• Méfiez-vous des faux maîtres


            Pour faire suite à l'article publié récemment au sujet de Swami Ramdas, voici le texte d'Arnaud Desjardins que je vous avais annoncé.

            Il montre avec évidence l'abîme qui existe entre certains individus très sûrs d'eux pour avoir développé quelques pouvoirs et le véritable maître réalisé. 
     

    Alors qu’il séjournait dans l’ashram de Swami Ramdas, un des sages les plus vénérés de l’Inde, Arnaud Desjardins raconte :

     

         « Ce soir, un nouveau venu s’est encadré dans la porte toujours ouverte sur la campagne. Sans âge, grand, très droit, imposant, un crâne minutieusement rasé, un étrange regard perçant et impassible, partout on se retournerait sur lui. Il fascine et effraye en même temps. 

       Il ne se prosterne pas devant Ramdas : à peine une salutation des mains jointes. Quelques mots d’un swami qui l’accompagne et le présente à Papa [surnom affectueux donné à Ramdas] nous apprennent que c’est un yogi réputé qui s’insère dans une chaîne d’initiés fameux et a lui-même plusieurs disciples. 

       Il s’est assis au fond de la salle. Je ne peux détacher mon regard de lui et, pendant un moment, je me détourne de Ramdas. J’ai l’impression inquiétante que le pouvoir et la maîtrise qui se dégagent de cet extraordinaire yogi ont une puissance qui manque à Papa, si simple, si souriant, si enfantin. La joie inépuisable, la paix, l’amour, bien sûr, bien sûr. Mais la connaissance et le contrôle des énergies subtiles, des forces qui traversent notre univers, les mondes intermédiaires dont parle toute la tradition de l’ésotérisme, l’éveil des possibilités latentes en l’homme, les pouvoirs transmis secrètement de maître à disciple. Tout cela dont j’ai souvent entendu témoigner, je l’ai devant les yeux contenu en cet homme inhumain et surhumain. Un monde mystérieux et déroutant s’ouvre devant moi, auquel je ne pensais plus bien que j’en sache assez pour savoir qu’il existe. Et me voici face à face avec lui. 

       Mais je ne peux regarder plus longtemps vers le fond de la salle. Il faut bien que je me tourne du côté de Papa.

       Ce que je vis me laissa le souffle coupé. C’était clair, évident, éclatant, lumineux : je venais de me détourner d’un rêve et j’avais l’éveil devant moi. Certes je ne niais pas que ce yogi eût atteint un accomplissement fantastique. Mais dans le rêve, dans le rêve. Tous les plans occultes, qu’on les appelle astral, subtil ou causal, sont encore Maya, encore Maya. Oui, nous dormons, nous dormons, et devant moi, rayonnant, sublime, Vérité, Joie, Amour, le petit vieillard édenté est éveillé

         À côté de l’humble Ramdas, le grand yogi, tout simplement, n’existait pas.  » 


    Arnaud Desjardins, Ashrams - Grand Maîtres de l’Inde, 
    Albin Michel, coll. Spiritualités vivantes, 1982.

     

    Swami Ramdas

     

         Ce texte comme le précédent est emprunté à l'excellent site de Joaquim (à cette page), avec quelques soulignements en italique de mon cru.

     

           Cependant il me rappelle ce message véhiculé sur le Tarot de Rajneesh par la carte n°9, "Le plus grand des miracles" :

     

    Rajneesh -9-Le plus grand des miracles

           À son collègue de droite vantant les innombrables pouvoirs de son maître, le disciple de gauche répond :         

    «  Le plus grand des miracles accomplis par mon maître, c'est qu'il n'en fait pas ! »

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 5 Mars 2015 à 20:19

    Bonsoir Aloysia, je pense que comme Arnaud Desjardin nous pouvons ressentir celui qui est éveillé ou ne l'est pas. Le vrai Maître reste simple et ne parade pas. Bonne soirée ma belle. Les sorties parisiennes te font beaucoup de bien !

    2
    Jeudi 5 Mars 2015 à 21:44

    smile   Bonne nuit, ma chère Danaé !

    3
    Samedi 7 Mars 2015 à 09:10

    méfiez-vous...

    mais Aloysia la méfiance vient avec l'expérience

    combien de "naïfs" suivent les beaux parleurs? ... 

    4
    Samedi 7 Mars 2015 à 09:51

    Bonjour Aloysia

    J'ai découvert Arnaud Desjardins en 2003 alors que je ne savais pas qui il était avant. J'aurais aimé le rencontrer. J'ai lu quelques uns de ses livres. ... Et je suis partie sur le Chemin de Compostelle. Quand j'ai appris sont décès j'ai été bouleversé

    C'est lui qui m'a inspiré mon poème Océanique.

    Merci de ce bel article. Oui nous pouvons être fasciné par un être omniprésent et revenir à la réalité.

    Belle journée

    Bisous

     

    5
    Samedi 7 Mars 2015 à 12:22

    Bonjour Aloysia,

    Ici, l'éveillé n'illumine pas de prodiges.

    Là, il brille d'humilité et sa parole est sans artifices, presque inaudible.

    Enfin, l'éveillé a pour regard un silence d'Amour.

    Silencieuse sympathie, Jack

    6
    Samedi 7 Mars 2015 à 16:21
    Daniel

    Très beau texte d'Arnaud Desjardins. Ne pas mélanger spiritualité et pouvoir ce que font certains soit distants maîtres. Je m'en méfie terriblement car j'en ai tellement vu, séduisants, prêts à tout, directifs et beaux parleurs pour aliéner des personnes naïves.

    Bon WE , chère amie.

    7
    Samedi 7 Mars 2015 à 16:51

    on peut se faire séduire, en effet ! donc vigilance...

     

    8
    Samedi 7 Mars 2015 à 21:43

    Bonsoir et merci de votre visite !

    -> Jamadrou : oui, on se méfie des beaux parleurs, mais pas forcément des gens austères et concentrés comme ce type de yogi.

    -> Océanique : je suis curieuse de lire ton poème !! 

    -> Jack, merci, ta parole est vérité.

    -> Daniel : oui, j'ai cru comprendre qu'en effet tu avais une certaine expérience et ce'est bien !

    -> Witney : belle soirée à toi...

    9
    Dimanche 8 Mars 2015 à 09:57
    Sabine la pèlerine

    Et le plus sinueux de notre chemin ne consiste-t-il pas, justement, à approcher cette humilité, à savoir l'accueillir et l'installer au fond de soi .............!

    Un merveilleux texte, martine !

    La beauté des étoiles se loge davantage dans les yeux d'un mendiant que dans ceux d'un roi ...............IMMENSE BISOU : sabine.

    10
    Dimanche 8 Mars 2015 à 10:26

    glasses  merci Sabine, tu as exactement les mots qu'il faut ! Au coeur du Simple se trouve la Vérité... Immense bisou en retour !

    11
    Mardi 10 Mars 2015 à 00:18

    L'humilite d'un homme de coeur est superieure a tous les prestiges des yogis...

    12
    Mardi 10 Mars 2015 à 08:27

    Cela paraît si évident en effet... Belle journée, Marlène ! money

    13
    Mardi 10 Mars 2015 à 20:03

    Je ne crois pas trop aux maîtres incarnés et plus à des maîtres invisibles et encore plus au maître intérieur mais, comme tu as du le comprendre avec ta finesse spirituelle je suis ouverte à toute démarche spirituelle sincère. Amitiés.

    14
    Mardi 10 Mars 2015 à 20:58

    Ma chère Ariaga, le véritable Maître est forcément invisible ; mais comme tu l'as certainement remarqué le "maître intérieur" est le plus dangereux, car il est immanquablement une projection de l'ego ! Il doit donc obligatoirement être trouvé à l'extérieur ; mais cette rencontre, rarissime il est vrai, t'est aussitôt annoncée par ton coeur. Et dans ce cas tu n'as plus aucun doute.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :