• Les sourires de l'hiver

     
      Quelques petites images glanées de ci, de là ces jours derniers...

     

    Tuya-decore-2.jpg

     

        Dans mon quartier, personne ne décore !! Plus loin d'autres le font pourtant... Et nous sommes loin du centre ville où tout est somptueux. Pour égayer, j'ai placé quelques boules dans le thuya du jardin (que je m'étais appliquée cette année à tailler justement en boule pointue).

    cheminee1.jpg


       J'ai aussi rallumé la cheminée ! Quand dehors le temps est sinistre, il faut recréer un espace de chaleur et de lumière.

    Demolition2-2dec.jpg


        Mais vous vous souvenez de ce quartier en démolition près de chez moi ?

       ...Et qui m'évoque irrésistiblement ces vers de Victor Hugo, au début de son poème "Mors" :

        « Noir squelette laissant passer le crépuscule. »

       Magnifique ce vers, vraiment ; et comme ce triste immeuble désossé laisse lui aussi passer le crépuscule ! Or ce cliché, pris par un bel après-midi de début décembre, se voit complété par celui-ci, pris hier matin sous un soleil également radieux :

    Demolition-12dec.jpg


        Voilà ! L'immeuble est tombé ! Et la "faucheuse" est cette fois la machine montée sur les gravats... Mais "ce n'est pas triste les vieilles écorces", s'écriait le Petit Prince ! La vie, qui était dans l'immeuble, s'est retirée... Et où est-elle, cette vie ?

    Nouveau-quartier-Nation.jpg


       Dans de chouettes petites maisons construites juste à côté et qui me rappellent diablement...

    Timimoun84.jpg

     
      ... Les maisons carrées vues dans le désert !! (Ici à Timimoun lors du voyage effectué en décembre 1984 et relaté ici).

    Justement il y arrive quelques femmes au pas balancé enserrées dans de longues robes et coiffées d'épais foulards... J'en ris de gratitude. Elles se retrouvent "chez elles"... en mieux !

     

     

  • Commentaires

    1
    Jeudi 22 Décembre 2011 à 12:00
    "En mieux" tu dis ? Je pense que le parfum de leur terre est irremplaçable ! Je me suis bien réchauffée le coeur aux douces flammes de ton âtre et puis ...une envie, comme ça, c'est Noël après tout , je suis allée humer les quelques pages de ton livre...Mmmmm, je vais vite y revenir ! Bisous, martine (on ne prend jamais assez le temps !) : Sabine.


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :