce pianiste. Mais Mazeppa est l'étude n°3, et c'est autre chose... Cependant j'avoue qu'elle m'inspire beaucoup également à cause du poème de Hugo dont elle est tirée et de cette conclusion : "Il tombe enfin... et se relève Roi !"

    Merci Marlène... Bises et belle journée !

    12
    Dimanche 1er Mars 2015 à 00:37

    En effet, on pourrait s'y tromper. "Du" Tagore, et bravo pour ta maîtrise. La dernière strophe est extraordinaire.

    13
    Dimanche 1er Mars 2015 à 08:23

    Merci, Carole... ;)

    14
    Dimanche 1er Mars 2015 à 10:16
    15
    Dimanche 1er Mars 2015 à 10:36

    Merci l'Angevine.

    16
    Dimanche 1er Mars 2015 à 12:23

    La véritable libération, n'être plus sous la domination de ses pensées sarcastic

    17
    Dimanche 1er Mars 2015 à 15:08

    Tout à fait, Pascal !

    18
    Dimanche 1er Mars 2015 à 15:22

    Il me cueille et me pose  et moi je te propose une belle semaine à venir !

    19
    Dimanche 1er Mars 2015 à 15:59

    Tu me la proposes ?? ... 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :