• Le lilas


    O lilas rieur,
    Tu t’enfles et te contorsionnes
    En formes énormes.


    Fleurs multipliées,
    Triples ou quintuples cônes,
    Tu te fais sculpteur !

    Tes poings embaumés
    Sont des coussins pour mes joues,
    Mauve magicien…

     

     

  • Commentaires

    1
    Lundi 25 Février 2013 à 12:00
    Soudain, une envie de parfum, dans cette fin d'hiver, le goût de ce magicien! Hélène* merci pour le rêve!


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :