• Les Cyclades

     

    Souvenirs d'un voyage en mer Égée.

     

     

     

    Vole, vaisseau d'acier au vent vigoureux du large
    Que tu effleures de tes trompes enfumées !
    Va ! Les mouettes blanches te font cortège,
    La mer étale à tes flancs ses mousses d'écume,
    Et tu vogues vaillamment vers l'étincellement
    Du soleil levant.

     

    *

     

    Le bleu intense
    Et les abîmes mouvants de la mer...
    Le bleu pâli
    Et les scintillements lointains du ciel...
    Le vent léger
    Et les espaces soyeux de l'air...

     

    Çà et là,
    Des îles brunes s'élèvent
    Sur le miroir d'argent,
    Langues de terre montagneuses et coniques
    Issues du brouillard d'or.

     

     

  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Octobre 2008 à 12:00
    Le poème du voyage et des hautes altitudes de la pensée, merci


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :