• Merci


              Un merci particulier à Jamadrou pour la magnifique composition qu'elle m'a adressée en illustration pour le poème précédent, où elle a cru lire le "vertige" éprouvé par le derviche tourneur...

     

     

    Vertige-Jamadrou

     

          Ce m'est l'occasion d'ajouter pour vous tous que cette Demeure que j'évoque est aussi la vôtre - et celle où nous nous retrouvons tous ! Sans qu'il soit besoin d'aucune religion, je le précise pour ceux que cela effraierait. Et que si vous voulez vous aussi la découvrir, vous pouvez le faire à travers cette vidéo, accompagnée si besoin de sous-titres en français.

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 21 Avril à 10:35

    Oui merci à Jamadrou pour ce derviche tourneur de sa composition,  si vivant qu'il semble nous entraîner dans sa ronde sans fin, dans un vertige qui nous permettra (peut-être) d'ouvrir la porte sur les secrets de notre monde !!! 

      • Vendredi 21 Avril à 14:43

        Bien dit, Danaé.

    2
    Vendredi 21 Avril à 11:23

    Une très jolie composition !

    Bizzz

      • Vendredi 21 Avril à 14:43

        N'est-ce pas ? smile

    3
    Vendredi 21 Avril à 12:09

    Namasté, Aloysia.

      • Vendredi 21 Avril à 14:48

             Namasté, Jamadrou.

    4
    Vendredi 21 Avril à 19:04
    Durgalola
    Quel joli cadeau ! Les danses de Rumi sont actions de grâce. Bises et bonne soirée.
      • Vendredi 21 Avril à 21:06

        Oui, Rumi est un merveilleux mystique.

    5
    gazou
    Vendredi 21 Avril à 19:42

    Très beau ce derviche tourneur  !                                                      !

      • Vendredi 21 Avril à 21:07

        N'est-ce pas ? wink2

    6
    Vendredi 21 Avril à 23:33

    Bravo à Jamadrou pour cette si belle réalisation. Ces cercles d'étoffe évoquent à la fois la flamme de la passion et l'union des êtres. La "demeure" doit se situer quelque part entre ces deux notions - en un lieu que chacun doit trouver par lui-même, cependant.

      • Samedi 22 Avril à 09:09

        Bonjour Carole ! Non, pour la Demeure il n'y a nulle notion, nulle limite spatiale qui la situerait "entre"... Elle est située AVANT toute notion. Écoute la vidéo pour en avoir une idée.

        Mais pour la robe du derviche, tu as raison : elle est faite de flammes, flammes dans lesquelles il est sensé se consumer totalement.

        (voir ici : "c'est pourquoi je brûle comme la chandelle")

    7
    Lundi 24 Avril à 09:28

    Je tourne jusqu'au grand vertige en contemplant la composition de Jamandrou.

      • Lundi 24 Avril à 09:37

        Elle le mérite.

    8
    Mardi 25 Avril à 14:38

    Merci beaucoup pour ton achat de mon nouveau recueil.J'espère qu'il te plaira. Je ne l'ai pas encore affiché sur ma page. Je vais le faire quand je vais reprendre mon blog d'ici quelques jours. Je reviendrai alors te lire.

    Mes amitiés

    Alain 

      • Mardi 25 Avril à 15:19

        C'est avec plaisir. Bonne fin de journée Alain.

    9
    Jeudi 27 Avril à 10:26

    Merci Aloysia de nous partager ce beau partage

    Se laisser prendre par ce vertige de l'ascension pour échapper au vertige de cette période chaotique

    Belle journée

    Bisous 

      • Jeudi 27 Avril à 15:29

        On n'échappe à rien du tout, mais si l'époque semble chaotique il y a peut-être une raison.

    10
    Dimanche 30 Avril à 08:09

    Magnifique cette oeuvre de Jamadrou!  Magnifique dans les traits, les formes, le geste, les couleurs. Même sa signature danse avec le dessin! Que dire de plus!

      • Dimanche 30 Avril à 16:34

        smile  C'est vrai !! Mais Jamadrou est une danseuse de l'âme.

    11
    Dimanche 30 Avril à 11:40

    Une illustration en belle harmonie avec cette Demeure dont on peut pousser la porte sans le recours à aucune religion. Cette précision que tu apportes est pour moi très importante. Je respecte les religions, mais elles n'ont pas à mon humble avis le monopole du Chemin. Merci pour ton aide précieuse.

    Amitiés

    Alain

      • Dimanche 30 Avril à 16:35

        Chaque religion a la même faculté de conduire jusqu'à un certain point : jusqu'au point où elles se réunissent toutes.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :